Xykq0OyUHo8

Ce n’est pas le printemps mais c’est une belle journée qui s’annonce, alors pourquoi ne pas écouter Gris Lagon et son ciel octobre… en mars.

C’est une éruption volcanique dans le paysage musical. Gris Lagon est un savant cocktail : voix sépulcrale, guitares scintillantes, textes ardents (Mais j’en ai terminé de peaufiner l’échec, de courber l’échine, de cacher à tort mes envies cristallines dans les angles morts). Ce ciel octobre commence par des cocotiers mais bien vite le paradis se meut en chaos tellurique.

L’esquisse, le premier EP cinq titres de Gris Lagon réalisé par Christophe Van Huffe (Les Vestiges du Chaos de Christophe), avec Téva Bourdin au chant, Gabriel Vigne (Baden Baden) à la batterie , Agnès Imbault (Juniore, Marvin Jouno) aux claviers et Rachel Boirie à la basse (Christophe) sortira à la fin du printemps.