Vidéo : Gaëtan Roussel – La Colère

Certains multiplient les pains, d'autres ce sont les Kad. Gaëtan Roussel nous invite à une saine colère, celle qui revient toujours chez les plus sensibles, ceux qui se font avoir non pas par naïveté, mais sans doute par honnêteté.

« La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu. » gouaillait Richard Bohringer dans C’est beau une ville la nuit. Dans un monde de plus en plus aseptisé prônant la niaise bienveillance, le conflit et la violence des sentiments sont vus comme des tares. Et pourtant. Gaëtan Roussel et son alter ego montrent que la colère rapplique régulièrement, qu’elle prend racine dans la douleur, celle des petites trahisons, compromissions et autres lâchetés.

Gaëtan Roussel – La Colère

Discographie

Chaque jour il faut s’y faire
Elle revient toujours la colère
Chaque jour elle nous effleure
Je crois qu’elle vient de l’intérieur

Chaque jour sur un bout de terre
Elle revient toujours la colère
Chaque jour elle nous effleure
Je crois qu’elle vient de la couleur

Chaque jour depuis des millénaires
Ellе revient toujours la colère
Chaquе jour depuis des millénaires
Elle revient toujours la colère

Chaque jour sur un bras de mer
Elle revient toujours la colère
Chaque nuit comme en plein cœur
Je crois qu’elle vient de la douleur

Chaque jour même les plus ordinaires
Elle revient toujours la colère
Chaque jour elle nous effleure
Je crois qu’elle prend de la hauteur

Chaque jour depuis des millénaires
Elle revient toujours la colère
Chaque jour depuis des millénaires
Elle revient toujours la colère

A croire qu’elles sont plusieurs
A nous grignoter le cœur

Chaque jour il faut s’y faire
Elle revient toujours la colère
Chaque jour elle nous effleure
Je crois qu’elle vient de la douleur

Chaque jour depuis des millénaires
Elle revient toujours la colère
Chaque jour depuis des millénaires
Elle revient toujours la colère

A croire qu’elles sont plusieurs
A nous grignoter le cœur

Gaëtan Roussel - Est-ce que tu sais ?

Gaëtan Roussel - Est-ce Que Tu Sais ?

Tracklist : Gaëtan Roussel - Est-ce que tu sais ?
  1. Tu Ne Savais Pas
  2. Je Me Jette à Ton Cou
  3. Est-ce Que Tu Sais ?
  4. La Photo (en Duo Avec Camélia Jordana)
  5. On Ne Meurt Pas (en Une Seule Fois)
  6. La Colère
  7. Les Matins Difficiles
  8. Sans Sommeil (en Duo Avec Alain Souchon)
  9. Tout Contre Toi
  10. Le Tour Du Monde
  11. Si Par Hasard
  12. Elle
  13. Une Seconde (ou la Vie Entière)
  14. Porcelaine

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Gaëtan Roussel

Dies iræ !

Est-ce que tu sais ? est sans doute le disque le plus personnel de Gaëtan Roussel. Et pourtant il touche à l’universel. Mots simples, discrètes mélodies, sourire dans la voix, ce disque redonne du sens au mot bienveillance sans tomber dans la mièvrerie

Plus dans Son du jour

Stphanieacquette-chacunpoursoi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orvalcarlossibelius-leshumainsdabord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.
Someone-iguessimchanging

[EXCLU] Vidéo : Someone – I Guess I’m Changing

Attention, belle découverte. Vous serez irrémédiablement changés à l’écoute de Someone et de son deuxième album Owls qui « oscille entre le doux, le sombre et l’inquiétant, avec une production qui passe du mélancolique et du brut à l’électronique et au menaçant. »
Pierredemaere-enfantde

Vidéo : Pierre De Maere – Enfant de

Pierre De Maere sera assurément notre révélation des 38ème Victoires de la musique. Sa pop pétillante sans prétention pourrait faire de la concurrence rapidement à Angèle, on le lui souhaite tellement ce garçon irradie sur scène et touche déjà un public transi.