Les victoires de Julien Granel

Julien Granel © Eliott Fourne
Louis - 14/06/2019

Julien Granel a le vent en poupe. Ce jeune Bordelais ouvre pour Angèle quasiment tous les soirs dans des Zénith qui affichent tous complets et qui adhèrent à ses morceaux. Mieux, le public connait les refrains de Granel par cœur.

Domptant la scène à 200 à l’heure, Julien Granel n’est nullement défait et entame une ascension folle.
Mai où s’arrêtera-t-il ?

Tu viens de publier le clip de la chanson Défait. Quand a été écrite cette chanson ?

Julien Granel : La première version a été faite il y a un an. J’ai passé des mois et des mois à faire des dates et je l’ai jouée des centaines de fois en concert. Je voulais un cadre fixe pour sortir quelque chose de qualité. Au moment où je voulais publier un nouveau single, je me suis aperçu que c’était le meilleur titre, celui qui était le mieux vécu en concert. Il a servi a clôturé quasiment tous mes sets. Le public, dès la deuxième date, connaissait les paroles. Il a un côté très mystique. Je l’ai repassé en studio et le voilà.

Julien Granel – Défait

Il y a plusieurs versions ?

Je travaille seul à la maison et mes chansons passent de la case maison à la case concert directement. Si tout se passe bien, je vais aller les travailler en studio.

C’est une habitude de travail ?

L’étape du mix et celle du mastering sont faites en studio. C’est un peu un passage obligatoire. Pour les étapes précédentes, je travaille soit chez moi ou en loge. Tout est fait maison. C’est rare que je refasse des pistes en studio. Il va manquer ce petit quelque chose de magique… Donc on travaille sur des pistes de guitare un peu sales qui ont été faites chez moi. Entre 80 et 90% des pistes sont faites chez moi ou dans un train.

Tu aimes bien enregistrer ?

J’adore l’expérimentation. Je passe mon temps à faire des petites boucles sans savoir où elles vont aller. Pour se faire, j’ai toujours mon petit clavier sur moi. Dès que j’ai du temps libre, je me laisse aller sur le clavier. Je veux que ce soit instinctif. Ces boucles reposent. Et je les retravaille à la maison avant de les tester en public. Le retour du public m’aide.

Julien Granel © Louis Teyssedou
Poursuite d’études avec Julien Granel © Louis Teyssedou

Cela t’arrive de jeter des chansons à cause du public ?

Il y a d’abord la sensation de jouer un morceau qui compte. Si les sensations ne sont pas bonnes, j’arrête. Si je sens que la salle se laisse transporter, c’est qu’il y a quelque chose d’universel… C’est donc surtout une question de sensations internes. Comment je ressens les phrases ? Comment les sentiments arrivent… Pour Défait, les paroles me touchent donc je le vis fortement.

Tu dis beaucoup de « je ». Comment écris-tu tes chansons ? Seul ?

J’écris seul. Une fois que j’ai une maquette, je l’envoie assez facilement à mes proches comme mes amis ou ma grand-mère. Je vais recevoir des avis… Angèle peut aussi donner son avis. Je l’envoie sans rien dire et j’aime avoir un retour brut.

Et si ta grand-mère ou Angèle te donnent un avis négatif ?

J’écoute car il va y avoir des arguments. A ce détail près que les arguments de ma grand-mère vont être différents de ceux d’Angèle. L’avis extérieur est toujours important. Cela m’aide à avoir du recul.

Thibaut Grevet et Leo Walk ont réalisé ce clip. Comment les as-tu choisis ?

J’ai rencontré Léo en même temps qu’Angèle. J’adore sa poésie et sa sensibilité. Il fait passer des choses incroyables par la danse. Je cherchais quelqu’un pour co-réaliser le clip de Défait. Thibaut était présent à un de mes concerts et a adoré ce titre. Il m’a proposé faire le clip. Je lui ai laissé carte blanche car j’aime beaucoup son travail. Il m’a envoyé ses idées… Et je lui ai suggéré travailler avec Léo. Ce fut un vrai bonheur d’avoir deux personnes aussi créatives qu’eux pour faire ce clip.

Tu es chez Cinq 7. Comment t’es tu retrouvé sur ce label ?

Après mon passage chez Barclay, je ne cherchais pas de label. Angèle m’a proposé de faire ses premières parties. J’étais donc plus concentré sur la scène. Alan Gac m’a envoyé un mail et tout s’est fait naturellement.

Pourquoi es-tu seul sur scène ?

On m’a proposé de faire la première partie de Talisco il y a deux ans. Je n’ai pas eu le temps de recruter un groupe. Je suis donc allé seul sur scène et j’ai eu une montée d’adrénaline totalement seul. Et puis être seul, c’est assez pratique car je peux jouer des nouveaux morceaux quand je veux. Je fais ce que je veux sur le moment. Je retrouve ce côté très instinctif que j’ai quand j’écris.

TOP 10

1) Ta chanson préférée de Daho ?

Un week-end à Rome. C’est un des premiers morceaux chantés en français qui m’a touché. Cela a créé le déclic… J’ai décidé de chanter en français à ce moment là.

2) Ton disque préféré d’Ed Banger ?

Soit une de leurs compilations soit un disque de Justice.

3) Le refrain ultime ?

La ritournelle de Sebastien Tellier. J’adore le moment où arrive la voix.

4) Ta bande originale de film préférée ?

Soit une bande originale d’Hans Zimmer soit celle de Petit Paysan. Elle a été faite par Myd d’Ed Banger. C’est totalement perché.

5) Paris ou Bordeaux ?

Les deux. On dit que Bordeaux est le petit paris. Je ne suis pas d’accord… Je choisis Bordeaux pour la fraîcheur. On y trouve plein de petits collectifs intéressants comme ceux de l’I-Boat. Paris est plus difficile à vivre au premier abord. Et en creusant, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui m’ont aidé. J’adore cette ville qui vit à 200%.

6) Ta pochette de disque préférée ?

Flower Boy de Tyler The Creator.

7) Le producteur de tes rêves ?

Tyler The Creator.

8) Le meilleur endroit pour faire un concert ?

J’ai fait mon premier concert à l’âge de 12 ans dans une petite cabane sur la plage avec le soleil qui se couche sur l’Atlantique.

9) Le meilleur endroit pour voir un concert ?

Dans un endroit qui n’est pas prévu. J’ai joué dans des ferias, des off des festivals. Quand le lieu n’est pas adapté, l’énergie est très différente. Ou la version luxe. Une petite cabane sur la plage des Landes avec le soleil qui se couche sur l’Atlantique.

10) Le disque que tu attends le plus ?

Celui de Tyler The Creator… Mais il vient de sortir. Le nouvel album de Sebastian.

Défait de Julien Granel est disponible chez Cinq 7/Wagram.
Julien Granel sera en concert aux Etoiles (Paris) le 3 décembre 2019.

Les prochains concerts de Julien Granel en France

DateSalleVilleTickets
21 Jan 2020Bise FestivalNantesAcheter un Ticket
13 Feb 2020Le HublotNancy 
26 Feb 2020L'AéronefLilleAcheter un Ticket
13 Mar 2020Dock Des SudsMarseilleAcheter un Ticket
21 Mar 2020Festival Voix de FêteRenèveAcheter un Ticket
12 Apr 2020Double Mixte A Villeurbanne (Lyon)LyonAcheter un Ticket
25 May 20207ème Vague FestivalBretignolles-sur-merAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

SUZANE@Liswaya-020-0135_RT_HD

SLT Suzane !

Point de contrepèterie dans ce titre. Depuis un an Suzane renverse toutes les scènes où elle se produit et s’apprête enfin à sortir Toï Toï son premier album le 24 janvier chez 3eme Bureau qui va l’installer durablement dans le paysage musical, elle vient d’être nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie ‘Révélation…

5 questions à … Tiste Cool

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Tiste Cool qui sort un EP, Caïpiranha. Non, vous n’avez pas la gueule de bois. Il n’est pas triste ce mot…

Luna

[25] 23 minutes avec Dean et Mario

Deux ans après avoir vu jouer John Baumgartner et Sterling Morrison sur Bewitched, Dean Wareham et ses Luna s’enfoncent dans la pénombre des nuits new-yorkaises avec Tom Verlaine et Laetitia Sadier.

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.

Abel Orion - Home Again

5 questions à … Abel Orion

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’ Abel Orion que l’on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq…

Biche Here Now

Sorti en avril 2019, La Nuit des Perséides de Biche fait son petit bonhomme de chemin et devrait faire les belles heures de 2020.

LUKASXCLARA-AKCOMMUNICATION-GUILLAUMEPLAS (16)

5 questions à … Lukas Ionesco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lukas Ionesco, découvert ans The Smell Of Us de Larry Clark (prochain proscrit ?). Il sort un premier album, Magic Stone…

Pete Astor

[1990 – 2020] Sublime Submarine

Ils sont tous les deux dans ce bar de Pigalle situé au 114 boulevard Rochechouart. Le premier est Peter Astor, ex leader de The Loft et de Weather Prophets. Soutenu mordicus par Creation Records, il s’apprête à sortir Submarine, son premier disque solo, et à prendre tout le monde de court avec. Le second est…

5 questions à … Doriand

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Doriand dans l’ombre d’un paquet de chansons et d’artistes que l’on aime (Keren Ann, Katerine, Peter Von Poehl, Edith Fambuena…) et…

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

A ne pas rater dans Interviews !