Midlake et Sarah Jaffe au Nouveau Casino

Midlake et Sarah Jaffe au Nouveau Casino
ZiKomAgnes - 03/02/2010

Midlake au Nouveau Casino
Midlake est un groupe de rock indé américain. Formés en 1999, ils sortent leur premier album Bamnan and Silvercock en 2004. Si on sent leurs influences plus classiques, étant donné qu’ils se sont rencontrés au sein d’un groupe de jazz étudiant, leur musique est très proche de la folk. Ils étaient au Nouveau Casino pour présenter leur troisième album The Courage of Others qui vient à peine de sortir. En première partie Sarah Jaffe.

Sarah Jaffe

Le Nouveau Casino est purement blindé et cette femme aux cheveux décolorés chante ses chansons accompagnée de sa guitare acoustique. Sur scène, un batteur qu’on devine derrière un rideau de fumée, un synthé, un batteur et un guitariste qui vient lui donner la réplique. Si elle décrit sa musique comme folk trash, on ne renie pas ses origines : la country ressort fortement de ses compos. Le public écoute poliment, mais quand Midlake remerciera Sarah Jaffe, c’est loin d’être l’émulation.

Midlake

La musique ne s’est pas arrêtée, les membres se faufilent sans bruit jusqu’à leurs instruments – c’est à peine si le public remarque leur arrivée. Je dénombre sur scène pas moins de sept musiciens, dont cinq guitares, alors que sur le papiers ils ne sont que cinq membres officiels. Sur la petite scène du Nouveau Casino, dès qu’ils bougent un doigt de pied, c’est le bordel. Une fois installés, Tim Smith, le chanteur, entame sa complainte.

Je remarque tout de suite que la batterie est très présente, McKenzie Smith semble être taillé pour le métal mais s’adapte très bien dans ce paysage plus folksy. Cependant, sur certaines chansons, il ne se passe une mesure sans un break. Cela donne une impression d’oxymore : comme une violence pacifique.

Leur musique évade vers de grands espaces, et parfois, avec des tonalités celtes, prend des aspects druidesques. Leurs chansons auraient très bien pu figurer comme bande son de films comme Into the Wild – malheureusement, derrière eux, point de paysages à vous couper le souffle ou de falaises vertigineuses, juste la pochette de leur dernier album.

Si la flûte traversière est très présente, toutes les chansons ne sont pas apathiques. Le public semble lutter contre le sommeil sur ‘Bring Down’, mais secoue la tête sur ‘Roscoe’ et danse pratiquement sur ‘Head Home’ que j’ai particulièrement aimée avec ‘Acts of Man’ (qui est passée un peu inaperçue car extraite du dernier album).

Les paroles sont futiles, les mots se fondent les uns dans les autres et s’entremêlent aux mélodies. Midlake donne aux femmes des airs langoureux et aux hommes ce côté romantique qui plaît tant. Une première date parfaite pour les trentenaires que l’approche de la Saint Valentin fait flipper.

Setlist: Winter Dies / The Horn / Small Mountain / Van Occupanther / Roscoe / Rulers / Core of Nature / Children of the Grounds / Acts of Man / The Courage of Others / Bandits / Yound Bride / Fortune / Bring Down / Head Home
Rappel: Branches

Credit Photo: Upshaw Imagery sur Flickr

Date : 2 février 2010
Commentaires
    avatar ZiKomAgnesZiKomAgnes:

    Merci!! Il faut préciser que comme c’était blindé, c’était très difficile pour les photographes de se faufiler pour avoir un bon angle sans déranger le public. Chapeau aux photographes!

    Remarque chiante de « musicien » : une « guitare » avec 4 cordes et un manche plus long que les autres se nomme une basse. Il n’y avait donc « que » 4 guitares sur scène … et une basse.
    c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup :-)

    Remarque chiante de bassiste moi-même: c’est une guitare basse… que l’on nomme simplement basse par plus de commodité!
    exactement comme pour l’alto pour le violon alto… ;)
    Bien à vous

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Night Flight to Rouen

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Stupéfiant Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods in a good mood !

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».