Marcus Miller joue à la Salle Pleyel le 21 décembre 2009

Marcus Miller
Marcus Miller, le bassiste de légende dont la réputation dépasse les frontières musicales du jazz, sera en concert le 21 décembre à la salle Pleyel.

Marcus Miller

Ce concert rassemble deux légendes: Miles Davis, en ce moment mis à l’honneur par l’exposition We Want Miles à la Cité de la Musique, et Marcus Miller, bassiste slapper de génie (oui oui, encore plus que Flea!).
En effet, en 1986 Marcus Miller a produit l’album Tutu de Miles Davis. Pour l’anecdote, cet album rend hommage à Desmond Mpilo Tutu, un archevêque anglican sud-africain qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1984.
Le 21 décembre, la salle Pleyel a l’honneur d’accueillir Marcus Miller qui se propose de revisiter ce fameux album. Le grand Miles Davis n’étant plus de ce monde, c’est Christian Scott qui assurera la trompette.

2 réponses sur « Marcus Miller joue à la Salle Pleyel le 21 décembre 2009 »

Attends Marcus Miller en concert! de quoi en prendre plein les mirettes!!

Les commentaires sont fermés.

Plus dans News

Irninimons-unehabitantetouch Eparunem T Orite

Irnini Mons et merveille

Alors que le Vercors ce jour est une zone quasi interdite par la venue de Jupiter à Vassieux, Irnini Mons nous promène en forêt avec Toi Là, extrait de leur premier album Une habitante touchée par une météorite qui sort le 26 avril.
Lasttrainoriginalmotionpicturesoundtrack

Last Train, the big mandale !

Comment ils en sont arrivés là ? Ils vous l’expliqueront très prochainement. Last train revient en version symphonique et c’est magistral. Ils avaient déjà vu grand avec The Big Picture, mais avec Heroin et ce qui va suivre, on vous promet une grosse mandale musicale.
Piche-ohmapiche

Piche net !

On était déjà allés à confesse avec Piche, l’OMNI découvert dans la saison 2 deDrag Race France. Avec Oh ma piche, il bouscule les codes et notre fondement et s’il n’ouvre pas les jeux, on lui décerne la médaille du déhanchement.
Astereotypie-9--1024x682

Chanson à caractère informatif !

Bon, d’accord on est de parti pris, on l’avoue, on adore Astéréotypie. Ils nous invitent une fois de plus au lâcher prise avec ce Calme-toi bouge tes genoux.