Vidéo : John Moods – Talk To Me

© Andie Riekstina
The return of the Mullet. C'est le Daily Star qui l’annonce, 2021 sera l'année du retour de la coupe ramasse miettes façon Patrick Swayze dans Ghost ou Chris Waddle au Vélodrome de Marseille. Jonathan Jarzyna (Fenster) prend les devants capillaires avec son projet John Moods et son titre Talk To Me.

Les yuppies de Wall Street cachent désormais mieux leur jeu ou meurent en prison comme Bernard Madoff pendant que d’autres Crésus jupitérien font pleuvoir le cash en promettant ensuite l’austérité. Heureusement, John Moods fait tournoyer son téléphone et bouger les fessiers.

« Dans cette vidéo, j’ai l’occasion de vivre ce que j’appelle mon « fantasme du costard ». Un jeune investisseur qui représente le héros des comédies romantiques des années 1990 et qui avance à pas rapides dans les rues du sud de Manhattan comme un rappel de ce qui se cache sous le monde hypernormalisé de la finance. À la fin de la vidéo, le protagoniste atteint le bureau où il travaille, tout seul dans un bâtiment mort et en décomposition, sans savoir ou sans pouvoir voir ce qui l’entoure vraiment. »

L’EP So Sweet de John Moods sort le vendredi 16 avril et formera avec le précédent un vinyle, So Sweet So Nice May disponible le 6 mai 2021 avec un recueil exclusif de poésies.

John Moods – Talk To Me

Knowing is the enemy of seeing
Scratch the itch but stop when it starts bleeding

Is it joy?
Or another toy?
Playing with the notes of my life

On the the phone with everybody’s feelings
Giving back the thoughts that I was stealing

Everyone is someone’s sun
Trying to shine a light

When the body’s on a mission
Take the path of least resistance
Let it dance with its own double
Let it bend before it crumbles

Talk to me

John Moods - So Sweet So Nice

John Moods - So Sweet So Nice

Tracklist : John Moods - So Sweet So Nice
  1. New Skin
  2. So Sweet So Nice
  3. Without You
  4. Talk To Me
  5. Ordinary Magic
  6. All You Gotta Do Is Wait
  7. Frank
  8. Meet Me In My Dreams
  9. Shake
  10. In A New Way
  11. Are You Ready ?
  12. Sensitive One

John Moods en concert.
DateLieuTickets
09
Fév
2023

Hafenklang

Hamburg (Germany)
TICKETS
10
Fév
2023

Hansa 48

Kiel (Germany)
TICKETS
14
Fév
2023

Kulturclub schon schön

Mainz (Germany)
TICKETS
15
Fév
2023

Kassette

Düsseldorf (Germany)
TICKETS
16
Fév
2023

Merlin

Stuttgart (Germany)
TICKETS
17
Fév
2023

Kohi cultural area e.V.

Karlsruhe (Germany)
TICKETS
18
Fév
2023

Zukunft

Zurich (Switzerland)
TICKETS
21
Fév
2023

Milla

Munich (Germany)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone – I Guess I’m Changing

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »

Plus dans Son du jour

Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.