Catégories
Découvertes

Les bons conseils de Gary Olson

Gary Olson laisse de côté ses chers et tendres The Ladybug Transistor pour tenter l’aventure en solo. Avec sa trompette et les deux frères Åleskjær, Olson fait la démonstration que l’on peut faire simple et beau en même temps.

Il y avait eu ce single, The Old Twin publié chez Noise Records en 2018 qui montrait qu’on pouvait ne pas s’appeler Lloyd Cole et être d’une élégance folle. Les premiers extraits de Some Advice, le premier disque solo d’Olson, poursuivent la même trajectoire. Enregistré en Norvège et aux Etats-Unis avec Emil Nikolaisen (Serena-Maneesh), Joe McGinty (The Psychedelic Furs, Ryan Adams) et Suzanne Nienaber (Pale Lights), ce disque devrait permettre l’envol de son auteur.

Gary Olson - Some Advice

Some Advice de Gary Olson sera disponible le 29 mai 2020 chez Tapete Records.

Gary Olson - Some Advice

Tracklist : Gary Olson - Some Advice
  1. Navy Boats
  2. Giovanna Please
  3. Some Advice
  4. Postcard From Lisbon
  5. All Points North
  6. Initials DC
  7. Afternoon Into Evening
  8. Diego It’s Time
  9. A Dream For A Memory
  10. Tourists Taking Photographs
  11. The Old Twin

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Louis Philippe au clair avec lui même

« Je n’ai jamais fait de disque qui ressemble vraiment à celui-ci, avec un groupe ‘live’ en studio, même si j’avais toujours souhaité le faire », dit Louis Philippe. On le croit sur parole.
Pete Astor

La raison Astor

Alors que Tapete vient de joliment rééditer Paradise, Pete Astor a décidé de revenir en France en 2020 après avoir donné quelques brillants concerts en 2019 en Angleterre et à Paris.

Carton plein pour les Catenary Wires

Un groupe qui collectionne des vinyles d’Orange Juice et de Daniel Johnston ne peut pas être mauvais. Après avoir écouté Til The Morning des Catenary Wires, on vous le confirme : Un groupe qui collectionne des vinyles d’Orange Juice et de Daniel Johnston ne peut qu’être bon.
Robert Forster - Inferno

Robert Forster – Inferno

Pour bien débuter la semaine, il suffit d’écouter le nouveau disque de l’ex Go-Betweens, Robert Forster. En 35 minutes, montre en main, ce bon vieux Robert vous emmène loin des vicissitudes du quotidien tout en chantant les vicissitudes de son quotidien.

Robert Forster, la pop de l’enfer

Robert Forster, ex Go-Betweens sera de retour avant le printemps avec un nouveau disque. Et comme d’habitude avec la grande seringue, c’est du tout bon !
Lloyd Cole @ la Maroquinerie, Paris, 15/03/2017

Lloyd Cole à Lesquin

Lloyd Cole n’en finit pas d’être parfait. Après avoir annoncé une belle tournée française cet automne, le voilà qu’il annonce sa venue le 14 octobre 2018 au centre culturel de Lesquin.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.
Ponta Preta

Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.
Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.
Teeth

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »