Catégories
Inclassables

Pierre Théobald, le garçon qui ne pleurait pas

photo © Delphine Ribère

Pierre Théobald est dans les starting-blocks. Dans quelques jours, les éditions JC Lattès vont publier Boys, son premier livre de fiction. De fiction, il en est forcément question… Mais la réalité se faufile dans des clairs-obscurs des péripéties de ses héros.

Théobald Boys
Journaliste sportif messin (ça fait beaucoup pour un seul homme), Pierre Théobald frappe un grand coup avec Boys.
On découvre, au fil des pages des hommes pris dans le tourment de leur propre vie. Il y a Alex, Léon, Karim et surtout Samuel. Il y a ces hommes qui vivent une rupture, une rencontre amoureuse, une naissance ou la mort d’un parent. Théobald, qui a tout quitté pour se lancer dans l’écriture, parvient à nous faire voir des hommes là où on ne les attend pas.

On se plait à suivre les aventures de losers magnifiques qui font face à des événements uniques et communs à la fois. Et puis il y a cette couverture (sublime) qui nous incite à faire le grand plongeon.

Et puis on ne saurait clore cet instant sans évoquer Lisa Balavoine. C’est elle qui a soufflé le nom de Théobald aux éditions JC Lattès. Avec Éparse et Boys, les fans de Joy Division et de The Cure peuvent enfin s’entendre.

Boys de Pierre Théobald sera disponible le 3 avril 2019 chez JC Lattès.

The Cure – Boys Don’t Cry

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Inclassables

edvard_munch_-_separation_-_google_art_project

Vertige du visage pâle

Benjamin Biolay avec Ton âme est bleue, mon visage est pâle fait peut être écho au Pale blue eyes du Velvet Underground, « Sometimes I feel so happy, sometimes I feel so sad ». Ces mêmes moments banals où l’on s’attarde sur des signes ou surtout l’absence de signes quand tout se finit un 14 août.
Pierre Vassiliu

En vadrouille avec Pierre Vassiliu

Les anges ont été cruels avec Pierre Vassiliu. Un titre, Qui c’est celui-là ? adaptation en français du titre Partido alto de Chico Buarque, numéro un en 1973 éclipsera une carrière riche en expérimentations sonores, en voyages musicaux, en rencontres amicales.
Chassol

Chassol chasseur de sons

Comment fêter la musique ? En regardant et en écoutant les divagations musicales de Chassol avec son Big Sun qu’il vient de mettre en ligne en intégralité.
sebastien_berlendis_soul_kitchen

L’ode à la vie de Sébastien Berlendis

Nous entamons une nouvelle série d’articles où nous demandons à des écrivains de partager leurs goûts musicaux à travers dix disques ou chansons qui les ont particulièrement marqués, les liens qu’ils tissent entre la musique et l’écriture, et enfin d’évoquer un thème récurrent de leur oeuvre pour mieux entrer dans leur univers.

Gontard! – La saison des grands froids

Ils gobent. Ils sentent le paniqué, le caché, le confiné. Ils gobent, ils gobent ce qu’on leur donne à gober. A genoux, toujours, comme ils attendent leur giclée.
Screaming Trees

[1990 – 2020] Le temps du changement pour les Screaming Trees

Il y a trente ans, les Screaming Trees publièrent Change Has Come, un EP qui eut le mérite de faire la jonction entre leurs premières années sur le circuit indépendant et leur arrivée chez Epic. Après la parution de ce disque, les cartes seront rebattues et plus rien ne sera comme avant…

[2000 – 2020] Autant en emporte Eleven

Avantgardedog des Eleven a fêté ses vingt ans il y a quelques jours. Avant quoi ? Eleven qui ? Derrière ce nom se cachent Alain Johannes et feu Natasha Schneider, un couple américain qui, à défaut d’être aimé parle le grand public, éclaira les plus grands et aimante encore aujourd’hui notre attention.