Vidéo : Jo Wedin & Jean Felzine – Jag vill inte höra

Saturday night fever ! Ce n’est pas Tony et Stéphanie mais JO et Jean pour un ballet à deux voix post #metoo entre la Suède et la Picardie.

Ancré. Inné. Atavique. On reproduit un monde depuis plusieurs générations que l’on ne voudrait plus entendre. On tend vers l’égalité mais les réflexes pavloviens, le conditionnement originel de nos sociétés nous enferment même sur la piste de danse, à répéter les mêmes sérénades.

Discographie

« Jamais d’accord sur rien dans ce duo, alors on y a démocratiquement mis tout ce qu’on aimait, du majeur, du mineur, des tierces picardes, des violons, du phaser, de la fuzz, de la clarinette basse (soufflée par Louis Sommer ), du français, du suédois, des claps, des vibes…
Le résultat (qui se tient étonnamment bien) » Jean Felzine

Jo Wedin & Jean Felzine – Jag vill inte höra (Je ne veux plus entendre)

Jag vill inte höra
Att jag är en känslig tjej
Att jag är en kvinna som gör allt för dig

Je ne veux plus entendre
Que je ne suis qu’une fille
Je ne suis pas tendre
Je suis pas fragile

Je sais qu’on t’a appris à sourire
Je sais qu’on t’a appris à séduire
Dès le jeune âge
C’est ton bagage

Mais moi j’aime quand tu me souris
Oh oui j’aime quand tu me séduis
C’est les hormones
Je ne suis qu’un homme

Jag vill inte höra
Att jag är en känslig tjej
Att jag är en kvinna som gör allt för dig

Je ne veux pas me vendre
En jouant les filles débiles
Je veux me défendre
Mais c’est difficile

Suis-je coupable d’être si dupe
Du maquillage des mini-jupes
Et des talons
C’est mon éducation

J’aime tous ces signaux féminins
Ils m’ont mené jusqu’à toi c’est certain
Mon âme sœur
Vers le bonheur

Et je ne voudrais pas que l’on se ressemble
Mais comment faire pour être heureux ensemble ?

Jag vill inte höra
Att jag är en känslig tjej
Att jag är en kvinna som gör allt för dig

Toi tu peux tout prendre
Dans ce monde viril
Essaie de comprendre
Pour toi c’est facile

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Jean Felzine – Perspectives

D’ailleurs, il n’y aurait peut-être rien à inventer, cette nuit-là. Et peut-être même que c’était comme ça. Pile comme on l’aurait vu. Ou pile comme on aurait voulu le voir. Sinon, il ne nous resterait qu’à se fabriquer des perspectives, à s’inventer des images. Et descendant d’un pas tranquille, presque détaché, Jean Felzine. Costard noir, […]
Jo Wedin & Jean Felzine - Jamais envie de

Vidéo : Jo Wedin & Jean Felzine – Jamais envie de

Ils touchent pourtant à tous les boutons, caressent les touches des claviers, pincent les cordes pour mieux les faire vibrer et titillent leur vibrato pour mieux se faire dresser le micro. Pourtant Jean Felzine n’a Jamais envie de au plus grand désespoir de Jo Wedin.

Notre Amour pour Jean Felzine

Jean Felzine est un tiers de Mustang, une moitié de Jo Wedin. Jean Felzine est le tout de Jean Felzine, son échappée solo. Et comme Felzine est un chic type, il arrive avec des nouvelles chansons.

Plus dans Son du jour

Lonny - Comme la fin du monde

Vidéo : Lonny – Comme la fin du monde

« La fin du monde n’est pas encore pour demain. » affirmait Tite-Live il y a un peu plus de deux mille ans et on ne peut lui donner tort malgré tous les efforts de l’humanité pour le foutre en l’air.
turfu-poneyclub

[EXCLU] Vidéo : Turfu – Poney club

Turfu vous invite à leur Astrale Nouba le 19 mars chez Airfono. Mais avant cela, on fait un tour au Poney Club en exclusivité et la bride est lâchée.
La Féline – Tant que tu respires

Vidéo : La Féline – Tant que tu respires

Il y a des âges où le rapport à la mort se fait plus prégnant. La Féline réussit le tour de force d’évoquer un sujet grave qui nous touche tous un jour avec pudeur et sans gravité.
blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.