5 questions à … Ork

Ork
Guimauve - 14/06/2019

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Ork, le projet hybride et féerique de Samuel Klein à la batterie et d’Olivier Maurel au vibraphone. Mais en fait c’est bien plus que cela puisque ces deux acolytes jouent d’une foultitude d’instruments et que la batterie devient vivante avec une multitude de capteurs métamorphosant le tout en un orchestre électronique baroque. Leur spectre va de Cage à Supergrass et l’on pense aussi à Aufgang dans l’esprit de concevoir une musique rigoureuse mais accessible, électronique mais organique. Ork vient de sortir un deuxième album, Electric Reveries à la pochette qui évoque le voyage du Nautilus, on découvre un peu plus Ork avec sa playlist commentée.

Ork en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

La Gare Jazz à Paris. C’est un endroit en friche, un hall de gare, une scène faite à la sueur, une sono pas énorme, une acoustique bien résonnante lorsque la salle est vide, car grande et carrelée. Des balances étranges car nous jouons rarement devant la sono. Nous revenons de manger, les gens qui commencent à arriver remplissent bien l’espace de leurs paroles. Puis de plus en plus de gens, de plus en plus de sons, le maître des lieux monte sur scène, un peu gourou comme ça, et après une longue tirade sur le silence, leur demande texto de fermer leurs gueules pendant que ça joue !
400 personnes, deux soirs de suite, qui dansent sans piper mot. Le contraste avec le feu en fin de titre.
Un beau souvenir qui fait écho à un concert à Bamberg en Allemagne, le mois dernier. Le sub était sous la scène et les basses si puissantes que nos instruments vibraient littéralement, nous nous sommes laissés emporter par la magie du moment et avons improvisé des plages de transes bien plus longues que d’habitude, c’était là aussi un moment exceptionnel !

Votre rencontre marquante ?

Nous avons rencontré le groupe Grandbrothers au festival de Jazz à Montreux l’an dernier, ce fut une belle claque musicale ; leur dispositif scénique et leurs compositions envoûtantes nous ont bien accrochés.
S’en est suivi l’anniversaire de Quincy Jones dans le bar VIP du festival, juste derrière la scène, qu’avec des gens qui avaient l’air super connus mais qu’on ne connaissait pas (rires).

Ork – Fable

Votre anecdote dans le van ?

Première tournée Ork, dans l’ouest de la France, en camping-car. Tournée montée sans l’aide de personne bien sûr, dans des clubs ou tous petits lieux. Tout est vérifié quarante fois jusqu’au moindre câble. L’itinéraire, les dates, les hébergements, mais la sensation d’oublier quelque chose, comme d’habitude. Le chargement du camping-car avec le vibraphone qui voyage sur la couchette ou qui descend à la cuisine au besoin, les câbles qui se battent en vrac dans des sacs (nous n’avions pas encore de jolis flight case pour tout ranger comme il se doit), les playlists qui s’enchaînent pendant les 450 premiers kilomètres.
Et là, c’est le drame.

Sam : « tu sais ce qu’on a oublié ? »
Olivier : (voix blanche) « non ? »
Sam : (mort de rire) « la sono ! »

Trouver une sono d’urgence en Bretagne, qui n’a jamais servi ! …car le club dans lequel nous devions jouer avait… oublié de noter la date ! À cela s’adjoint le souvenir du retour en camion de notre premier concert, nous étions tellement euphoriques que nous avons réussi à nous perdre dans un champ de maïs… Anecdote qui ressort aujourd’hui que nous nous étions promis de garder pour nous !

Votre nouvel album Electric Reveries en quelques mots ?

C’est un tout autre objet que notre premier album, Orknest. Ici, nous avons rassemblé, synthétisé nos idées. Tout y est plus homogène, cohérent, fluide. Les titres du set précédent étaient très hétéroclites, individuels ; ils ont fait place à un ensemble de titres qui a repris cette variété de propositions en l’amalgamant dans une seule pâte. Quand le précédent disque avait une chanson pop, une jazzy-bizarre, une onirique, Electric Reveries emmène un peu tout, un peu partout.
Electric Reveries est électrique, onirique, chimique, brumeux ou cinglant, dans un espace temps parfois distordu.

Votre prochain rêve ?

Un freak orkestra, ou alors un feat avec Björk ou Radiohead. Donc même si rien n’est jamais exclu, a priori un freak orkestra. Un orchestre de timbres inouïs, inespérés, constitué de machines transhumanistes et d’instruments transacoustiques, Le public immergé dans toute cette machine-masse, sonore et pulsée.

Ork – Plane

En écoute avec Ork :

  1. Steve ReichDouble sextet
    Steve Reich nous porte dans des sphères minimales et oniriques. Il développe la matière, l’exploite et la recycle jusqu’à épuisement et satisfaction. Un peu comme ce qu’on aurait dû faire avec notre planète…
  2. GrandbrothersBloodflow
    Là on est en plein dans le rêve, dans la suite de Steve Reich, dans l’hybridation entre l’homme et la machine.
  3. The BeatlesStrawberry fields forever
    Une racine, la première utilisation marquante du mellotron, un voyage insensé mais tellement coloré.
  4. MoriartyJimmy
    Quelle poésie, quelle voix, quel univers, tellement simple, humble et nostalgique !
  5. Elis Régina et Tom JobimAgua de Março
    Pour la complicité de leur duo. Parce qu’ils sont tellement mignons…
  6. Aphex TwinCome to Dadd
    Pour son côté bad trip, sombre, chimique et décalé.
  7. Magnetic EnsembleDancing Alone
    Leur transe subtile, leurs collaborations de choix, leurs innovations dans le détournement des instruments à percussions.
  8. RadioheadParanoid Android
    Pour la clarté des arrangements malgré leur complexité, la poésie des timbres, l’efficacité des ligne mélodiques.
  9. Pink FloydsEchoes
    Une de nos principales influences, pour le trip aquatique à 12 minutes dans lequel nous imaginons un chant d’orques.
  10. GongCrosscurrents
    Le premier titre que nous avons joué ensemble, et que nous continuons à jouer avec d’autres morceaux du même compositeur, dans un projet parallèle hommage à Pierre Moerlen.

Electric Reveries d’Ork vient de sortir avec Inouïe Distribution.
Plus d’informations sur la page facebook d’Ork.

Ork - Electric Reveries

Ork - Electric Reveries

Tracklist : Ork - Electric Reveries
  1. Plane
  2. Anytime
  3. Dinner For One
  4. Electricity (Asakusa Electric Bath)
  5. Plume
  6. This Day
  7. Integrate
  8. Fable
  9. Eye On
  10. La Valse Des Grands Enfants

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

Paul Et Mickey - Mortel

5 questions à … Paul Et Mickey

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. On connaissait Paul & Nany, Paul une Tourtel, faire pleurer paupaul, ou Gainsbourg qui avait un « mickey maousse, un gourdin dans sa housse et quand…

Crime & The City Solution

[1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue

Formés en 1977 par l’Australien Simon Bonney, Crime & The City Solution fut un groupe qui inventa des nouveaux mondes sonores grâce au soutien indéfectible par Mute Records. En 1989, le groupe poursuivit sa période berlinoise entamée un an plus tôt avec Shine et publia The Bride Ship. Adulés par Wim Wenders (qui les avait…

Stan Mathis

5 questions à … Stan Mathis

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Stan Mathis à découvrir de l’intérieur avec une playlist punchy et un nouvel album, Plexus solaire. Il sera en concert avec…

Robi

C’est dire le bonheur de revoir Robi

On ne meurt plus d’amour dit la chanson de Robi… Nous, on pourrait bien mourir d’amour pour ses chansons. On est même volontaire. Après cinq ans d’absence (qui ne sont pas synonymes d’inactivité), Robi fait son retour avec un disque pénétrant qui vous transperce et vous sublime. Comme les dernières chansons de Vincent Delerm, les…

La tornade Oiseaux-Tempête

A peine un an après la sortie du splendide طرب TARAB, Oiseaux-Tempête revient avec From Somewhere Invisible, un disque auquel participe Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart), Jessica Moss de (Thee Silver Mt. Zion), Mondkopf, Jean-Michel Pirès ou encore G.W. Sok. Un disque hors-normes pour un groupe qui est hors-normes.

CMK © Fabrice Buffart

5 questions à … Claire Days

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Claire Days, jeune chanteuse lyonnaise qui vient de sortir un clip DIY, Call it a day extrait de son EP, Lava…

Let’s Go Theo Lawrence !

Après l’excellent Homemade Lemonade, Theo Lawrence ne boit pas du petit lait et pousse la porte de notre salon avec Sauce Piquante (une référence à Jimmy Newman). Plus resserré, ce disque impressionne par le savoir-faire de ce garçon et donne une furieuse envie de danser et d’oublier le reste.

Pierre Daven-Keller

Pierre Daven-Keller : Pour une poignée de chansons

« On n’est jamais mieux servi que par soi-même » dit le dicton. Pierre Daven-Keller a travaillé avec les plus grands (Dominique A, Miossec) et a signé les bandes originales de La Répétition (Catherine Corsini), Le Voyage aux Pyrénées (les frères Larrieu) ou encore Je suis un No Man’s Land de Thierry Jousse. Avec son nouvel album,…

Julien Belliard © Alexis Barbera

5 questions à … Julien Belliard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Julien Belliard, ex ZO dont le mirage à écouter ci-dessous augure d’un troisième album bien réel, le mirage de Zo en…

Kid Loco par Camille Verrier (3)

5 questions à … Kid Loco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kid Loco qui est venu nous dire qu’il va bien avec son nouvel album, The Rare Birds paru le mois dernier.…

Lou Doillon © Fabrice Buffart

Dans les pas de Lou

Quelle soit défragmentée au réveil comme dans son dernier clip, All these nights ou cachée derrière des fleurs au dernier TINALS à Nîmes, Lou Doillon séduit par sa présence, son charisme et les chemins de traverse qu’elle emprunte avec son dernier album, Soliloquy.

Petosaure

[BBmix 2019] Petosaure vaut de l’or

Deux ans après Le Fantôme de L’Enfant‎, Petosaure est de retour avec Le Musc, un EP qui parle (et chante) d’amour comme personne. Entretien à l’occasion de la sortie du clip de Vampyre, premier extrait de cet EP.

Slowdive- Amiens 23-06- 2018

Slowdive par Thierry Jourdain

En 1995, tout le monde (c’est à dire la presse et le public) est passé à côté de la musique de Neil Halstead. Pris en étau entre Nowhere de Ride et Definitely Maybe d’Oasis, les disques de Slowdive ont été balayés par la critique et ignorés par le grand public. Normalement, Neil Halstead aurait dû…

It It Anita

[MaMA 2019] 5 questions à … It It Anita

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de It It Anita, le groupe belge qui fait que vous avez raté votre vie si vous ne les avez pas vu…

[MaMA 2019] 5 questions à … DI#SE

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de DI#SE qui vient de nous mettre au parfum et nous avertir talent et jeunesse font bon ménage. Des iNOUïS du printemps…

A ne pas rater dans Interviews !