Vidéo : JP Goulag – Dying Breed

"Notre univers n'est-il pas une cellule de condamnés à mort ?" écrivait Soljenitsyne dans L'archipel du Goulag qu'il connaissait bien. Depuis que certains départements sont passés rouge sang, on a l'impression d'être en-caverné non pas dans nos monastères intimes mais du fait du cancanage permanent des réseaux asociaux.

Par chance, JP Goulag nous propose de vivre heureux en attendant la mort avec ce tonitruant Dying Breed qui sent bon les 90’s. Allan, Nicolas et Dylan respectent les gestes barrières et avancent masqués, la Gibson SG en étendard. Même si on sait depuis longtemps que seuls les singes vont au paradis, on écoutera Mistaken, le nouvel EP de JP Goulag jusqu’à l’extinction de notre race humaine et peut être après car « quand on est mort, c’est pour longtemps » expliquait encore Alexandre Issaïevitch dans un riant aphorisme.

Mistaken de JP Goulag est disponible depuis le 19 mars 2021 (autoprod)

JP Goulag – Dying Breed

JP Goulag - Mistaken

JP Goulag - Mistaken

Tracklist : JP Goulag - Mistaken
  1. Dying Breed
  2. Let Me Know Now
  3. Caught In A Clutch
  4. Wich Way To Flow

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Daughter-beonyourway

Vidéo : Daughter – Be On Your Way

« Je pense que c’est plus optimiste que nos précédents disques ». Be On Your Way s’ouvre sur des guitares scintillantes et des lueurs blafardes. Une sortie du tunnel ? Quand point la batterie, la lumière se fait et on avance sur le chemin.
Heyheymymy-restlessmind

Vidéo : Hey Hey My My – Restless Mind

« Quand je regarde la poitrine d’une femme, je vois double » affirmait Jules Renard. Hey Hey My My nous reveille en pleine nuit avec ce Restless Mind agité avant la sortie de leur nouvel album, High Life chez Vietnam le 3 février.

Plus dans Son du jour

Stphanieacquette-chacunpoursoi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orvalcarlossibelius-leshumainsdabord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone-iguessimchanging

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »
Pierredemaere-enfantde

Vidéo : Pierre De Maere – Enfant de

Pierre De Maere sera assurément notre révélation des 38ème Victoires de la musique. Sa pop pétillante sans prétention pourrait faire de la concurrence rapidement à Angèle, on le lui souhaite tellement ce garçon irradie sur scène et touche déjà un public transi.