SK* bonus Session : The Rodeo & Exsonvaldes

Dorothée (The Rodeo) et Simon (Exsonvaldes) : As tears go by Suite des sessions bonus de la série "la Marquise" avec The Rodeo et Exsonvaldes ou plus exactement Dorothée et Simon qui ont gentiment proposé d'improviser ce titre des Stones en duo.

The Rodeo & Exsonvaldes – As tears go by

Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
4 réponses sur « SK* bonus Session : The Rodeo & Exsonvaldes »

Les commentaires sont fermés.

2009 - 2021 : 32 millions de vues sur note chaine YouTube !

Abonnez-vous !

Cela pourrait vous intéresser

La marée noire mélodique d’Exsonvaldes

Concernant les Exsonvaldes, nous allons faire comme Henri IV à Canossa en janvier 1077, c’est à dire que nous allons faire pénitence. Ces Parisiens s’apprêtent à sortir leur quatrième album et nous venons seulement de les découvrir.

Plus dans Soul Kitchen Sessions

Chris Garneau

SK Session : Chris Garneau en acoustique #2

Mai 2009, Soul Kitchen fait ses premiers pas. Les premières SK Sessions sont tournées dès le mois de sa création. Juillet 2009, c’est notre septième SK Session, et c’est probablement cette vidéo, sans que l’on sache pourquoi qui a impulsé cette série et nous a donné l’envie de revivre d’autres moments comme celui-ci.
La Féline - SK Session

SK Session : La Féline – Senga & La Mer Avalée

Triomphe est le 4e album de La Féline et c’est ce qu’on lui souhaite, Triomphe est un petit bijou pop, une merveille ciselée avec délicatesse et profondeur. Mélodies entrainantes, de vrais textes et une voix, tout ça grâce à Agnès alias La Féline.
Romain Humeau

SK* Session : Romain Humeau

Leader d’Eiffel, Romain Humeau vient de publier son troisième album solo Mousquetaire #1, premier volet d’une série de deux albums. Aidé de Nicolas Bonnière, Humeau a enregistré son disque dans son studio bordelais.
SK* Session : Mademoiselle K

SK* Session : Mademoiselle K

Enfin ! Voila une SK Session que l’on aurait dû faire depuis longtemps, depuis que j’ai découvert Mademoiselle K sur scène un jour de 2007 et pris une grosse claque. C’est la sortie de son nouvel album, « Hungry Dirty Baby« , qui me donne l’occasion de la rencontrer dans un hôtel parisien.