[FAIR 2021] 5 questions à … Lecomte de Brégeot

© Oram Dannreuther

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lecomte de Brégeot, lauréat du FAIR 2021 que vous avez peut être découvert avec Paris 1985 et la publicité pour Yves Saint Laurent ou avec Elle Valenci. Il finalise son premier album et nous livre une playlist teintée d’électro.

Lecomte de Brégeot en cinq questions

Un souvenir de concert, une rencontre en tournée ?

Lecomte de Brégeot
© Oram Dannreuther

La Russie. Ce pays m’a toujours intrigué mais j’avais je pense en même temps comme un frein, qui venait probablement d’a priori, de clichés que j’avais en tête.
Après les trois avions qu’il m’a fallu pour rejoindre mon point de chute, dont un loupé, je me suis retrouvé propulser loin des clichés auxquels je m’attendais, ceux d’une ambiance froide, dure, sur fond de bouteille vodka… J’étais dans un grand hangar avec une scénographie lumière hyper classe, les gens étaient adorables, souriants, un peu pudique et en même temps très sociable.
Niveau scène, c’était la première fois que je jouais devant un public qui applaudissait à la fin de mes morceaux, un super bon échange.
On n’entend pas ou peu parler de ce qu’il se passe là-bas mais j’ai vu des groupes vraiment fat sur des live sets impeccables, il y a vrai culture électro indé. Aujourd’hui, il est prévu que j’y retourne. Même si les dates sont repoussées à cause de la situation sanitaire actuelle, j’ai vraiment hâte d’y retourner.
Du coup, si je dois parler d’une belle rencontre, je dirais Olga qui est auteure, avec qui j’ai collaboré sur un titre de mon prochain album.

Ton anecdote dans le van ?

Je ne voyage pas en van sur mes dates (du moins pas encore).
Par contre, quand tu me parles de van, cela me renvoie à une époque lointaine pour laquelle j’ai toujours beaucoup de la tendresse. J’ai plein de bons souvenirs de l’époque révolue des free-party, quand avec une sacrée bande de copains, tous plus inadaptés les uns que les autres, on allait en camion chargés d’enceintes mettre du son dans des teufs. Tous ces périples s’accompagnaient évidemment de leurs lots d’épreuves et de bonne humeur : pannes d’essence, paires de fesses montrées au barrages de CRS à la sortie de teknival… enfin bref, c’était il y à longtemps :-)

Tes nouveaux projets ?

J’ai plutôt bien profité de ces confinements successifs. J’ai beaucoup écrit. Pour moi d’abord et aussi pour d’autres artistes. Je suis en train de finaliser mon premier album, qui sortira dès qu’une vraie reprise des concerts sera envisageable. J’ai pris beaucoup de temps pour le soigner. C’est un condensé de toutes mes inspirations électro et pour lequel j’ai sollicité plusieurs interprètes, faisant intervenir plusieurs langues : l’anglais, le français et le russe.
Je suis aussi en discussion avec les US pour quelques belles collaborations – pour l’instant encore confidentielles ;) – ainsi que des projets de musique à l’image, des publicités.

Lecomte de Brégeot – Paris 1985

En parallèle, je produis et accompagne avec AlterK, Elle Valenci qui est l’interprète de Paris 1985. Une jeune lyonnaise pleine de talents. On à une belle équipe et on forme un bon tandem, en plus d’être une super artiste en devenir c’est quelqu’un que j’aime beaucoup. Le tout premier titre perfect Blue vient de dépasser les 4 millions de streams, c’était inattendu, la suite est en cours, rendez-vous au mois de mai pour son nouvel EP.

Un lieu à Lyon qui te manque?

Bien que souvent à Paris, tous mes collaborateurs sont là-bas, je passe la majeure partie de mon temps à Lyon. Il me tarde de retrouver les terrasses ensoleillées de la Croix Rousse où j’habite, cette colline depuis laquelle on voit à l’horizon la chaîne des Alpes.

Le Fair pour toi ?

C’est génial! Le travail c’est très important pour moi, mais l’humain c’est primordial. J’en profite pour remercier et saluer, Julien, Julie, Fabienne, Suzanne et Patricia.
En plus du soutien financier, je bénéficie d’un bon accompagnement, de conseils et d’une ouverture sur de nouveaux réseaux. En tant qu’artiste et producteur indépendant, c’est vraiment un dispositif plein de ressources qui, je pense, va réellement contribuer au développement de mon projet.

Lecomte de Brégeot
© Oram Dannreuther

En écoute avec Lecomte de Brégeot

  1. Secret Of ElementsNothing Lost Yet
    Un album à venir très prochainement chez Infiné, pure fusion entre musique classique et électronique, le titre Grace m’a littéralement bluffé, un premier single est déjà sorti, je ne peux que vous encourager à découvrir l’album complet ce vendredi !
  2. UnderworldBorn Slippy
    Trainspotting, ma bande son de film préféré : un condensé de tout ce que j’aime: Bowie, Iggy Pop , Blondie, Damon Albarn, Lou reed, Joy division, les deux bombes techno d’Underworld (Dark long train et Born Slippy
  3. VitalicLevitation
    J’ai choisi Levitation, j’aurai pu mettre 10 morceaux de Vitalic, Rock, dancefloor, disco, de l’émotion, j’ai beaucoup de respect pour son travail, Poney EP m’a donné à l’époque l’envie d’écrire mes premiers titres.
  4. Lucio BatistiAmarsi un po
    J’ai découvert ce titre la semaine dernière, c’est addictif, une écoute et c’est bouclé, merci Arandel ;-)
  5. Kim WildCambodia
    Difficile d’appréhender la musique électronique contemporaine sans passer par les années 80’s.
    J’adore.
  6. KarenarSea waves
    La famille, hyper fiers de mon petit frère qui viens de sortir son premier EP, Escape. Bravo Karenar !
  7. Pink FloydEchoes
    Cela doit faire 20 ans que mes vinyles des Floyds m’accompagnent, je ne m’en suis jamais lassé.
  8. Chemical BrothersGot to Keep on
    Mon dernier gros concert avant le confinement, précurseur à l’époque et toujours dans le coup, des lives set léchés aussi bien sur la prod que sur le show.
    Do it again !
  9. BicepsGlue
    J’ai eu une phase, UK, drum n’bass, jungle, Biceps marie vraiment bien ces sonorités très 90’s avec un côté chill et c’est hyper visuel, j’aime beaucoup.
  10. Kid FrancescoliMoon
    Un disque d’or tellement mérité, ca groove, c’est doux, c’est nostalgique, une bonne track pour commencer ou terminer la journée, en fait non, réflexion faite ça passe bien à n’importe quelle heure.
  11. Jamie xxGosh
    Outre la musique que j’aime beaucoup, je suis archi fan de l’atmosphère du clip.
  12. Look Mum No ComputerModern gas
    Ce mec est littéralement taré, il fabrique ses synthétiseurs à base de gameboys, de Furbies et leur fait même cracher des flammes, j’adore son dernier EP, so british.

Visiter la page Facebook de Lecomte de Brégeot .
Le site du FAIR : lefair.org

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]
E-Riser

5 questions à … E-Riser

E-Riser répond à nos cinq questions et c’est un champion. Il nous offre en avant-première Corentin Crew extrait de son futur album, Electronica Cinematic. C’est un vol au dessus d’un nid de coucou auquel Benjamin « Jiben » Sire nous convie, son hôpital est peuplé de fantômes en quête de liberté kaléidoscopée et la musique permet cette […]

Plus dans Interviews

Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Vanessa Philippe

5 questions à … Vanessa Philippe

Avant son nouvel album en janvier dédié à sa sœur disparue, Vanessa Philippe évoque ses maux et met des mots dignes et simples pour évoquer l’indicible. Il faut parfois aller au fond de la piscine pour mieux mettre un bon coup de pieds afin de surnager.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]