Rock En Seine, Jour 1

Skunk Anansie - Rock en seine 2010

Skunk Anansie - Rock en seine 2010

Même la pluie s’est invitée aujourd’hui. Ce qui n’a pas empêché la foule d’arborer ses plus beaux t-shirts. Ceux de Faith No More et Blink 182 sont au coudes à coude au milieu des classiques Ramones et Beatles (mention spéciale pour le jeune homme au t-shirt Mister Caveman, qui se reconnaitra peut-être.). Une fois récupéré programmes, bouchons d’oreilles et flyers divers et variés représentant 1/5 de la forêt amazonienne, en avant.

Rock En Seine 2010

Minus The Bear - Rock en seine 2010

Minus The Bear - Rock en seine 2010

Minus the Bear et All Time Low ouvrent les festivités.

Minus the Bear envoie un pop rock efficace de bon ton pour se mettre en oreille pendant qu’All Time Low balance un punk rock tendance « bande son de One Tree Hill » très inspiré par Blink 182. Mais comme on aura droit aux vrais ce soir, on peut passer.

All Time Low - Rock en seine 2010

All Time Low (public)

Le très mélodique Roken is Dodelijk ressemble à un Arcade Fire light. Propret et classe. Un peu trop peut-être pour que la mayonnaise prenne vraiment.

Rocken Is Dodelijk

Rocken Is Dodelijk

Kele Okereke, sans Bloc Party devient Kele tout court. Il part sur des sentiers électro tout en percus et tension. Malgré une des chemises les plus laides de la création, le public est allié à sa cause et se dégivre les guiboles.

Kele Okereke - Rock en seine 2010

Kele Okereke - Rock en seine 2010

Vu le niveau de leur dernier album, on a peu de chance de se tromper avec Foals. Ils confirment tout le bien qu’on pouvait penser d’eux.

» Photos de Foals

Band of Horses est à peu de choses près créé expressément pour mâles sentimentaux dont le film préféré est probablement Garden State et le conseiller en relation humaine John Dorian (Scrubs). Je ne suis pas dans la cible.
The Kooks est sans surprise et joue les classiques attendus par la foule. Les entendre depuis la queue des chiottes sèches suffira amplement.
Rock en Seine aime les come back. 8 ans après leur séparation, Skunk Anansie est de retour avec Skin, qui porte mieux le crâne rasé que Nathalie Portman et Sinead O’Connor. Leur punk-metal-funk est en grande partie soutenu par la basse et la voix de Skin qui ne défaille jamais.

» Photos de Skunk Anansie

Skunk Anansie - Rock en seine 2010

Skunk Anansie - Rock en seine 2010

Même lorsqu’elle marche littéralement sur la foule (Oui comme ça au sens propre.) La foule reprendra Hedonism et Weak avec un plaisir non dissimulé. L’ultra burné Skin pourrait donner des leçons de virilité à beaucoup.

La bande de Cypress Hill débarque sur scène, attendue par un parterre de spectateurs dont on a du mal à voir la fin. Le Hip Hop sauce 90’s est déversé à grands coups de flow et de Beat dans la plus pure tradition. Aux forts relents de volutes de beuh.

Cypress Hill - Rock en seine 2010

Cypress Hill - Rock en seine 2010

» Photos de Cypress Hill

BRMC est nettement plus efficace en live que sur leur dernier album. De ce qu’il se passe sur scène, mon petit mètre 60 ne me laisse apercevoir qu’une enfilade de têtes immobiles qui écoutent un peu trop religieusement.

» Photos de Black Rebel Motorcycle Club

On quitte la scène de la Cascade pour la grande scène. Blink 182 oblige. Les californiens ont l’étrange pouvoir de réveiller l’adolescent qui sommeille en chacun d’entre nous (sauf malformation…). L’heure 20 de concert se révèle un poil longuette pour celui qui n’est pas un fan hard core, mais vaut tout de même pour son potentiel nostalgique. Les visages vieillis de Marc, Tom et Travis filent un coup de vieux à toute l’assistance. Le meilleur moment du concert ? Quand le batteur ultra tatoué, harnaché jusqu’aux dents lévite, pour finir par jouer tête et futs vers le bas. Belle performance. Si on me demande mon avis, musicalement, le solo de batterie accompagné de beat électro sera le moment le plus intéressant à mes oreilles.

» Photos Blink 182

photos Underworld @ Rock en seine 2010

Underworld @ Rock en seine 2010

On finit cette journée avec les pieds endoloris et les anglais d’Underworld. Pour les décrire, je citerai une philosophe méconnue : « Let your flame burn bright », surtout avec les lasers verts. Les initiés comprendront. Ils finissent leur set et la journée sur le très attendu Born Slippy. Fin des réjouissances, retour vers le métro escorté par une collection de CRS, rendez-vous demain.

» Photos de Underworld

Date : 27 aout 2010

Un avis, un commentaire ?

E-mail Nom Site