Vidéo : Buscabulla – Nydia

Après Vámono et son clip coloré, le chaloupé NTE (No Te Equivoques), Buscabulla nous fait rencontrer Nydia.

Buscabulla. Prononcez ce mot plusieurs fois et vous êtes déjà à Porto Rico. Mais derrière sa sonorité chantante se cache un engagement puisqu’il signifie fouineur. Buscabulla c’est Raquel Berrios au chant et Luis Alfredo Del Valle aux divers instruments, remarqués avec deux EP en 2014 et 2017. Regresa leur premier album sort ce 8 mai et évite tout pittoresque de pacotille. La pochette a beau être chatoyante, le duo gravure de mode, la saudade transperce ce disque de Vámono à Ta que tiembla en passant par Nydia, inspiré de Nydia Caro, célèbre actrice et chanteuse portoricaine des années 70. « Un jour, nous avons eu la chance de rencontrer Nydia, que j’ai toujours admirée. Nous lui avons rendu visite à plusieurs reprises, nous avions à chaque fois des conversations très intéressantes sur la féminité et la beauté dans le monde de la musique, le fait d’être parents et la vie à Porto Rico. Elle est devenue une sorte de mentor et m’a aidé à changer mes perspectives sur ma nouvelle vie et mon nouveau foyer ». Car contrairement à Maria dans West Side Story, Raquel et Luis Alfredo ont fait le voyage inverse, ils ont quitté Brooklyn pour renouer avec leurs racines ; « Regresa, c’est l’acceptation de soi avec toutes ses imperfections, et l’acceptation d’être de retour à Porto Rico, avec tous ses défauts ».

« Regresa a été enregistré dans son intégralité dans le studio de Raquel et Luis Alfredo à Porto Rico, c’est une montagne russe émotionnelle dans laquelle ils font face et méditer les problèmes qui les affectent et la société portoricaine en général : la frustration devant le manque d’opportunités pour les habitants alors que les allègements fiscaux attirent les riches investisseurs, le doute et l’anxiété, voire la montée du fanatisme religieux. Rempli d’angoisse et d’un sentiment de perte sous-jacent, Regresa – qui signifie « retour » ou « revenir » – est un voyage doux-amer, introspectif et révélateur. »

Buscabulla – Nydia

Buscabulla – NTE

Buscabulla – Vámono

Buscabulla - Regresa

Buscabulla - Regresa

Tracklist : Buscabulla - Regresa
  1. Vámono
  2. La Fiebre
  3. El Aprieto
  4. Club Tú y Yo
  5. Mío
  6. NTE
  7. Manda Fuego
  8. No Sabemos
  9. Nydia
  10. Volta
  11. Ta Que Tiembla

Buscabulla en concert.
DateLieuTickets
16
Sept
2022

Primavera Sound LA 2022

Los Angeles (United States)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Bandabardo7raffaellavismara2

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.

Plus dans Son du jour

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.