Can’t stop the Tindersticks

Se réinventer. Comment ne pas se répéter quand on a une discographie impeccable. En balançant un titre de 11 minutes totalement addictif à écouter lors de vos siestes crapuleuses ou lové à l'arrière des taxis.

La voix de stupre de Stuart, la basse répétitive, et l’orage qui gronde. Can’t stop the fadin’ ? Voilà un titre parfait pour nous caresser l’échine et le reste. Et l’on a bien besoin de Distractions.

« Cette chanson a toujours été un voyage mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi longue. Nous avons fait une version de 6 minutes mais nous avons eu l’impression qu’on s’était arrêté à mi-chemin de sa destination. Ce fut le début d’un long voyage en soi, pour trouver l’itinéraire nécessaire pour la terminer – probablement le plus grand défi qu’une chanson ou un morceau de musique nous a donné. C’était délicat et glissant jusqu’au mix final, qui a duré une semaine ! Pour moi, la chanson a un lien étrange avec la boîte à rythmes, la guitare basse et la combinaison de voix d’Indignant Desert Birds, notre premier groupe avec Neils quand j’avais 17 ans. Il était important pour moi que les paroles de la chanson ne soient pas un récit cohérent, mais des pensées passagères en cours de route. »

Discographie

Distractions des Tindersticks sortira le 19 février chez City Slang.

Tindersticks – Man alone (can’t stop the fadin’)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Stuart Staple

De l’apaisement

Dimanche. On vient de perdre 15 degrés en une journée. Le soleil peine à nous réchauffer. On a envie de chaleur, de voix qui vous caressent le corps et le cœur. Alors on écoute Stuart Staple et ses Tindersticks comme à la maison puis Ry X dans le spectaculaire océan de dunes du parc national […]
Thomas Belhom

Magnifique Thomas Belhom

Collaborateur de David Grubbs, de Giant Sand et de Calexico, batteur des Tindersticks le temps d’un album (The Hungry Saw) et des tournées qui couvrent la période de 2003 à 2010, Thomas Belhom trouve encore le temps d’écrire et d’enregistrer avec Thierry Mazurel, membre des indispensables Valparaiso et Bruno Green.

Plus dans News

Yvesmariebellot-collecontremoi

A la colle

Yves marie belloT chante le temps qui passe et l’amour absolu et c’est bougrement beau.
Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.
Orsojesenskaaveccabane-effacerlamer

Le bon moment

Il y a un peu moins de dix ans sortait un album merveilleux que nous réécoutons souvent. Effacer la mer d’Orso Jesenska est un bijou de caresses musicales, de temps heureux suspendu, de plongée dans une beauté qui tremble.