Catégories
News

Cache cache avec Katché

Manu Katche
Manu Katche

On s’est beaucoup moqué du touche à tout Manu Katché qui navigue entre son amour pointu pour le Jazz (il vient de sortir un nouvel album, Third Round sur le label allemand visionnaire et exigeant, ECM), ses collaborations avec des stars poids lourds mainstream mais de qualité (Sting, Peter Gabriel, Dire Straits, Richard Wright du Pink Floyd, Youssou N’Dour entre autres…), sa participation pendant 4 saisons au jury de la Nouvelle Star qui couronnera Christophe Willem ou Julien Doré ou encore avec son émission sur Arte, One shot not, pont idéal entre le gentil Taratata et l’underground Tracks.

Manu Katché

Depuis le 28 mars dernier, il anime en direct de 22 heures à minuit tous les dimanches une émission sur France Inter nommée Musicalities. Encore donc une nouvelle corde à son arbalète puisqu’il n’avait jamais fait de radio auparavant. Ce sont deux heures de coups de coeur, de musique comme il aime, à faire partager entre amis, du jazz au hip hop en passant par le folk ou la world music, du son nourri de ses pérégrinations musicales mâtiné de rencontres improbables, saupoudré d’improvisation et de boeufs confraternels. Katché sait tchacher de la musique mais pas à la manière d’un journaliste musical pointu façon Julien Delli Fiori dans Ascenceur pour le jazz parti diriger FIP. Ses prochain invités sont le pianiste fantasque Baptiste Trotignon, le chanteur camerounais Richar Bona ou l’éclectique Fink.

Beaucoup s’interrogent alors sur la légitimité d’un Manu Katché multicarte ce qu’il « bat » facilement en brèche en affirmant qu’il n’est pas là par hasard, qu’il a travaillé son instrument pendant des années, qu’il a obtenu un premier prix de conservatoire et qu’il a surtout eu la chance de rencontrer plein de gens. Alors laissons nous attraper par les Musicalities de Manu Katché, séduire par ce qui fait l’essence même de la musique, la sincérité, les rencontres et la passion.

Musicalités, tous les dimanches de 22h à minuit sur France Inter.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans News

Jarvis Cocker - Chansons d'ennui

Jarvis Crooner

On crie au génie quand on écoute Jarvis. On avait entraperçu sa reprise d’Aline en fin de bande annonce de The French Dispatch de Wes Anderson, voilà le morceau dans son intégralité qui augure d’un album entier de french cover.
91+SBlYCpzL._SL1500_

Still shiny !

Qu’est-ce qu’une bonne chanson ? celle qui traverse le temps, vous transporte directement dans des années fastes et insouciantes et vous fait chanter à tue tête comme ce Movin’ on Up, un titre qui n’a pas « bougé » !
The Coral

Récit Coralien

Sorti en juillet 2002 chez Deltasonic Records, le premier album des Coral fit grand bruit, porté par un single fantastique, Dreaming of you. Pour fêter ses vingt ans, le groupe le réédite et annonce une tournée (anglaise).
Dragon Rapide 2

Retour de flamme avec Dragon Rapide

Nouvel extrait de Mumbo Jumbo, le nouvel album pétaradant de Dragon Rapide à paraître le 15 septembre chez Atypeek Music / Le Pop Club Records / Ganache Records.

Young forever !

En attendant son nouveau disque avec le Crazy Horse, Neil Young débute sa série de bootlegs avec une version inédite de Cowgirl In The Sand enregistrée au Carnegie Hall le 4 décembre 1970.