Catégories
Découvertes

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.

Il y a des Américains qui vous déclenchent une avalanche d’émotions à l’aide d’une seule guitare. C’est le cas de Jason Bonner, récemment repéré par Mark Lanegan, qui n’a de cesse d’aligner des chansons qui sont aussi humbles que belles. Que ce soit avec les paroles d’American Dream ou avec ses démos de chaîne Youtube, le constat est simple : il faut écouter ce garçon.


Dark days are on us my friends the good times are at an end
The prisons are full there’s no truth to their rules
The bars are starting to bend
Do you weep for the soldier who fought in the war did they fight for a rich mans gold ?
Do you wonder what freedoms they died for in the desert so far from home ?

Make Them Pay (demo 12.10)

Pour tout savoir sur Jason Bonner, vous pouvez consulter son site officiel.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Lion Says rugit !

Lion Says a quitté Rennes pour Lyon et chante sur Never let go extrait d’Other Side Effects cette volonté de s’en aller de l’autre côté de la mer.
J.E. Sunde - Love Gone to Seed

On dirait le Sunde

« C’est une chanson country sur une fin de relation et une personne essayant de s’y accrocher » avoue J.E. Sunde. Elle figurera sur son nouvel album, 9 songs about Love qui sort chez Vietnam le 20 novembre.
Ondara - Mr. Landlord

Vidéo : Ondara – Mr. Landlord

Sortie d’isolement pour Ondara avec Mr. Landlord, le dernier morceau a être somptueusement mis en images, extrait de son Folk N ‘ Roll Vol 1 : Tales of isolement.
Vaiteani - Signs

Vidéo : Vaiteani – Signs

Vaiteani Teaniniuraitemoana vient de Tahiti et nous envoie ces signs de la vallée sacrée de La Maroto où les esprits ont trouvé les repos.
Ondara - Isolation Blues (Blame It On The Pathogen)

Vidéo : Ondara – Isolation Blues (Blame It On The Pathogen)

Bientôt la rentrée et Ondara a toujours le blues. Mais point de visages émaciés ou de danses de Saint Guy pur cette avant dernière vidéo parisienne mais des chats qui ont peut être soufferts de la présence continuelle et envahissante de leurs maîtres.
Ondara - Pulled Out Of The Market

Vidéo : Ondara – Pulled Out Of The Market

Dans l’onde d’Ondara, la solitude est limpide et paisible. Pourtant, Pulled Out Of The Market peut s’écouter comme une belle métaphore de la rupture ou de la mise au rebut.

Plus dans Découvertes

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.
Jonathan Personne © Dominic Berthiaume

Son nom est Personne

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.
Dana Gavanski © Marija Strajnic

Le tribut de Dana

Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.