Catégories
Chroniques d'albums

Mark Lanegan – Straight Songs of Sorrow

Accompagnant la sortie de Sing Backwards and Weep, son autobiographie publiée chez White Rabbit, Straight Songs of Sorrow voit un Mark Lanegan évoquer son passé. Fascinant, ce cow-boy solitaire a traversé plus de trente ans avec des hauts (voire des sommets comme avec Bubblegum en 2004) et des bas. Agé aujourd’hui de 55 ans, l’ex-chanteur des Trees peut se targuer de n’avoir enregistré aucun mauvais disque depuis ses débuts à Seattle.

A l’heure du Jugement Dernier, l’âme damnée de Mark Lanegan aura sa place parmi les justes. Parti avant tout le monde avec les Screaming Trees à l’assaut du monde, Mark Lanegan revient, avec ce disque sur l’enfer des années 90. Comme l’écrit Michka Assayas sur la page Facebook de Very Good Trip, on entend ici « la voix d’un survivant ». Des années 90 chez Sub Pop, Mark Lanegan ne garde visiblement que des souvenirs douloureux. Ayant encore en tête les heures passées avec Kurt Cobain et Layne Staley, Lanegan revient sur cette période qui compte autant de phases d’addiction (Stockholm City Blues) que de phases de création.

Mark Lanegan – Skeleton Key

La lecture de Sing Backwards and Weep réserve quelques surprises. Il en va de même pour Straight Songs of Sorrow. On quitte les paysages sonores du dernier disque et on ne retrouve pas les racines folk de Lanegan. Rien d’étonnant pour quelqu’un qui n’a jamais voulu enregistrer le même disque et qui a inspiré Josh Homme, suscité l’admiration de Dave Gahan et enregistré avec Isobel Campbell les disques les plus sombres des années 2000. Enregisrtré avec le fidèle Alain Johannes et une kyrielle d’invités (Ed Harcourt, Warren Ellis), moins évident que ses derniers albums, Straight Songs of Sorrow est peut être le plus touchant. Toujours pudique, Lanegan se cache toujours derrière son micro et la fumée de sa cigarette. Pour la première fois, il sort de l’ombre comme pour expier ce passé qui ne passe pas. Il n’empêche que le constat est implacable : ses disques n’ont pris aucune ride (la preuve avec Field Songs). Moins sibyllines que d’habitude, les paroles scellent définitivement le sort de cette étoile noire du rock américain.

Ugly, I’m so very ugly
I’m ugly, inside and out, there’s no denyin’
Love me, why would you ever love me?

Ecoute tes chansons et tu auras la réponse !

Straight Songs of Sorrow de Mark Lanegan sera disponible le 8 mai 2020 chez Heavenly Recordings/PIAS. La tournée européenne de Mark Lanegan est reportée.

Mark Lanegan - Straight Songs Of Sorrow

Tracklist : Mark Lanegan - Straight Songs of Sorrow
  1. I Wouldn't Want To Say
  2. Apples From A Tree
  3. This Game Of Love
  4. Ketamine
  5. Bleed All Over
  6. Churchbells; Ghosts
  7. Internal Hourglass Discussion
  8. Stockholm City Blues
  9. Skeleton Key
  10. Daylight Nocturnal House
  11. Ballad of the Dying Rover
  12. Hanging On (For DRC)
  13. Burying Ground
  14. At Zero Below
  15. Eden Lost And Found

Mark Lanegan – Straight Songs of Sorrow
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Dark Mark vs. Skeleton Joe

Derrière Dark Mark vs. Skeleton Joe se cache Mark Lanegan, ex Screaming Trees et Joe Cardamone des The Icarus Line.

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Agrio : Viva Lanegan !

Le duo madrilène recrute Mark Lanegan en tant que milieu offensif et s’apprête à publier un EP aussi sombre que vital.
Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Joyeux Noël avec Mark Lanegan

Après une autobiographie célébrée par toute la critique littéraire anglo-saxonne et un beau disque, Mark Lanegan clôture l’année en publiant un disque de Noël.
Mark Lanegan

[1990 – 2020] Where did Mark Lanegan sleep last night ?

Avant de sublimer les Queens Of The Stone Age, avant de chanter avec Nick Cave, Mark Lanegan était le chanteur des Screaming Trees. Signés chez Velvetone et surtout SST (Minutemen, Descendents), les Trees étaient là avant tout le monde dans les années 80. Ce groupe originaire d’Ellensburg annonçait les 90’s, Lanegan annonçait sans le savoir…

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.