Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay, Mal Troon et Matt Millership font toujours tout exploser sur leur passage.
Rapide top 10 avec un Jim Jones qui se révèle charmant et passionnant.

01) Quel est ton disque préféré de cette année 2019 ?

Jim Jones : Je ne sais pas. Je n’achète pas les disques en fonction de leur date de sortie. Mais plutôt par coup de cœur. Tout ce que j’ai découvert cette année m’a plus. J’ai acheté des disques de Nina Simone. On peut ressentir tellement de peine dans sa voix. Ce n’est pas très récent. J’ai beaucoup aimé le disque de David Holmes, Uunloved. Il a travaillé avec Wayne Kramer des MC5.

02)Ton artiste français préféré ?

Dirty Deeps.

03) Ta bande originale de film préférée ?

The Good, The Bad & The Ugly… Non. Celle de Once upon a time in america.

04) Le meilleur endroit sur voir terre pour faire un concert ?

L’Apollo de Londres. L’Hammersmith est chouette ici. Il y a en France de très belle salles comme La Cigale… Pour faire des concerts aussi d’ailleurs.

05) Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?

On reprend les mêmes. Il y aussi le Barrowlands à Glasgow. En France La Machine du Moulin Rouge. Il y a belle salle à Toulouse où nous avons joué avec Placebo… Le Bikini ! Il y a aussi L’Olympia. Le Transbordeur à Lyon. Il y a de très belles salles en France. Mais les gérants ne veulent pas être dérangés par le public. Il ne faut pas oublier, quand tu es promoteur, l’essence même du concert. Il y a aussi l’Ancienne Belgique à Bruxelles qui est une très belle salle. Je n’aime pas trop les stades. Je ne trouve que cela ne fait pas sens pour notre musique. Nous pourrions aussi évoquer les limites sonores imposées par les patrons de salles. C’est parfois assez contraignant. Je les comprends parfaitement : il y a les relations avec le voisinage à gérer et le public à canaliser. Mais les gens payent pour du fun. Il faut trouver le juste équilibre entre le prix du billet et la prestation scénique. Tout comme notre musique qui a parfois besoin de calme.. Mais aussi de beaucoup de volume pour s’épanouir. Il faut de la subtilité. Je n’aime pas quand le son est trop fort et me fait mal aux oreilles. Je ne dis pas ça. Je veux juste du bon son pour voir les gens heureux. Je fais aussi la différence entre les salles indépendantes et les salles franchisées. Le rapport à l’argent n’est pas le même. Certains veulent juste se faire de l’argent sur le groupe. Et toi tu mets toute ton énergie, ton amour de la musique pour eux…

06) Ta chanson préférée de Kid Congo ?

LSDC. J’aime le disque des Cramps sur lequel il a joué. Et puis ce qu’il a fait avec les Bad Seeds et le Gun Club

07) Ton disque préféré du Gun Club ?

Fire of Love. Il y a un de mes morceaux préférés du Gun Club dessus : Jack On Fire. J’avais essayé de le reprendre quand j’étais adolescent. Jeffrey Lee Pierce était tellement puissant… J’ai pris le premier train pour Londres quand j’ai su qu’ils venaient jouer à l’Electric Ballroom à Camden au nord de Londres. C’était une époque sans Internet. C’était phénoménal sur scène. Ce fut un moment hallucinant. Une messe pour 1200 personnes. Je me vois encore rentrer chez moi, jeune adolescent, totalement bouleversé par cette expérience.

08) Quelle est ta photographie préférée de Steve Gullick ?

Celle de Bonnie Prince Billy. Mais il en a fait tellement de prodigieuses. Steve a fait tellement de belles photos. Celles de Kurt Cobain sont superbes aussi.

09) Ta pochette de disque préférée ?

Sticky Fingers des Rolling Stones. Et toutes les pochettes des Stooges.

10) Londres ou Paris ?

Tout dépend de ce tu recherches. C’est une question très difficile. Paris est très exotique pour moi. Je suis Anglais. J’aime aussi le centre historique de Londres. Je vais répondre Londres. C’est plus facile pour moi de te répondre Londres.

Jim Jones And The Righteous Mind – Heavy Lounge #1

Jim Jones And The Righteous Mind - CollectiV

CollectiV des Jim Jones And The Righteous Mind est disponible chez Ma§onic Records.
Jim Jones and Te Righteous Mind - Collectiv

Tracklist : Jim Jones And The Righteous Mind - CollectiV
  1. Sex Robot
  2. Satan's Got His Heart Set On You
  3. O Genie
  4. Attack Of The Killer Brainz
  5. Meth Church
  6. Dark Secrets
  7. I Found A Love
  8. Out Align
  9. Going There Anyway
  10. Shazam

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.

Plus dans Interviews

Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Vanessa Philippe

5 questions à … Vanessa Philippe

Avant son nouvel album en janvier dédié à sa sœur disparue, Vanessa Philippe évoque ses maux et met des mots dignes et simples pour évoquer l’indicible. Il faut parfois aller au fond de la piscine pour mieux mettre un bon coup de pieds afin de surnager.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]