Play it folk La philosophie sex, drugs and rock and roll serait-elle terrassée par le revival folk acoustique et macramé ? EMI surfe à coup sûr sur cette mode avec un album compilation de 21 reprises pop rock vendues comme "rares et décalées" par la crème des groupes de la besace fourre tout "folk" qui est sorti le 19 avril.


Cela se nomme « Play it folk », on retrouve les français de Cocoon (Hey Ya), Moriarty (Enjoy the Silence), Yael Naim (Toxic), La Maison Tellier (Killing in the name), Jil is Luky (What’s up), The Rodeo (Amazing), Mélanie Pain (Girls and boys), Chiara Mastroianni (The eye of the tiger – sic !), mais aussi Sparklehorse avec Thom Yorke (Wish you were here), Clare and the Reasons (Everybody wants to rule the world), Dawn Landes (Young folks), Stanley Brinks (Smalltown boy) et bien d’autres…

On est loin du Dark was the night caritatif pour la lutte contre le SIDA ou du sublime projet de feu Mark Linkous et Danger Mouse, Dark Night of the Soul et sans doute plus proche de l’idée de battre le folk quand il est hype pour le tiroir caisse comme une bonne vieille compil’ dance floor party volume 8.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Lamaisontellier-b-a-u

Vidéo : La Maison Tellier – B.A.U

La Maison Tellier est un faiseur d’images. A l’écoute de B.A.U, le décor est succinct, les personnages esquissés et pourtant on se fait un film.
La Maison Tellier - Un Beau Salaud

Hé bien, mon salaud !

On connait tous de beaux salauds. On peut l’être parfois soi même. Mais quand on prend conscience des mensonges et des compromissions on se rêve en Judith décapitant Holopherne.
La Maison Tellier – Atlas

Vidéo : La Maison Tellier – Atlas

Ouvert pour cause de communion, La Maison Tellier revient aux sources avec un septième album et un second souffle, ample, épique, homérique.

Plus dans News

Richard-dawson---pc-kuba-ryniewicz--13---300-dpi

Dawson craque

Notre peasant préféré de Newcastle Richard Dawson chevauche une monture imaginaire pour mieux nous dépayser avec Horse and Rider extrait de son génial dernier album, The Ruby Chord.
Talisco-human

De la nature humaine

Retour sur terre pour Talisco avec un titre, Human qui annonce un nouvel album.
Jeanfelzine-cettefemmeestunmystre

Le Roy Jean

« Ne dépouillez pas la femme de son mystère » écrivait Friedrich Nietzsche. C’est souvent elle qui pourtant nous dépouille de nos certitudes et de nos illusions. Jean Felzine adapte magistralement en français le She’s a Mystery to Me chanté par Roy Orbison paru en 1989 sur son album posthume.
Miossec-mesvoitures

Au volant avec Miossec

Miossec nous conte son épopée automobile. On prend alors la route à rebours où les voitures sont des compagnes, presque des amantes défuntes.