5 questions à … Abel Orion

Abel Orion - Home Again
Guimauve - 02/01/2020

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’ Abel Orion que l’on a découvert avec Home Again extrait de son EP Late Night Music. Il répond à nos cinq questions avec une playlist groovy parfaite pour un début d’année en douceur.

Abel Orion en cinq questions

Quel est ton meilleur souvenir de concert ou de studio ?

Le studio, c’est mon environnement naturel, ma grotte.
C’est là où tout prend forme suite à l’imagination.
Ce n’est pas un meilleur souvenir unique, mais globalement le plaisir de voir une chanson devenir réalité après l’avoir rêvé, avec le désir de la partager. Quand on trouve le petit gimmick, la simplicité qui fait que le titre fonctionne, c’est toujours un moment spécial.

Ta plus grande rencontre musicale ?

Pour le moment, mes plus grandes rencontres sont celles en lien avec des disques. La découverte adolescent de la Motown, tout ce son de la soul, Marvin Gaye, Diana Ross, The Temptations… ça a été un choc. Autant au niveau de la recherche sonore, que de la notion de groove et ce peu importe le tempo… ça a marqué une évolution dans ma perception et mon envie de faire de la musique. Tout ça passe par des étapes, entre Something Abous Us des Daft Punk, Harvest Moon de Neil Young, tout l’univers « urbain » et dernièrement Sunni Colon… J’écoute de la musique du matin au soir, c’est aussi mon moteur pour en écrire.

Ton anecdote en studio ou en concert ?

Une anecdote en lien avec Late Night Music, c’est le titre Matador, seul titre en français sur le EP. À la base, j’avais composé un instrumental vraiment techno pour une marque (de bière suédoise), au final pas retenu. Je me suis dis que c’était dommage de laisser cette basse un peu brutale de côté…
J’ai expérimenté, ralenti le tempo facilement par deux (rythmiquement le morceau est donc très lent) et au final de la techno, on passe à ce titre en français, plus syllabique pour contrebalancer avec ce tempo lent, un peu lancinant sur l’univers de la nuit et sur la volonté de se perdre.

Ton EP en quelques mots ?

Late Night Music est vraiment mon projet le plus intime. C’est un mot qui définit bien la démarche. Les titres me sont venus en très grande majorité dans le sommeil et tout a pris forme dans mon salon devenu studio. C’est un projet qui a vu le jour dans 30m2 disons, entre la chambre et le studio ! Tout y est fait, de la composition, en passant par l’enregistrement, le mixage et le mastering. L’univers visuel est le même, c’est mon domicile, mon environnement de travail (la couverture du EP qui est mon salon rempli de mes différents alter egos en musique) avec des images réalisées par des amis, que ce soit pour les vidéos ou les photos, avec une dernière série par Ken Wongyoukhong sur ma démarche de composition la nuit…
Tout est conçu comme un parcours : le premier titre Mad About Me fait rentrer dans l’univers du rêve et de la nuit, comme un voyage avec ce moteur ronflant. On passe ensuite à Legend et ses arpèges, le plus rock Do It, le désir du bel amour avec So Many Amazing Girls, Matador et enfin Home Again, le titre le plus récent composé avec mon ami Christophe Loubes qui apporte une touche jazz, un slow autour de l’idée de la famille qui vient conclure en douceur et nous faire émerger au soleil.

Ton prochain rêve ?

C’est un double rêve qui deviendra réalité. Le premier, c’est de présenter ces nouveaux titres en live avec une belle équipe, sans la contrainte de la machine. L’autre, c’est de continuer à me faire plaisir, d’avoir la liberté d’écrire comme je le ressens et maintenant d’aller vers quelque chose de plus solaire, les nouveaux titres que je commence en ce moment expriment ça, peut-être avec l’opportunité d’écrire au bord de la méditerranée…

Abel Orion – Home Again

En écoute avec Abel Orion

  1. Neil YoungHarvest Moon
    L’idée d’une promenade en amoureux sous la lune… c’est simplement beau et évident.
  2. Sunni ColonBaby I Don’t Mind
    Ce groove est tellement sexy ! Sunni Colon a une attitude et un son que j’aime beaucoup, allez écouter.
  3. SportsWathever You Want
    Un super slow électronique et un peu psyché à chanter dès le matin.
  4. Free Nationals, JID, Kadhja Bonet & MIKNNAOn Sight
    Exactement le son que j’ai envie d’écouter en ce moment, chill et pointu sur la recherche des effets.
  5. Karen DaltonLittle Bit Of Rain
    Un hymne de soutien à tous les bordelais partis pour 6 mois de pluie.
  6. The Isley BrothersFootsteps in the Dark, Pts. 1 & 2
    Cette voix, ces drums, cette guitare… et un joli sampling de Thundercat sur Them Changes !
  7. Blood Orange (feat. Toro y Moi)Dark & Handsome
    L’ambiance du titre me rend à la nostalgique et heureux, c’est souvent le cas avec les sons de Blood Orange. Et j’aime aussi beaucoup l’univers de Toro y Moi, surtout sur son titre Labyrinth
  8. João GilbertoChega de saudade
    J’écoute énormément de bossa… et de musique hawaïenne. Sans doute à cause de Bob l’éponge.
  9. Jennifer LaraI Am In Love
    Pour la super vibe et le son à la fois un peu sale et élégant.
  10. McClenneySOS
    Quelle meilleure conclusion !

Late Night Music d’Abel Orion est disponible chez Alter K et Pschent Music.

Abel Orion - Late Night Music

LATE NIGHT MUSIC COVER

Tracklist : Abel Orion - Late Night Music
  1. Mad About Me
  2. Legend
  3. Do It
  4. So Many Amazing Girls
  5. Matador
  6. Home Again

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

GRANDE-2-@Judith Flotrnt-Lapara.jpg WEB

5 questions à … GRANDE

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de GRANDE qui nous donne de la tension avec leur récent EP, Chasing the geant . Mais les démons et les fantômes…

GOODBYE MOSCOW © Esther Genicot

5 questions à … Goodbye Moscow

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Goodbye Moscow, projet du néo lyonnais Benjamin Hutter marqué par son aventure russe. Il vient de sortir un premier album, L’Univers,…

Tout ce qu’on veut dans la vie c’est écouter des chansons de Louis Chedid

Après cinq ans d’absence, Louis Chedid revient avec Tout ce qu’on veut dans la vie, un disque résolument pop. Aussi bien qu’Un Ange Passe (2004) et parlant d’amour comme On Ne Dit Jamais Assez Aux Gens Qu’On Aime Qu’On Les Aime (2010), Tout Ce Qu’on Veut Dans La Vie séduit par ses chansons et surtout…

5 questions à … Jean-Baptiste Soulard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jean-Baptiste Soulard (Palatine, Roni Alter) qui sort un album, Le Silence et L’eau inspiré par Sylvain Tesson et son Dans Les…

5 questions à … Kim Giani

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kim Giani qui viendra jouer le mercredi 19 février à L’Aquarium Ciné-Café à Lyon les chansons du génial Daniel Johnston, prince…

Nada Surf

Nada Surf(in’ Bird)

En tirant la langue à l’industrie musicale (ou plus exactement à Elektra) qui réclamait en 1998 un second Popular, Nada Surf s’est sauvé du piège d’une carrière pré-formatée et en a profité pour casser son plafond de verre. Avec l’imbattable Let Go et l’impeccable Lucky, Nada Surf a écrit les plus belles lignes de la…

[Micro Photos] L’art d’Hartnett

En 1985, Ignite the Seven Cannons sonne l’heure de la révolution chez Felt. Un des singles du groupe rentre enfin dans les charts (Primitive Painters) et surtout Felt compte désormais dans ses rangs le jeune Martin Duffy qui va réaliser des miracles sur les prochains disques. Lawrence s’apprête aussi à quitter Cherry Red pour Creation…

Barbara Pravi

5 questions à … Barbara Pravi

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Barbara Pravi qui sort un EP, Reviens pour l’hiver en février. 5 titres pour 5 histoires et une playlist pour bien…

SUZANE@Liswaya-020-0135_RT_HD

SLT Suzane !

Point de contrepèterie dans ce titre. Depuis un an Suzane renverse toutes les scènes où elle se produit et s’apprête enfin à sortir Toï Toï son premier album le 24 janvier chez 3eme Bureau qui va l’installer durablement dans le paysage musical, elle vient d’être nommée aux Victoires de la Musique dans la catégorie ‘Révélation…

5 questions à … Tiste Cool

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Tiste Cool qui sort un EP, Caïpiranha. Non, vous n’avez pas la gueule de bois. Il n’est pas triste ce mot…

Luna

[25] 23 minutes avec Dean et Mario

Deux ans après avoir vu jouer John Baumgartner et Sterling Morrison sur Bewitched, Dean Wareham et ses Luna s’enfoncent dans la pénombre des nuits new-yorkaises avec Tom Verlaine et Laetitia Sadier.

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.

Biche Here Now

Sorti en avril 2019, La Nuit des Perséides de Biche fait son petit bonhomme de chemin et devrait faire les belles heures de 2020.

LUKASXCLARA-AKCOMMUNICATION-GUILLAUMEPLAS (16)

5 questions à … Lukas Ionesco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lukas Ionesco, découvert ans The Smell Of Us de Larry Clark (prochain proscrit ?). Il sort un premier album, Magic Stone…

Pete Astor

[1990 – 2020] Sublime Submarine

Ils sont tous les deux dans ce bar de Pigalle situé au 114 boulevard Rochechouart. Le premier est Peter Astor, ex leader de The Loft et de Weather Prophets. Soutenu mordicus par Creation Records, il s’apprête à sortir Submarine, son premier disque solo, et à prendre tout le monde de court avec. Le second est…

5 questions à … Doriand

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Doriand dans l’ombre d’un paquet de chansons et d’artistes que l’on aime (Keren Ann, Katerine, Peter Von Poehl, Edith Fambuena…) et…

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

A ne pas rater dans Interviews !