A la recherche du temps perdu avec Matthew Edwards & The Unfortunates

Il y a deux ans, on découvrait quelque peu éberlué Matthew Edwards et ses Infortunates grâce à son disque Folklore. Comment diable ce garçon et son élégante écriture avaient-ils pu nous échapper ?

Matthew Edwards & The Unfortunates - California, Can You Wait
Matthew Edwards & The Unfortunates – California, Can You Wait ? (Copyright Pascal Blua/December Square)

En effet, Edwards avait publié en catimini un premier album en 2012, The Fates et était passé sous les radars habituels. December Square rattrape le temps perdu et s’apprêter à sortir The Birmingham Poets, le troisième disque de Matthew Edwards & The Unfortunates. Matthew Edwards avait mis cinq ans à donner une suite à son premier disque. Il n’en va pas de même avec son troisième album. Un peine deux ans après Folklore, Edwards est retourné en studio avec John Rivers (Felt) et son groupe pour enregistrer des chansons. Le premier extrait est en ligne depuis quelques heures. Ou quand Birmingham rencontre Manchester et Liverpool…

Matthew Edwards & The Unfortunates - California, Can You Wait ?

The Birmingham Poets de Matthew Edwards & The Infortunates sera disponible le 5 avril 2019 chez December Square/Differ-ant.
L’artwork est signé Pascal Blua pour December Square.

Matthew Edwards & The Unfortunates - The Birmingham Poets

Tracklist : Matthew Edwards & The Unfortunates - The Birmingham Poets
  1. Beside Myself
  2. Bad Design
  3. Anthony Bold
  4. Desire Is A Witch
  5. The Sons Of Marxist Fathers
  6. The Birmingham Poets
  7. California; Can You Wait?
  8. Our Boldest Daughter
  9. The Rag Trade
  10. We Think The World Of You

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Le spleen de From Your Balcony

Nicolas Swierczek et ses From Your Balcony viennent de publier un grand disque. Avec pour allié le temps, cet élément que l’on préfère dérouler à tout-va plutôt que de le laisser travailler, ce groupe lillois laisse libre cours à sa mélancolie et poursuit un idéal pop qu’il arrive à atteindre.
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.

Vibrer avec Mel Bowen !

Mel Bowen donne enfin une suite à son EP Everyday’s A Holiday ! L’ex Mercury 13 revient avec un nouvel EP qui devrait adoucir l’été et nous faire rêver de la Mersey.

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.

Plus dans News

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Elgruporenacimiento-lapolicia

La salsa du démon Eblis Alvarez !

Les Meridian Brothers font renaître El Grupo Renacimiento avec un onzième disque entre hommage et relecture endiablée qui vient de paraître chez Ansonia Records.
Lafurarnalds

Ólafur art thérapie

« Le monde entier est cruel à l’intérieur et cinglé en surface » déclare Lula Fortune dans Wild at Heart. Et il faut un coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans le vague à l’âme et basculer par dessus le bastingage de la vie.
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.