Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.

Symphonie du cœur à quatre mouvements. En quatre titres, Diana Hutch & Val Nacho évoquent les étapes d’une relation amoureuse, de la rencontre à la rupture, de l’amour naissant à la violence de la séparation. Des châteaux en Espagne, aux moiteurs sucrées salées des peaux ensuquées de désir, des hauts puis des bas, on en veut trop et l’on a au final ce que l’on ne veut pas.
Loin d’être mièvre et kitsch, Jennifer sonne peut être comme un avertissement dans la torpeur lascive de l’été.

Diana Hutch & Val Nacho

Diana Hutch & Val Nacho

Diana Hutch & Val Nacho

Diana Hutch & Val Nacho

L’artwork de Jennifer a été conçu par la jeune illustratrice Adèle Aproh et imprimé en risographie à l’atelier Kiblind à Lyon. Un poster fait office de carte de téléchargement pour l’EP. La J-card de la K7 a elle aussi été imprimée en risographie.

Diana Hutch & Val Nacho – La Boum

Diana Hutch & Val Nacho – Désir des îles

Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Tracklist : Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer
  1. La Boum
  2. Sucré Salé
  3. Tes Silences
  4. Désir des Îles

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.