Vous n’aimerez pas Accident par accident

Accident© Khamis Mesbah
Louis - 13/03/2019

Vous aimerez Accident parce que nous aimons foutrement ce groupe et sa pop qui déborde de claviers. Vous aimerez Accident car la plume de Pop, Culture & Cie est aussi tombée dans les filets de ses pirates de la pop. Vous aimerez Accident car vous aimez une certaine pop, candide et belle, lumineuse et sombre et surtout efficace. Vous aimerez Accident car vous avez usé jusqu’à la corde tous vos disques de New Order. Vous aimerez Accident parce que vous n’avez pas le choix : impossible de résister aux refrains des chansons de Dernier Voyage. Bref, aimez Accident.

Comment est né Accident ? Par accident ? Oui, on commence l’interview très fort. Votre duo se forme en 1997 d’après ce que j’ai compris.

Jérémy : On est cousin et on fait de la musique ensemble depuis qu’on est ado, on a eu plusieurs formations avec d’autres musiciens avant et Accident s’est inscrit dans une suite logique.
Laurent : On a décidé de repartir sur un projet vierge sous forme de duo en 2009. Un peu comme David et Jonathan.

Accident – Amour Gloire & Beauté

En 1997/1998, vous formez Accident et vous achetez du matériel pour faire de la musique électronique. Cette époque correspond à la fin de l’analogique…. Vous avez fait comme certains musiciens. Vous avez acheté du matériel top qualité pour une bouchée de pain ? Utilisez-vous aujourd’hui le même matériel qu’il y a vingt ans ?

Jérémy : En fait Accident est né en 2009. En 2000 on a commencé à intégrer des instruments électroniques dans nos chansons. Mais le raz de marée de la French Touch était déjà à son apogée, le prix du matériel s’est mis à flamber et on a dû trouver d’autres alternatives plus cheap au cash express en bas de chez nous.
Laurent : On a toujours eu la volonté d’utiliser de vraies machines d’époque (expandeur, boîte à rythme yamaha, synthétiseur FM), cela donne une certaine couleur qu’on ne peut pas retrouver uniquement avec un ordinateur.
Aujourd’hui on a gardé quelques belles reliques (Roland RS202, Kawai SX 240) mais on s’est détaché de tout ça, ce n’est pas l’essentiel pour faire un bon morceau.

Entre votre premier album et cet EP, il y a eu Aline… Est-ce que cela a influencé votre manière de travailler ?

Laurent : Oui c’était une chouette période, on a fait beaucoup de scènes, on s’est laissé porter par la fougue de notre cousin Romain Guerret. Forcément on jouait et on écoutait de la musique H24 : les groupes de la Factory et Sarah Records et d’autres groupes plus weird comme Ariel Pink et John Maus et de la variété française et italienne …
Jérémy : On s’échangeait nos coups de cœur, nos tubes oubliés et nos chansons préférées de tous les temps. Imprégnés dans cet univers, notre façon de composer a changé, nous nous sommes concentrés sur l’écriture (musicale et textes), on soignait d’avantage les thèmes, le fond, la forme pour aboutir à une composition claire et épurée.

Pourquoi avoir appelé cet EP Dernier voyage ?

Laurent : Dernier Voyage est le morceau étendard de l’EP, il s’agit d’un morceau pop / science fiction qui fait référence à un voyage ultime sans retour. C’est assez représentatif de la phase dans laquelle nous étions lors des finitions de l’EP, un dernier voyage dans cette nébuleuse créative. Nous regardions cette période de composition avec nostalgie et on prenait conscience peu à peu que la suite serait encore différente.
Jérémy : Oui et Il y a aussi une portée plus générale, sur l’état de la pop globalement. On a l’impression d’arriver à la fin d’une ère, ça devient très difficile d’innover, il faut explorer les recoins ou savoir rester dans le classicisme.

Dernier voyage va sortir sur Little John – Le Label. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Laurent : On a rencontré Baptiste du Label du temps de Young Michelin, il avait publié un bel article sur le groupe dans son blog. C’est un vrai passionné de musique pop et déjà à l’époque il s’intéressait au project Accident.
Jérémy : Quelques temps plus tard il décidait de monter son propre label : Little John, c’est donc tout naturellement que nous lui avons envoyé les démos de l’EP. Nous sommes la première sortie sur le label et c’est très excitant ! C’est notre Pascal Nègre à nous !
Laurent : Notre Phil Spector !

Où a été enregistré cet EP ? Cela vous a pris combien de temps ?

Jérémy : L’EP a été enregistré chez nous, tout est fait maison de l’enregistrement au mixage ce qui permet d’avoir un contrôle sur tout le process.
Laurent : Les premières maquettes sont nées en 2015, au fil du temps les compos s’ajoutaient pour former finalement une petite dizaine de morceaux. Nous avons sélectionné 6 tracks avec le label.

Qui fait quoi dans ce duo ? Tous les titres sont écrits de la même manière ?

Laurent : On est totalement complémentaire, Jérémy est un peu plus dans la composition musicale et moi plus dans l’écriture de texte mais les frontières sont souvent franchies.
Jérémy : Oui, les rôles ne sont pas délimités pour autant. On se connaît depuis longtemps, on s’auto influence sur la manière de composer, on favorise l’essence et l’impact du morceau in fine.

Vous allez défendre ce disque sur scène… Et vous serez trois. Pourquoi ?

Laurent : Oui effectivement, Rémi nous a rejoints pour la formation live cela nous permet de jouer toutes les parties de synthés et guitare comme sur le disque.
Jérémy : C’est un ami d’enfance avec qui nous avons souvent joué, il est multi instrumentiste (clavier, guitare, voix) très talentueux ! On peut se reposer sur lui, on projette même de le faire jouer sans nous, c’est un nouveau concept Accident.
Laurent : Ça nous permet d’être à la maison avec nos femmes et enfants pendant que les concerts ont lieu.
Jérémy : Top !

Accident – Dernier Voyage

Top 10 Accident

  1. Votre disque préféré de 2019 (pour le moment) ?
  2. Laurent : Part TimeHide
    Jérémy : LimousineAutoroute

  3. Le groupe que tout le monde a écouté sauf vous ?
  4. Jérémy : Eddy de Pretto
    Laurent : Les Rolling Stones

  5. Le groupe que personne vous soupçonne d’écouter ?
  6. Jérémy : Chantal Goya et Dorothée
    Laurent : Crystal Waters – gypsy woman

  7. Le disque que vous attendez le plus ?
  8. Jérémy : Alex Rossi chante en Italien
    Laurent : Ariel Pink

  9. Votre groupe préféré de Sarah Records ?
  10. Jérémy : The Wake !
    Laurent : The Wake !

  11. Votre album préféré de New Order ?
  12. Jérémy : Movement !
    Laurent : Movement !

  13. Votre chanson préféré de New Order ?
  14. Jérémy : En Substance
    Laurent : Oh oui Substance !

  15. Peter Hook ou Bernie ?
  16. Jérémy : Peter Hook
    Laurent : Peter Hook

  17. Votre pochette de disque préférée ?
  18. Jérémy : Ariel pink’s haunted graffiti – Before Today
    Laurent : Miel de Montagne – Slow pour mon chien

  19. Votre bande originale de film préférée ?
  20. Jérémy : Coup de tête – Pierre Bachelet
    Laurent : Cannibal Holocaust – Riz Ortolani

Dernier Voyage d’Accident est disponible chez Little John – Le Label.
Accident sera en concert les :

  • – 13 mars 2019, Le Motel (Paris) (avec Marie Henri) + DJ Set
  • – 14 mars 2019, Showcase aux Balades Sonores (Paris)
  • – 15 mars 2019, Interview en public au Pop In (Paris)
  • – 16 mars 2019, Release Party, Le Truskel (Paris) (avec Jean Felzine) + DJ Set Le Dérailleur
  • – 29 mars 2019, L'Upercut (Marseille) (avec Donald Pierre) + DJ Set Jean Feel

Accident - Dernier Voyage EP

Tracklist : Accident - Titre album
  1. Dernier Voyage
  2. Oh Amalia
  3. Amour; Gloire; Beauté
  4. Sur La Route
  5. Déjà Vu; Déjà Fait
  6. Amour 95

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les frères de Gelatine Turner sont habillés comme des lads de Manchester. Mais au lieu de sonner comme les La’s ou Cast, les Gelatine Turner sonnent comme les… Gelatine Turner. Sur une base rock, les frères Audoynaud rappent et enchaînent les merveilles. En 2012, Aline regardait le ciel. En 2020, Gelatine Turner regarde derrière les…

Ondara de choc !

Ondara de choc !

C’est un conte contemporain ou plutôt une histoire de conviction. De Nairobi à Minneapolis, au plus près de son idole Dylan, aux Etats-Unis, J.S. Ondara veut vivre son ‘American Dream’ sur cette terre de liberté. Cruelles et infâmes désillusions depuis quelques jours.

Héroïques Hermetic Delight

Héroïques Hermetic Delight

Conseillés par Anna Calvi et produits par Charles Rowell des Crocodiles, les Hermetic Delight ont réussi à mettre dix ans pour sortir F.A. Cult, leur premier album. Des chansons du calibre de Common Love Square ou Glassdancers devraient tourner sur notre platine pendant au moins dix ans.

Do Nothing or die

Do Nothing or die

Les morceaux des Do Nothing devraient balayer d’un revers de main les yeux de chien battu de Grian Chatten des Fontaines DC et nous faire oublier les inoffensifs (donc déjà oubliés) Murder Capital.

KennyHoopla boom !

KennyHoopla boom !

KennyHoopla écrit des brulots qui doivent autant à Aphex Twin qu’aux premiers disques des Drums. Ce jeune Américain du Wisconsin débarque sans prévenir et trône en majesté avec How will i rest in peace if i’m buried by a highway?//, son premier EP.

(Beautiful) Blue Bones

(Beautiful) Blue Bones

Se recommandant de Mac DeMarco (pourquoi pas) et des Arctic Monkeys (surtout pas), ce Londonien a tout compris au catalogue Postcard Records et distille ses chansons à l’ancienne.

Le bon son de Katy J Pearson

Le bon son de Katy J Pearson

Bristol ne se résume pas à des gens tristes qui font d’immenses albums (Portishead) ou des gens totalement fous qui flinguent leur carrière malgré le fait d’avoir enregistré d’immenses albums (Strangelove)). La preuve avec Katy J Pearson, la nouvelle signature du label Heavenly Recordings. Qui pourrait devenir immense…

Les bons conseils de Gary Olson

Les bons conseils de Gary Olson

Gary Olson laisse de côté ses chers et tendres The Ladybug Transistor pour tenter l’aventure en solo. Avec sa trompette et les deux frères Åleskjær, Olson fait la démonstration que l’on peut faire simple et beau en même temps.

Merci PATRÓN !

Merci PATRÓN !

Lo risque de donner le la avec Patrón, son nouveau projet. Son précédent projet (Loading Data) étant en sommeil, Lo a monté Patrón et est parti vivre son rêve américain.

Le train-train zinzin de The Living Brain

Le train-train zinzin de The Living Brain

Actifs de 1995 à 2001, The Living Brain revient dans les bacs des disquaires avec Two Sides of The Brain, une anthologie qui sera à ranger entre une compilation des premières démos (excellentes) de THe Coral et les deux premiers albums de Cast.

Les Bdrmm ne sont pas HS

Les Bdrmm ne sont pas HS

Hull, nouvelle capitale du rock anglais ? Après avoir accueilli le MTV Unplugged de Liam Gallagher, la placide ville anglaise accouche d’un groupe franchement excitant. Mais que se passe-t-il à Hull ?

Power to Brigid Mae Power !

Power to Brigid Mae Power !

Enregistré avec Alasdair Roberts à Glasgow, le nouvel album de Brigid Mae Power pourrait réunir au coin du feu les fans de folk irlandais et les ascètes qui ne jurent que par Bill Callahan.

Captifs avec Cavetown

Captifs avec Cavetown

Version slacker d’Harry Potter, Cavetown sort son premier album chez Sire Records ce vendredi après avoir enquillé les titres sur son Bandcamp. Rendez-vous est pris avec ce garçon !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

Jacob Bellens change d’échelle !

Jacob Bellens change d’échelle !

Bon, Jacob Bellens ne pouvait pas prédire la claustration. Le divin danois sort le 3 avril chez Hfn son cinquième disque, My Heart Is Hungry And The Days Go By So Quickly et les jours à scruter notre cœur passeront peut être plus vite.

Écouter les Planet 1999 en 2020

Écouter les Planet 1999 en 2020

Planet 1999 ne nous met pas une disquette avec son premier EP publié par PC Music. Ces trois Français expatriés à Londres avaient séduit Slowdive avec leurs premiers morceaux au point d’être invités sur leur dernière tournée. De la fête, du shoegaze : bienvenue chez Planet 1999.

Sea, Sex & Sunshade

Sea, Sex & Sunshade

Sea, sex & Sunshade. On remplacera juste la mer par La Marne. Et on a tout bon. Les Sunshade débarquent dans notre quotidien sans prévenir. Les nouvelles chansons de ce duo français sont fortement addictives et devraient faire autant plaisir aux fans de Swell qu’aux fanatiques de folk heureux. Les titres de ce duo sont…

A cheval !

A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d’Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l’an dernier et honorée d’un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la…

Bienvenue Gyslain.N

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 (inscription ici) initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Twisted Wheel en roue libre

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

A ne pas rater dans Découvertes !