Catégories
Son du jour

[EXCLU] Vidéo : Julien Appalache – RDV à Téhéran ft. Alec Spiegelman

Accepter qui l’on est, se libérer de la fatalité, agrandir le présent. Le néo hippie Julien Appalache nous emmène à Téhéran. Pendant que d’autres rêvent d’Amérique, lui songe au Far East avec ce morceau étonnant irrigué par les vents d’Alec Spiegelman, extrait de son EP qui sort cet automne chez Neon Napoleon.

A la première écoute de RDV à Téhéran de Julien Appalache, on est happé par ce son de clarinette, ce souffle vital aux accents de John Surman ou de Michel Portal sur cette introduction qui s’emporte et nous emporte, derviche tourneur musical en direction d’une forme de félicité. Ce rythme nous fascine, nous envoûte, nous ensorcelle mêlant passé, présent et futur. Le titre se coule en nous comme cette eau très présente dans ce clip réalisé par Thomas James, feu d’artifice sensoriel et méditatif sur la route de la cité de la joie. Infiniment.

Julien Appalache – RDV à Téhéran ft. Alec Spiegelman

Julien Appalache - RDV à Téhéran
« S’autoriser à prendre du temps. Du temps pour soi. Ne pas se laisser traîner par le flot de pensées négatives qui peut empêcher le mouvement, et définir un quotidien monotone.
Avoir la force de partir et d’abandonner ses routines, afin de se recentrer et de s’écouter pleinement. De l’instant naît tout simplement, de l’instant n’est tout simplement.
Le voyage à Téhéran n’est qu’un prétexte. J’y ai retrouvé mon frère iranien, Reza. Nous avons arrêté le temps, nous sommes partis au Kurdistan sur un coup de tête. Lâcher prise total, la confiance dans la vie est à son paroxysme. L’éveil se révèle et me fait plus que jamais briller. Avec aux vents et cuivres Alec Spiegelman que j’ai contacté car j’adore son travail et ce qu’il a apporté aux morceaux d’Okkervil River, Woods ou plus récemment Kevin Morby. Il a tout de suite compris là où je souhaitais aller. » Julien Appalache

Distance artificielle
D’un grand nombre
D’arrivée partielle

Rendez-vous à téhéran
Particulièrement

Le petit bateau
Des idées hautes
Ne renonce ni dans l’eau
Ni dans les fautes

Rendez-vous à téhéran
Infiniment

La fleur de l’éveil
Distribue ton soleil

Rendez-vous à téhéran
Infiniment

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Marc Melià - Pulse on a E

Vidéo : Marc Melià – Pulse on a E

On avait été subjugué par son concert à St Eustache en 2019, séduit le mois dernier la tête dans Les étoiles avec Flavien Berger et Pi Ja Ma pour une somptueuse session de Bruxelles Ma Belle, Marc Melià pulse à nouveau avec un nouvel extrait de son récent album Veus sorti chez Pan European Recording.
Black Lilys – Gymnopédie

Le baume Black Lilys

Partie trouver l’âme sœur en Ecosse, Camille revient avec une mélodie originelle et matricielle (mais pas que). Robin l’a enluminée.

Lucy Gooch in the sky

Elle avait fait tomber la pluie avec son deuxième EP, Rain’s Break, on se précipite à nouveau pour écouter Rushing, le premier EP de Lucy Gooch avec un titre supplémentaire, Orthione chez Fire Records.

Plus dans Son du jour

Marc Melià - Pulse on a E

Vidéo : Marc Melià – Pulse on a E

On avait été subjugué par son concert à St Eustache en 2019, séduit le mois dernier la tête dans Les étoiles avec Flavien Berger et Pi Ja Ma pour une somptueuse session de Bruxelles Ma Belle, Marc Melià pulse à nouveau avec un nouvel extrait de son récent album Veus sorti chez Pan European Recording.
ladyj--calmbelt

Vidéo : Lady J. – Calm Belt

Ca défouraille à Fourvière avec Lady J., tête d’or et voix d’airain. Découverte in extremis lors des écoutes d’un tremplin lyonnais, Lady J. sort un premier titre classieux et l’on ne fera pas ceinture.