Vidéo : Ryder The Eagle – The American Dream

Le dernier des romantiques ? Rescapé de sa mise à poil avec Free Porn, Ryder The Eagle toujours en virée se fait des films entre L.A et Vegas.

« Vivez, ah ! Vivez donc, et qu’importe la suite ! N’ayez pas de remords. Vous n’êtes pas Juge. » clamait Blaise Cendrars dans Bourlinguer. Ryder The Eagle nous jette dans sa mise en abyme, lui aussi comme beaucoup sème des grains de pavot sur les pavés de l’Anamour. Gambling amoureux, valse des sentiments, road movie romanesque, cette chevauchée est une chasse au crush en deux actes. Un mirage que l’on dompte que rarement. Un rodéo amoureux qui désarçonne mais dont se relève. Parfois.

L’album de Ryder The Eagle, Follymotion sortira le 18 février.

Discographie

Ryder The Eagle – The American Dream

Your tinder profiles said
Get along with Aries
So why would you meet the cancer that I am
At a jazz bar in Los Feliz
Compatible as hell
We shot Glocks in the heart of Kentucky
We were thirsty for love
And held hands in New York City

Were you just a concept
Some good company
Were you the lead actress
Of my teen movie
Were you a part of my future
That I couldn’t see
Or just a cute american girl
To show off with

Then you flew back to LA
And I flew back to my blues
I called you and said I’m not ready
To sit back and choose
Between you and my ex wife
A new moon, my ex life
Her curly hair versus your pale blue eyes
I chose my past over my future
And my future left me to die

Were you just a pretty face
A hunting trophy
Were you my wildest wet dream
A sepia memory
Were you just a rebound
A « get over her » routine
Or just a cute american girl
To show off with

Then your hotness was craving
Some european breeze
Do you know how stoked I was
That you were flying overseas
We shot some porn in Paris
And we rode this romance down south
I went down on you at my parent’s house
Before we all drove back to our lives

If I hurt your feelings
Girl I’m so sorry
If I was deceitful
I didn’t mean to be
Of course I wanted my ex wife
To see my stories
But you were not just a cute american girl to show off with
You were more than that, babe
You were my american dream
I blew out my brain with

rydertheeagle-follymotion

Tracklist : Ryder The Eagle - Follymotion
  1. The Beginning Of Something New
  2. The American Dream
  3. The Divorce
  4. The Worker Of Love
  5. Follymoon
  6. The Ghost Of Clementine
  7. The Polina Polka
  8. The Rich Man
  9. The End

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ryder The Eagle - The Picture

Vidéo : Ryder The Eagle – The Picture

“La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.” écrivait Victor dans L’Homme qui rit. La perte de l’être aimé est sans doute ce qu’il y a de plus violent mais fait écrire une sacrée belle chanson.
Ryder The Eagle © Maud Chalard

5 questions à … Ryder The Eagle

SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Ryder The Eagle, bien vivant sur son bolide en route vers le succès avec un premier EP, The Ride Of Love […]

Plus dans Son du jour

thewavepicturaces-flightfromdestruction3

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.