Papillons dans le coeur et oiseaux dans la tête avec le trio féminin caliornien Pinky Pinky !

Elles n’ont pas 20 ans et nous invitent à un Turkey Dinner, leur premier album après deux EP’s, notamment Hot tears chaudement recommandable. Anastasia Sanchez au chant, Isabelle Fields à la guitare et Eva Chambers à la basse passent la vitesse supérieure avec des titres comme My Friend Sean, fantasme moite sur un camarade de classe ou Lady Dancer à propos d’une strip-teaseuse dans un bar à Los Feliz. Fans des Sex Pistols et des riot grrrl bands autant que de Fiona Apple, elles ont joué ados au CalJam festival de Dave Grohl en 2017 et leur premier assez brut album Turkey Dinner a été produit par Jonny Bell and Hanni El Khatib à Long Beach. All The Birds est leur nouveau titre mis en images, « le réalisateur de la vidéo, Ryan Browne, a eu l’idée de faire une vidéo inspirée d’une série de publicités culinaires japonaises bizarres qu’il avait vues,la chanson parle plus ou moins de perdre le contact avec la réalité, et nous avons beaucoup pensé que la vidéo et la chanson collent parfaitement. »

Pinky Pinky sera en concert le 1er octobre à La Maroquinerie. Turkey Dinner est sorti chez Innovative Leisure Records.

Pinky Pinky – My Friend Sean (Live at SHRED 420 in Los Angeles, CA 2019)

Pinky Pinky - Turkey Dinner

Pinky Pinky - Turkey Dinner

Tracklist : Pinky Pinky - Titre album
  1. My Friend Sean
  2. Mystery Sedan
  3. Floorboards
  4. Lady Dancer
  5. Applecheeks
  6. Do Me Dirty (Charlie)
  7. Mr. Sunday
  8. All The Birds
  9. If It Didn't Hurt
  10. Sticking Around
  11. Loose Change

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

TINALS 2019

Ça c’est TINALS !

Qu’importe les ‘ronchondoillons’, le TINALS demeure le festival indé incontournable du début de l’été. Malgré le succès et les tentations que cela aurait pu entraîner, ce festival a conservé sa philosophie exprimée dans sa profession de foi : « une programmation dictée uniquement par les coups de cœur dans un cadre verdoyant. De la musique avant…

Plus dans Découvertes

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.