The Big Pink au Nouveau Casino

The Big Pink @ Nouveau Casino | 28 janvier 2010

Nasser

C’est une première partie assez fadasse qui ouvre le bal au Nouveau Casino.
Les trois marseillais de Nasser font certes preuve de bonne volontée (poussive d’ailleurs), mais ne parviendront pas à faire décoller la salle un seul instant avec leur électro rock. Pas même la reprise (pas très heureuse) de My Generation des Who, ne réussira à vraiment capter l’attention.

La faute à qui? Difficile à dire…déjà un un chanteur/batteur n’est pas chose aisée à gérer, du coup les deux s’en ressentent: niveau rythmique la chose est très basique et manque de lâcher prise, niveau chant la chose est très basique et manque de profondeur. Les textes sont quasi inexistants, tout au plus a-t-on droit à une ligne scandée pendant 4 minutes, et toutes les chansons se ressemblent, jouant sur l’innovation supposée de l’électronique.

Discographie

Pas vraiment dérangeant mais juste inutile au final. Le chanteur s’acharnera à haranguer le public qui, lui, restera de marbre, préférant sûrement des démonstrations sonores aux vociférations de soir de match.

The Big Pink

Bien plus attendus étaient les Big Pink (très Yoda cette phrase, j’en conviens). Duo anglais transformé pour l’occasion en quatuor: synthé, guitare/voix, basse, batterie.
Pour ceux qui auraient raté le coche, The Big Pink joue avec brio la carte du rock noisy électronisant, un rien hypnotique et planant.

J’aurais beaucoup aimé m’attarder sur leur performance de ce soir. Malheureusement, celle-ci n’a strictement rien apporté à l’expérience sonore précédemment vécue. En effet, pas une note en plus de la version album, pas une interaction, pas une prise de risque, pas une mise en danger propice à donner un caractère singulier au happening scénique.

Alors oui, la musique est top, fouillée, intelligente, profonde, et fait appel à un spectre sonore d’une largeur assez inouïe…mais cette qualité peut être tout autant éprouvée chez soi dans un casque.

Dommage donc, même si au final, le temps passe vite en compagnie de ces anglais, tant leur musique sait mettre sur pause toute logique temporelle pour mieux embarquer son auditoire dans des digressions aussi puissantes que flottantes.

Date : 28 janvier 2010

1 réponse sur « The Big Pink au Nouveau Casino »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

best of 2011 Soul Kitchen

Le Best of 2011 par Soul Kitchen

Au revoir 2011 ! Soul Kitchen vous souhaite une très belle année 2012, pleine de découvertes musicales comme nous vous le proposons presque chaque jour dans nos « son du jour » ou à travers nos sessions acoustiques, nos vidéos et photos de concert ainsi que la nouvelle rubrique de 2011, les portraits d’artistes qui, comme vous […]
Etienne de Crésy @ Woodstower 2011, Lyon, 02-09-2011

photos : Woodstower 2011 – Jour 1

A Lyon, on aime bien finir l’été par un petit festival dénommé Woodstower, mélange de concerts et spectacles de rue. En plein parc de Miribel-Jonage, le festival édition 2011 accueillait pour sa première journée Miles Kanes, les Texans de The Black Angels, Nekochan, Etienne de Crécy et son cube aux multiples facettes, Austra et les […]
programmation Woodstower 2011

Woodstower 2011

Comme tous les ans, les vacances s’évanouissent mollement, on taille ses crayons, on ressort le cartable mais on se fait un dernier festival dans le Grand Parc de Miribel Jonage aux portes de Lyon avec Woodstower 2011.
Festival de Domaize 2011

Festival de Domaize, cultivons l’imaginaire

Au coeur du parc naturel du Livradois-Forez, le festival de Domaize (29 & 30 juillet 2011) propose pour sa 9ème édition une programmation pointue d’artistes que tout le monde s’arrachera très bientôt. DiscographiesNasser ★ Scratch Bandits Crew ★ Shaka Ponk

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.