Zbdn3YQ0Dog

“La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.” écrivait Victor dans L’Homme qui rit. La perte de l’être aimé est sans doute ce qu’il y a de plus violent mais fait écrire une sacrée belle chanson.

Ryder The Eagle dédie The Picture à tous les cœurs brisés. Et ils sont nombreux. Avec ce titre cathartique, l’aigle se meut en oisillon tombé du nid. Sa fragilité est la notre, ce lâcher prise à la Vincent Gallo nous bouleverse, nous bouscule, nous chambarde car cette voix à la Jason Lytle dévoile une photo que beaucoup d’entre nous ont déjà vu.

« Bien sûr, je voulais le tuer.
Heureusement, je ne l’ai pas fait
Oui, je me masturbe toujours en pensant à sa peau
Bien sûr, j’ai vu le côté sombre de l’amour maintenant
Et oui, ce n’est pas joli
Mais bon, cela vaut le coup de traverser cela
Oui, cette chanson parle de cela
Oui, j’ai fait une vidéo très triste
Non, cela ne m’a pas fait sentir mieux
Mais oui, au moins cela m’a permis de vomir ma haine sur internet
Et d’une certaine façon, cela fait du bien
de penser naïvement qu’elle peut quitter mon corps et mon âme
pour toujours »

Ryder The Eagle sera en concert aux Transmusicales de Rennes le vendredi 7 décembre à L’Étage.