Catégories
Interviews

5 questions à … Rubin et le Paradoxe

© Christophe Roué

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Rubin et le Paradoxe que l’on avait découvert avec un premier EP où il invitait Brigitte Fontaine et Calypso Valois. Il revient avec X Raisons, 5 titres et 5 bonnes raisons d’écouter ses textes sensibles, sensuels et censés, enluminés de textures électro élégantes. On le découvre un peu plus avec une playlist organique et éclectique.

Rubin et le Paradoxe en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

A chaque fois que je monte sur scène, il y a ce moment magique et vertigineux où les premières notes de musique commencent. J’ai appris à savourer la chance que j’ai de connaitre ce moment la ! On est obligé de lâcher prise et d’oublier les contraintes techniques que l’on vient de vivre une heure avant durant les balances… il y a ce paradoxe de vouloir être absolument dans le contrôle de la situation, d’essayer de répondre à l’attente du public et en même temps il faut s’abandonner à ce moment là sans aucune retenue… c est un exercice acrobatique !

Ta rencontre marquante en tournée ?

Je suis toujours fasciné de rencontrer les équipes techniques du lieu qui nous accueil, on doit s’apprivoiser très vite, essayer de tendre tous vers le même objectif sans même se connaitre ! C est une drôle de sensation, c est comme donner les clefs de sa voiture à un inconnu deux heures avant la course ! C’est grisant ! Et il y a des ratages inévitables !

Ton anecdote dans le van ?

On a une passion avec mes musiciennes Lise et Tin c’est manger ! Chaque concert devient une étape gastronomique ! C’est un bonheur que l’on rajoute à celui d’être ensemble sur scène ! J’ai la chance d’être entouré de personnes bienveillantes et c’est primordial dans ces moments la souvent fragilisant !

Ton nouvel EP ou album en quelques mots ?

Dansant, Séditieux, intimiste… J’ai essayé d’être davantage au service du propos et du texte ! j’ai eu envie d’essayer d’aller plus loin et de dépasser le format de la petite chanson electro pop !

Ton prochain rêve ?

Celui de pouvoir continuer mon travail et continuer à optimiser les conditions pour le faire ! Mon père me disait souvent « quand Dieu veut vous punir il exauce vos rêves les plus chers ! »… Il y a forcement un prix a payer à concrétiser un désir ! A le confronter à la réalité ! Certain valent la peine d’être vécus et d’autres doivent rester à leur place !

Rubin et le Paradoxe – A Quoi Bon

En écoute avec Rubin et le Paradoxe :

  1. GoldfrappClay
    L’écriture des cordes sur ce morceau est juste magistral !
  2. Mickey NewburyShe even woke me to say goodbye
    Je n’ai rien à dire sur ce morceau… une perfection !
  3. FictionsFlashback
    Quel bonheur j’ai de travailler avec ce garçon, il a une sensibilité et une grande écoute !
  4. Françoise HardyViens
    Encore et toujours, une claque ! cet album est tellement extraordinaire !
  5. Lali PunaFaking the Books
    Magique la manière dont elle a réussi a éditer les voix sur ce morceau !
  6. Chris GarneauCastle time
    Découvert à New York il y a quelque années, j ai eu envie de réécouter son album cet été !
  7. TheodoraGet Obsessional
    J’adore le travail de cette fille ! il me tarde d’entendre la suite.
  8. Bryan Ferry & Todd TerjeJohnny & Mary
    La voix de Bryan ferry sur cette cover me transporte !
  9. SharkmcqueenFantasyc
    Un peu par hasard via son compte Instagram, j’ai hâte d’entendre l’EP.
  10. Elias DrisEndless Summer
    Je suis jaloux devant autant de talent et de cheveux !

L’EP X Raisons e Rubin et le Paradoxe sort le 6 septembre chez Her Majesty’s Ship Records / [PIAS].
Plus d’informations sur Rubin et le Paradoxe sur sa page facebook.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

La pop selon Paul Molloy

Il y a du mouvement à Liverpool. Michael Head ressort un disque ? Du tout. L’affaire se joue au niveau de la génération suivante. Paul Molloy, guitariste des Coral, s’apprête à publier un premier album solo.
ELYSIAN FIELDS

Vidéo : Elysian Fields – An Outsider Undeserving Of Love

Jennifer Charles sur ses Champs Elysées depuis près de 25 ans produit selon Nick Kent « un son unique et en dehors du courant principal, aussi sensuel et torride qu’un rêve d’insomniaque ». Et c’est toujours le cas avec Transience Of Life, disponible le 4 septembre 2020 chez Microcultures / Ojet Records.
Sufjan Stevens - My Rajneesh

Sufjan Stevens illuminé

My Rajneesh est la face B d’America qui ne figurera pas sur le huitième album solo de Sufjan Stevens, The Ascension le 25 Septembre chez Asthmatic Kitty.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Patrick Watson - Drive

Vidéo : Patrick Watson – Drive

Patrick Watson roule sur sa Lost Highway et sa voix volute en suivant la ligne jaune. Et l’on veut se perde avec Patrick, glisser majestueusement sur cette route dans une nuit sans fin.
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…

Plus dans Interviews

Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
BEBLY © Nicolas Demare

5 questions à … BEBLY

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de BEBLY qui longe les murs et déboule dans nos vies avec un nouvel EP, ULDO. Et cela fait du bien d’entendre…