Aux confins de Systema Solar !

Systema Solar c'est la joie, la bonne humeur, le syncrétisme musical qui fait la part belle à l’Afrique, composante essentielle de la culture colombienne, la tradition qui danse avec la modernité et vice versa !

Quelle énergie une fois de plus sur le titre, Guaguancore de Systema Solar qui célèbre en langue palenquero l’ « Afrocaribe ». Ils jouent avec les rythmes qui « exaltent la force africaine dont nous sommes fièrement constitués » explique Jhonpri en « honorant la mémoire de nos ancêtres ». Mais Systema Solar n’est pas qu’un groupe festif. « ¡ Raza negra, Prieto aquí está uhhhhh! Alza la cara ! » chante Systema Solar en ouverture de Guaguancore. On espère les revoir très prochainement en France, peut être à l’Opéra Underground à Lyon grâce à son nouveau programmateur !

« La rumba compte aujourd’hui trois danses de base. Mais à l’origine il y en a deux : la danse en solo, la columbia, et la danse en couple, qui du yambú originel s’est transformée au fil du temps en ce style le plus connu de la rumba, cette lutte des sexes au tempo accéléré, le guaguancó. La première apparition du guaguancó remonte aux années 1880 à Matanzas. Il arrive à la Havane vers 1896-1897, en pleine guerre d’indépendance de Cuba. »

Discographie

Systema Solar – Guaguancore

Systema Solar – El Vacile

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

solar

Un petit jaune

Systema Solar nous propulse à des années lumières de cette pandémie morose. D’abord avec leur rythme et leur scansion imparables mais surtout avec cette humanisme qui caractérise la Colombie et plus généralement l’Amérique latine.

Plus dans News

Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.