The HotRats joue les jukebox au Point Ephémère, 09.02.2010

Si je vous dis The HotRats, vous me répondez Frank Zappa et vous aurez bon ! Sauf qu’ici c’est le nom de scène qu’ont choisi Gaz Coombes et Danny Goffey de Supergrass pour se faire un plaisir à la David Bowie avec Pin Ups et se transformer en jukebox ambulant.


Pour inaugurer l’année, ils ont sorti un album de reprises intitulé Turn Ons, produit par Nigel Godrich – rien que ça. En première partie de ce concert au Point Ephémère : Gaspard Royant.

Gaspard Royant

La dernière fois, Gaspard Royant avait quelque peu du mal à s’imposer au public huppé du Scopitone. Au point Ephemere, la salle n’est pas pleine mais le public est plus attentif. Ses boucles sont moins apprêtées ce soir, il rocke un peu plus, son style rappelant beaucoup un certain Zimmerman. Mais, comme son MySpace l’annonce, Gaspard a juste pour ambition d’être aussi cool que Marty McFly, c’est pourquoi il chante ‘Nobody Calls Me Chicken’. Son EP You Can Have Me (If You Want To) est désormais disponible.

The HotRats

Discographie

The HotRats

Sur la scène, deux mannequins habillés de guirlandes électriques ; dans la fosse, une foule qui s’impatiente. Ils arrivent en rayures assorties, un accord de guitare, Gaz lance un « Salut les Amis » et ils démarrent avec ‘Can’t Stand It‘ des Velvet Underground. A juste une batterie et une guitare, ils n’ont besoin de rien d’autre pour rocker la salle, qui se met déjà à bouger, et chante les harmoniques sur ‘Damaged Good‘ de Gang of Four.

Après avoir revisité la fameuse ‘Fight For Your Rights‘ des Beastie Boys à leur sauce, ils s’attaquent aux Doors avec ‘Crystal Ship‘ pour une performance très intense. Quand c’est au tour de ‘Big Sky‘ des Kinks de passer sous les cordes de Gaz, la salle s’anime. Mon voisin soupire « Ca fait du bien de ré-écouter ça ».
Une intro à la batterie qui démonte tout, et je reconnais ‘The Lovecats‘ des Cure… étonnamment le public me laisse seule à mon enthousiasme malgré les ‘papadum’ du refrain.

Danny attrape un bras du mannequin le plus proche, et s’en sert comme baguette pour le final de ‘Bike‘ des Pink Floyd, puis se caresse le visage avec… Weird, right ? Et là il se lance dans une intro qui me cloue sur place : j’en prends plein les mirettes avec ‘Mirror in the Bathroom‘ de The Beat !
Petite transition : Gaz nous raconte qu’à L.A. ils ont joué avec Steve Jones, et qu’ils ont dû lui remontrer les accords, alors que c’est lui qui l’avait composée. Quelques mesures plus tard, la foule punch l’air du poing sur ‘EMI‘ des Sex Pistols (Tiens tiens, Supergrass aussi est chez EMI…)

Ils finissent le set sur ‘Pump It Up‘ d’Elvis Costello, mais la foule ne se lâche pas autant que nos deux compères sur scène – peut-être parce que demain y’a réunion importante ? C’est le problème d’un public de connaisseurs, ils se sont assagis avec l’âge – au contraire des plus jeunes qui n’auraient pas saisi la moitié des reprises.

Certains bébé-rocker pourraient en prendre de la graine en assistant à un concert comme celui-ci. Les anciens n’ont rien à envier aux nouvelles générations de rockers, par contre la foule n’est pas vraiment motivée. Il y a quinze ans, les petites culottes auraient valsé ! Les pogos se lancent enfin sur le dernier morceau : Caught By the Fuzz ! Réflexion faite, peut-être que le public était tout simplement venus voir Supergrass en concert…

Moi aussi, ça m’a rendu nostalgique de Supergrass… Je leur dois la reconversion d’un parent qui s’était égaré vers l’Eurodance. Alors rien que pour ça, je vous remets Alright !

Setlist du concert de The HotRats @ Point Ephémère, 09.02.2010
  1. Can’t Stand It (The Velvet Underground) - The HotRats
  2. Damaged Goods (Gang of Four) - The HotRats
  3. Fight for Your Right (Beastie Boys) - The HotRats
  4. Crystal Ship (The Doors) - The HotRats
  5. Love Is the Drug (Roxy Music) - The HotRats
  6. Queen Bitch (David Bowie) - The HotRats
  7. Big Sky (The Kinks) - The HotRats
  8. The Lovecats (The Cure) - The HotRats
  9. Bike (Pink Floyd) - The HotRats
  10. Mirror in the Bathroom (The Beat) - The HotRats
  11. EMI (Sex Pistols) - The HotRats
  12. Pump It Up (Elvis Costello) - The HotRats
Rappel du concert de The HotRats @ Point Ephémère, 09.02.2010
  1. Drive My Car (The Beatles) - The HotRats
  2. Caught By The Fuzz (Supergrass) - The HotRats

Date : 09.02.2010

Cela pourrait vous intéresser

Gaspard Royant, La Lune des Pirates, 7-11-2014

Gaspard Royant, un gars brillant

Gaspard Royant vient de mettre sa fessée à La Lune des Pirates. Étrange garçon que ce Royant : alors que toute la nouvelle scène française s’est précipitée sur Daho et consorts, voilà que le bougre s’est pris d’amour pour la sacro-sainte période 55-65. Pour notre plus grand plaisir. Le show Royant vaut son pesant de […]
Woodstower 16ème édition

Woodstower à couvert

Le festival Woodstower aura lieu cette année les 23 et 24 août au Grand Parc Miribel Jonage. Date : 09.02.2010
chronique Gaspard Royant - 10 Hits Wonder

Gaspard Royant – 10 Hits Wonder

Quel dommage. Nous avons à notre disposition que cinq étoiles pour noter les disques. Pour 10 Hits Wonder, il nous en faudrait dix. Dix comme le nombre de chansons que comporte ce disque qui se révèle être une petite arme de destruction massive à lui tout seul. Date : 09.02.2010

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal. Date : 09.02.2010
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains. Date : 09.02.2010
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal. Date : 09.02.2010