Stereophonics et The Rodeo à l’Olympia

Photos concert : Stereophonics @ Olympia, Paris | 04 février 2010
ZiKomAgnes - 05/02/2010

Ils ont parsemé l’année 2001 de petits tubes avec ‘Have a Nice Day’ et ‘Mr Writer’ tirés de Just Enough Education To Perform. Néanmoins, Stereophonics c’est plus que de la pop rock acoustique et les Gallois sont venus nous le démontrer. Treize ans qu’est paru Words Get Around, et ils viennent, il y a quelques jours à peine, de sortir leur septième album studio intitulé Keep Calm and Carry On. En première partie, The Rodeo séduisait l’Olympia.

The Rodeo

Si vous êtes des habitués de nos pages, vous aurez compris qu’on aime beaucoup The Rodeo. Ce que j’aime c’est sa simplicité, elle n’a pas besoin d’en rajouter, sa musique et sa voix l’emportent. La dernière fois que je l’avais vue, Dorothée était accompagnée au synthé, mais cette fois-ci, c’est une batterie qui rythme ses mélodies. Après ‘Your Love Is Huge‘, elle joue et miaule sur ‘Hand Shadow‘, que j’aime particulièrement – peut-être parce qu’on en a fait une SK*(wat) session… Puis elle repart sur plus country (parce qu’après tout elle se nomme pas The Rodeo que pour l’anagramme) avec ‘Little Soldier‘.
Ses chansons ont une structure complexe, aux rythmes à plusieurs vitesses, ce qui déphase un peu le public. Mais ‘Chachacha‘ remet tout le monde d’aplomb, avec un clin d’œil à Beautiful People de Marilyn Manson et la batterie qui se lâche. Elle sort son premier album Music Maelström le 25 février et sera le 30 mars au Café de la Danse.

2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo
2010_02_04_therodeo

Stereophonics

Un ‘Hello Paris’, un grattement de guitare et ils se lancent – j’adore la voix de Kelly Jones, je sens que je suis partie pour prendre mon pied. Ils commencent avec ‘Live ‘N’ Love‘, ce qui est à mon avis un choix peu judicieux puisque c’est un extrait de leur dernier album, sorti il y a 4 jours !

Une fois les amuse-gueule finis, on entre enfin dans le vif du sujet avec ‘A Thousand Trees‘ où j’ai même ressenti des frissons (ça faisait longtemps, tiens !). Tout le monde reconnaît sans mal ‘Superman‘: de cette chanson me restera l’image de la houpette de Kelly s’agitant pendant le solo de guitare. Ils jouent ensuite ‘Innocent‘, que j’aime beaucoup sur Keep Calm And Carry On, mais qui ne m’a pas fait l’effet escompté en live…

Ils en rajoutent un peu côté Rock Star, (ab)usent des lumières mégalos, et surtout Richard Jones, le bassiste qui se la donne style hard rock avec sa veste en cuir et ses cheveux gominés. Cela fait un peu effet compensation, on dirait qu’ils ont envie de prouver qu’ils ne sont pas des rockeurs de midinette. D’ailleurs, j’ai l’impression que c’est à contre cœur que Kelly joue ‘Maybe Tomorrow‘… alors que le public se fait un plaisir de la chanter à pleins poumons et Adam Zindani qui joue avec le public sur ses vibratos de guitare, pour ses cinq minutes sous les spotlights.

On part sur un rock langoureux pour ‘Help Me‘, et on enchaîne avec ‘Just Looking‘, ma préférée de leur premier album. Sans surprise, ‘Traffic‘ (encore une de Word Gets Around) fait l’unanimité, tout le public reprenant le refrain comme si sa vie en dépendait ! Par contre, je m’ennuie considérablement sur ‘Could You Be The One‘. On revient heureusement sur le premier album avec ‘More Life in a Tramp’s Vest‘ et la géniale ‘Local Boy in the Photograph‘. Bien joué, Stereophonics nous laisse sur le carreau, implorant un rappel !

Après un son un peu crade (en bien) pour ‘She’s Alright‘, ils se lâchent sur ‘The Bartender and the Thief‘ (de Performance and Cocktail). Après coup, ‘Have a Nice Day‘ a véritablement un effet bubblegum par trop mâché… Ils finissent par ‘Dakota‘, qui manquait pour compléter la setlist. Résultat des courses : seulement quelques temps morts au tableau, compensés par un frisson… une bonne impression au final !

2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics
2010_02_04_stereophonics

Setlist : Live ‘N’ Love / Madame Helga / I Got Your Number / A Thousand Trees / Uppercut / Superman / Brother / Innocent / Maybe Tomorrow / You Stole My Money Honey / Help Me / Just Looking / Trouble / Traffic / Same Size Feet / Could You Be the One / More Life In A Tramp’s Vest / Local Boy In The Photograph
Rappel: She’s Alright / The Bartender And The Thief / Have A Nice Day / Dakota

Date : 04 février 2010
Photographe : David
Réponses
  1. Super Merci pour les Pics
    Juste une petite erreur : Just looking= Deuxième album et non pas le premier

  2. C’était exactement ça : quelques morceaux un peu plat du dernier album contre des anciens titres tubesques qui rendaient la foule bien agitée.
    J’ai aussi chanté sur « Traffic » comme si ma vie en dépendait, c’est tout à fait ça ! :)

    Merci pour la review et les superbes photos !!

  3. Merci pour ces super photos et la SetList !

    Par contre, gros bémol pour ma part sur la première partie, The Rodeo, qui a eu à peu près sur la foule l’effet d’un exposé de bilan comptable par le trésorier du MODEM …. L’incompréhension fit place à la stupeur lorsque notre ami accordéo-xylopho-castagnetto-batteur s’est mué en derviche tourneur avec une frite de piscine (modèle petit bain) Bien dommage à mon goût que cet incongru duo à la voix quasi insupportable ait plongé l’audience dans une torpeur de laquelle elle a été très lente à sortir.

    Quant aux Phonics, j’ai bien apprécié comme vous l’avalanche d’anciens tubes qui ont relevé la sauce d’un dernier album un peu mou du genou… Et ouais, 36 ans quand même le lascar Kelly ;-)

    Keep fun and carry on,

    JdN.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».