5 questions à … Abel Orion

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d' Abel Orion que l'on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq questions avec une playlist groovy parfaite pour un début d'année en douceur.

Abel Orion en cinq questions

Quel est ton meilleur souvenir de concert ou de studio ?

Le studio, c’est mon environnement naturel, ma grotte.
C’est là où tout prend forme suite à l’imagination.
Ce n’est pas un meilleur souvenir unique, mais globalement le plaisir de voir une chanson devenir réalité après l’avoir rêvé, avec le désir de la partager. Quand on trouve le petit gimmick, la simplicité qui fait que le titre fonctionne, c’est toujours un moment spécial.

Ta plus grande rencontre musicale ?

Pour le moment, mes plus grandes rencontres sont celles en lien avec des disques. La découverte adolescent de la Motown, tout ce son de la soul, Marvin Gaye, Diana Ross, The Temptations… ça a été un choc. Autant au niveau de la recherche sonore, que de la notion de groove et ce peu importe le tempo… ça a marqué une évolution dans ma perception et mon envie de faire de la musique. Tout ça passe par des étapes, entre Something Abous Us des Daft Punk, Harvest Moon de Neil Young, tout l’univers « urbain » et dernièrement Sunni Colon… J’écoute de la musique du matin au soir, c’est aussi mon moteur pour en écrire.

Ton anecdote en studio ou en concert ?

Une anecdote en lien avec Late Night Music, c’est le titre Matador, seul titre en français sur le EP. À la base, j’avais composé un instrumental vraiment techno pour une marque (de bière suédoise), au final pas retenu. Je me suis dis que c’était dommage de laisser cette basse un peu brutale de côté…
J’ai expérimenté, ralenti le tempo facilement par deux (rythmiquement le morceau est donc très lent) et au final de la techno, on passe à ce titre en français, plus syllabique pour contrebalancer avec ce tempo lent, un peu lancinant sur l’univers de la nuit et sur la volonté de se perdre.

Ton EP en quelques mots ?

Late Night Music est vraiment mon projet le plus intime. C’est un mot qui définit bien la démarche. Les titres me sont venus en très grande majorité dans le sommeil et tout a pris forme dans mon salon devenu studio. C’est un projet qui a vu le jour dans 30m2 disons, entre la chambre et le studio ! Tout y est fait, de la composition, en passant par l’enregistrement, le mixage et le mastering. L’univers visuel est le même, c’est mon domicile, mon environnement de travail (la couverture du EP qui est mon salon rempli de mes différents alter egos en musique) avec des images réalisées par des amis, que ce soit pour les vidéos ou les photos, avec une dernière série par Ken Wongyoukhong sur ma démarche de composition la nuit…
Tout est conçu comme un parcours : le premier titre Mad About Me fait rentrer dans l’univers du rêve et de la nuit, comme un voyage avec ce moteur ronflant. On passe ensuite à Legend et ses arpèges, le plus rock Do It, le désir du bel amour avec So Many Amazing Girls, Matador et enfin Home Again, le titre le plus récent composé avec mon ami Christophe Loubes qui apporte une touche jazz, un slow autour de l’idée de la famille qui vient conclure en douceur et nous faire émerger au soleil.

Ton prochain rêve ?

C’est un double rêve qui deviendra réalité. Le premier, c’est de présenter ces nouveaux titres en live avec une belle équipe, sans la contrainte de la machine. L’autre, c’est de continuer à me faire plaisir, d’avoir la liberté d’écrire comme je le ressens et maintenant d’aller vers quelque chose de plus solaire, les nouveaux titres que je commence en ce moment expriment ça, peut-être avec l’opportunité d’écrire au bord de la méditerranée…

Abel Orion – Home Again

En écoute avec Abel Orion

  1. Neil YoungHarvest Moon
    L’idée d’une promenade en amoureux sous la lune… c’est simplement beau et évident.
  2. Sunni ColonBaby I Don’t Mind
    Ce groove est tellement sexy ! Sunni Colon a une attitude et un son que j’aime beaucoup, allez écouter.
  3. SportsWathever You Want
    Un super slow électronique et un peu psyché à chanter dès le matin.
  4. Free Nationals, JID, Kadhja Bonet & MIKNNAOn Sight
    Exactement le son que j’ai envie d’écouter en ce moment, chill et pointu sur la recherche des effets.
  5. Karen DaltonLittle Bit Of Rain
    Un hymne de soutien à tous les bordelais partis pour 6 mois de pluie.
  6. The Isley BrothersFootsteps in the Dark, Pts. 1 & 2
    Cette voix, ces drums, cette guitare… et un joli sampling de Thundercat sur Them Changes !
  7. Blood Orange (feat. Toro y Moi)Dark & Handsome
    L’ambiance du titre me rend à la nostalgique et heureux, c’est souvent le cas avec les sons de Blood Orange. Et j’aime aussi beaucoup l’univers de Toro y Moi, surtout sur son titre Labyrinth
  8. João GilbertoChega de saudade
    J’écoute énormément de bossa… et de musique hawaïenne. Sans doute à cause de Bob l’éponge.
  9. Jennifer LaraI Am In Love
    Pour la super vibe et le son à la fois un peu sale et élégant.
  10. McClenneySOS
    Quelle meilleure conclusion !

Late Night Music d’Abel Orion est disponible chez Alter K et Pschent Music.

Abel Orion - Late Night Music

LATE NIGHT MUSIC COVER

Tracklist : Abel Orion - Late Night Music
  1. Mad About Me
  2. Legend
  3. Do It
  4. So Many Amazing Girls
  5. Matador
  6. Home Again

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.
Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022 © Stéphane THABOURET

Photos : Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022

Les Black Lilys ont rugi de plaisir de retour sur leurs terres lyonnaises après des concerts à Londres ou à Budapest. Ils viennent de sortir leur deuxième album, New Era sur le label La Ruche et Stéphane Thabouret était présent pour saisir les soubresauts de Störm ou la caresse de Gymnopédie.
Blacklilys-newera

Vidéo : Black Lilys – New Era

Se relever. Se régénérer. Et finalement renaître. Black Lilys titre son deuxième disque New Era et point d’errance ici, que de bonnes ondes, celles que l’on recueille tels des chamanes dans la forêt matricielle.

Plus dans Interviews

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Nicolas Tarik

5 questions à … Nicolas Tarik

Nicolas Tarik est un conteur musicien voyageur. On lui a posé quelques questions autour de son nouveau titre, libre, ode aux personnes que l’on a dans la peau passionnément et fougueusement, que l’on retrouvera sur son nouvel album, Gibraltar qu’il présentera à la Salle Barbara de la MJC Montchat le jeudi 24 novembre prochain.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.