Ça c’est TINALS !

TINALS 2019
Guimauve - 21/04/2019

Qu’importe les ‘ronchondoillons’, le TINALS demeure le festival indé incontournable du début de l’été. Malgré le succès et les tentations que cela aurait pu entraîner, ce festival a conservé sa philosophie exprimée dans sa profession de foi : « une programmation dictée uniquement par les coups de cœur dans un cadre verdoyant. De la musique avant toute chose. Légèreté, bienveillance, exigence loin des dogmes » ! Point de dogmes donc, juste de la musique pas comme les autres dans un cadre et une ambiance propices à la détente.

affiche tinals 2019
Et à la vue de la programmation, cette déjà 7ème édition est aussi excitante que les précédentes avec ses 54 artistes en 3 jours ! Point de très gros donc mais des très grands pour ceux qui apprécient la musique différente dans toute sa diversité. En vrac les immenses Shellac qui avaient clôturé l’édition 2016 dans une débauche d’énergie, The Inspector Cluzo pour leur premier TINALS qui seront comme à la maison, la Fat White Family avec leur Serf up! sous le bras, les vétérans toujours alertes de Built to Spill qui fêtent les 20 ans de Keep It Like a Secret, la divine diva folk néo-zélandaise Aldous Harding, Kurt Vile et son gang qui prennent peu à peu de la bouteille, sa bonne amie Courtney Barnett de plus en plus rock, notre demi dieu à tous, Stephen Malkmus qui brille toujours aussi ardemment, James Blake et sa pop minimale, les très attendus (au tournant) Fontaines D.C., les mélodistes hors pair Dirty Projectors, les sombres et lumineux Low, le retour des voisins montpelliérains Rinôçérôse ou encore Shame qui avait mis KO l’édition 2017.

On ira bien sûr écouter les gens sur l’on aime bien sur SK* comme l’envoûtante Adrianne Lenker et son Big Thief, les fous furieux de Johnny Mafia ou la pop luminescente du SuperHomard.

Mais on sera bien évidemment curieux comme chaque année de découvrir quelques formations asiatiques comme la pop bubble gum aux bulles explosives des japonaises Chai, le garage psyché des coréens DTSQ qui pourraient faire oublier DYGL l’an dernier ou encore les mythiques Shonen Knife qui ont tant impressionné Sonic Youth ou Nirvana.

Par ailleurs, le hip hop sera encore et toujours présent, il apportera comme souvent son lot de belles surprises avec la voix profonde de Channel Tres, l’OVNI Rico Nasty, le flow impressionnant de JPEGMAFIA, la princesse Lizzo et son énergie débordante, le rap multimillionnaire en vues youtube de Scarlxrd ou la coolitude de l’australien Genesis Owusu.

Enfin, on aura une bonne raison (ou peut être 13) de voir sur scène Wallows dont le premier disque, Nothing Happens vient de sortir en France, de revoir le poupin norvégien Boy Pablo qui avait séduit le Marché Gare l’an dernier avec sa voix de velours et ses 20 millions de vues pour Everytime, l’étonnant Cola Boyy qui avait ouvert pour MGMT aux Nuits de Fourvière l’an dernier, les filles de Pinky Pinky et leur rock à pleurer à chaudes larmes, la jeune Sarah Beth Tomberlin qui n’a peur de rien, Caroline Rose qui va colorer tout notre été ou la métissée raingurl Yaeji qui risque de faire pleuvoir les bonnes ondes.

Bien sûr, on en oubli certainement tant la programmation est foisonnante et passionnante. Vous pouvez la retrouver sur le site du festival This is not a love song (c’est beau aussi de le lire en entier !) qui aura lieu à Paloma (Nîmes) du 30 mai au 1er juin 2019.

On vous laisse avec la playlist ci-dessous, 3 heures 42 minutes et 18 secondes musique renversante !

TINALS 2019

Avec : Ron Gallo, Shellac, Rhino, Men I Trust, Mick Strauss, The Inspector Cluzo, Channel Tres, Wallows, Caroline Rose, Le SuperHomard, The Nude Party, Fat White Family, Built to Spill, Chai, Aldous Harding, Black Midi, Kurt Vile And The Violators, The Messthetics, Courtney Barnett, Methyl Ethel, Poutre, Tomberlin, It It Anita, Lou Doillon, Rico Nasty, Stephen Malkmus, Off The Wagon, Boy Pablo, DTSQ, Delgres, Big Thief, JPEGMAFIA, Dam-Funk, Yaeji, James Blake, Lizzo, Scarlxrd, MorMor, Cola Boyy, Fontaines D.C., Rendez-Vous, Jim Younger's Spirit, Rocky Controlo, OPTM, Dirty Projectors, Low, Shonen Knife, Warm Drag, Genesis Owusu, Rinocerose, Wednesday Campanella, Johnny Mafia, Shame, Pinky Pinky, Prettiest Eyes
Salle/lieuAdresseVilleduauSite web
Paloma250 Chemin de l'AérodromeNîmes30/05/201801/06/2019site officiel
Tarifs : Plein tarif : 30€, Tarif réduit : 26€,
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Agenda Concert

Marcus King, la musique du Sud

En attendant de connaître les dates de la nouvelle tournée des Black Crowes qui fêtera les 30 ans de Shake Your Money Maker, on peut se plonger dans les chansons de Marcus King, un jeune américain produit par Dan Auerbach (The Black Keys) et qui va venir sonner la messe en mars prochain à Paris.

Olivier Marguerit

O chaud

Avant d’aller applaudir Olivier Marguerit aka O à La Maroquinerie le 27 novembre 2019, on peut regarder son nouveau clip et planer.

[Pitchfork 2019] Quelque chose de Briston Maroney

Briston Maroney sera en concert le 1er novembre 2019 au Pitchfork Festival Paris avec Primal Scream et Belle And Sebastian. En attendant d’écouter Small Talk ou St. Augustine en live, on peut regarder Chattanooga, son nouveau clip.

tiny_ruins © Fabrice Buffart

Tiny Ruins au Bruno’s !

Elle vient d’illuminer le MaMA festival, elle a joué au milieu des livres au Manhattan Center il y a peu, Hollie Fullbrook alias Tiny Ruins sera en concert au Bruno’s de l’Épicerie Moderne ce jeudi 24 octobre, formule en « after work » (19h00 – 22h00), agrémentée d’une dégustation de vin assurée par un vigneron…

Black Lips

L’odyssée des Black Lips

Les Black Lips ont le chic pour faire des annonces de qualité. Le groupe d’Atlanta vient d’annoncer un nouveau single et la signature d’un contrat sur un nouveau label.

Divins DIIV

Zachary Cole Smith est revenu des enfers et a mis en studio ses DIIV avec Sonny Diperri (My Bloody Valentine, Nine Inch Nails). Le résultat s’appelle Deceiver et ne déçoit pas.

Corridor

2X1 places pour Corridor au Point Ephémère

Les Corridor sont de Montréal et on décrochait le jackpot en signant chez Sub Pop, le mythique label de Seattle. SK* est heureux de vous faire gagner vos places pour leur concert parisien du 4 novembre 2019 au Point Éphémère.

La grande revue des Jim Jones And The Righteous Mind

Jim Jones avait enchanté (ou terrorisé) le début des années 2000 avec sa Revue d’enfer. Il continue avec la même recette avec ses Righteous Mind et débarque en France pour une nouvelle tournée.

Kevin Morby

Morbleu revoilà Morby !

Kevin Morby ne quitte plus la France. L’Américain vient d’annoncer une nouvelle tournée hexagonal pour l’hiver 2020 avant de venir le 17 novembre 2019 à Paris le temps d’un concert au Trianon.

nouvelles-voix-beaujolais-2019

Voix Nouvelles, Nouvelles voix !

Déjà la 15ème édition pour le festival Nouvelles Voix en Beaujolais à Villefranche sur Saône et dans son agglomération, le meilleur endroit pour découvrir les talents de demain dans tous les genres de pop à la samba, du hip hop à la chanson frissonnante, de l’indé au psyché du 19 au 23 novembre.

fair party

La belle affaire du FAIR

On ne présente plus le FAIR, « premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en musiques actuelles ». Dionysos, Christine and the Queens, Ben Mazué, Cabadzi, Radio Elvis qui ont été des lauréats louent cet accompagnement humain et efficace.

Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard sur un plateau !

La montée des eaux liée au réchauffement climatique n’a pas que des effets négatifs. Elle a un effet positif… Un seul : la montée du Superhomard dans le Nord de la France !

Structures

Psychotiques Structures

Les Structures ont débarqué sans prévenir avec leur rough wave et martèlent leur discours comme des beaux diables. Ils repartent en tournée et s’attaquent à Paris.

Homeless songs aux petits oignons

C’est une chanson bleue que propose le barde suisse Stephan Eicher. Si tu veux (Que je chante) est une ode à la simplicité écrite par le fidèle ami Djian, une Love song en creux, un aveu intime extrait de son nouveau disque, Homeless Songs sorti le 20 septembre.

[Pitchfork 2019] Sons of Raphael, sons of anarchy

Ils ont un look totalement improbable, des chansons totalement improbables et une caractère totalement improbable. Les Sons of Raphael ont donc toute leur place au Pitchfork Festival de Paris.

Corridor

Corridor met le nez dehors

Les Corridor publieront leur prochain album le moins prochain. En attendant, le groupe annonce trois dates en France et un nouveau single.

[Pitchfork 2019] Bas les masques Orville Peck !

Belle and Sebastian et Primal Scream seront à Paris le 1er novembre 2019. Immanquables évidemment. Tout comme le jeune Orville Peck, nouveau héros du label Sub Pop (Mudhoney, The Shins & Fleet Foxes)

Nesles © Thomas Salva

Nesles Île en mer

Nesles fait sa rentrée avec un clip et un festival. On ne s’ennuie jamais avec Nesles.

MDM_CARRE

What a Messe !

Le groupe Last Train depuis ses débuts a un credo, le Rock’n’roll. Et dans ce domaine, ce ne sont pas des enfants de chœur.