Catégories
Chroniques d'albums

Ryan Adams – Ryan Adams

Ryan Adams - Ryan Adams

Ryan Adams - Ryan Adams
Ryan Adams – Ryan Adams

Il va vraiment finir par nous faire craquer celui-là…
On le pensait devenu calme et raisonnable. Que nenni!
En effet, Ryan Adams sortait un disque tous les neuf mois dans les années 2000. Le changement de décennie avait calmé les choses. Depuis 2011, le bougre n’a rien publié: un miracle pour ses fans qui ont enfin pu se remettre à économiser quelques euros sur leurs P.E.L.
Il faut dire qu’Adams avait réussi l’exploit de fatiguer ses fans et la presse américaine en même temps. Alors en 2011, Ashes & Fire a sonné comme un renouveau. Le type laissait enfin du temps au temps…

Pensez donc, pour cette rentrée 2014, Adams ne sort pas qu’un seul disque. Mais deux. Le même jour.
Chronique du premier d’entre eux, le bien nommé Ryan Adams.

Ryan Adams

Ryan Adams est l’antithèse de Noel Gallagher. Alors que le frère ainé des Gallagher va bientôt publier la réédition de What’s The Story Morning avec un inédit et demi au compteur, Adams publie son quinzième album en moins de 16 ans. Si Noel Gallagher met une plombe pour publier une chanson, Adams lui n’a honte de rien et publie tout ce qui lui passe par la tête. A ses risques et périls. Enfin surtout à nos risques et à notre funeste péril car le type nous a fait avaler quelques couleuvres à la fin des années 2000.

Ryan Adams – Gimme Something Good

Enregistré aux studios Pax Am de Los Angeles et produit par Ryan Adams en personne, Ryan Adams s’avère un plaisir coupable d’enfer. Oublions les heures douces et délicates de Ashes & Fire. Oublions les heures sacrées de Gold
Inspiré par les Smiths (!!!) et le Velvet Underground (???) selon les dires de l’intéressé, ce disque est une ode à l’Amérique des années 80. Regardant du coté de Springsteen et de Tom Petty, Adams déroule onze chansons qui nous projettent dans la banlieue d’une ville anonyme de la côte Est au volant d’une Ford Mustang de 1982.
Les refrains bodybuildés de Tired of Giving Up et de Feels Like Fire devraient faire des ravages dans tous les bowlings du New Jersey et les discothèques de Caroline du Nord. Am I Safe devrait faire tomber tous les apôtres du bon goût. Pas fan d’Oasis pour rien le garçon…

Au final, ce disque a un seul défaut. Il s’appelle Lost in the Dream de The War On Drugs.

Tracklist : Ryan Adams - Ryan Adams
  1. Gimme Something Good
  2. Kim
  3. Trouble
  4. Am I Safe
  5. My Wrecking Ball
  6. Stay With me
  7. Shadows
  8. Feels Like Fire
  9. I Just Might
  10. Tired of Giving Up
  11. Let Go
Ryan Adams – Ryan Adams4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ben Mazué - Nulle part

Vidéo : Ben Mazué – Nulle part

Le Paradis serait-il nul part ? ou partout ? dans les interstices ? dans ces petits moments insignifiants de la vie qui prennent du sens a posteriori.
Ben Mazué - Pas très original

Vidéo : Ben Mazué – Pas très original

J’adore l’espoir, ça ne me coûte pas d’effort d’être optimiste. Ben Mazué n’est peut être Pas très original mais son sourire et ses pensées sont une invitation au bonheur.
Declan McKenna

Vidéo : Declan McKenna – Be an Astronaut

Les garçons ne pleurent pas. Et pourtant. A 21 ans, Declan McKenna s’apprête à sortir son deuxième album, Zeros le 4 septembre chez Columbia Records et a la tête dans les étoiles avec Be an Astronaut.

Vidéo : Declan McKenna – The Key to Life on Earth

Declan se dédouble avec l’aide d’Alex (Fucking) Lawther. Les Kids de Manchester déambulent à la cherche de la clé pour vivre sur terre. Vaste programme, espérons qu’ils ne finissent pas comme James et Alyssa. Pas sûr avec ce clip.

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.