L'homme aux semelles de vent. Gyslain.N veut aller plus loin, plus loin que le slam et la chanson. Il marche et nous on courre derrière son swing, son chapeau et son sourire !

gyslain.N
Gyslain.N © Marion Delattaignant

« Parler, c’est marcher devant soi. » écrivait Raymond Queneau. Gyslain.N chante et tel Le joueur de flûte de Hamelin nous entraine dans son pas chaloupé oulipesque avec un titre aux sonorités caribéennes. « les rêves sont grands » et Gyslain.N est en train d’en vivre un.

Gyslain.N sera en concert le 7 avril à la Cordonnerie de Roman sur Isère et en Suisse le 28 avril à Genève (Café de la place), le 29 avril à Vevey ( le bout du monde) et à la médaille d’or de la chanson à Saignelégier.

Discographie

Gyslain.N – Je Marche

Je marche, je marche, je marche, à l’évidence sur mon chemin, à la lumière des lucioles qui éclairent mon destin, je marche je marche je marche, cherche ma corde d’abondance, les secrets de l’élégance qui se cachent dans l’éloquence, et je marche, je marche, je marche, même sur du sur place on avance, et on laisse derrière soi, chaque souffle de son existence, alors je marche je marche, je
marche, avant que ce rêve éveillé ne cesse, à se demander si la vie à un sens, et si elle tiendra ses
promesses, je marche pour conjurer le sort, et prie qu’il me sourit encore, et si jamais je m’en sors,
je dirai, que mes pas valent de l’or.

Je Marche, je marche, je marche, je vis donc je marche. Je marche, je marche, je marche,
je suis donc je marche.

Je marche dans mon quotidien, pour ne pas qu’il piétine, à la faveur des aventures auxquels la vie
me destine, je marche droit la tête haute en toute modestie, avec toujours dans le cœur une clameur
clandestine, je marche avec l’espoir en bandoulière, la joie sous les œillères, c’est avec les rires
d’aujourd’hui qu’on oubli les pleures d’hier. Et si la pentes glissante, le chemin plein d’ornières, on
persévère même sur les itinéraires calvaires. Où est ce que je vais, je suis un être mouvant ça c’est
tout ce que je sais. je marche sur mes colères pour tenter de trouver la paix.
Je raisonne mes envies grégaires pour ne pas perdre mes repères, je marche en scrutant les visages
comme un gosse qui cherche père et mère, comme un gosse qui cherche ciel et terre

Je Marche, je marche, je marche, je marche, je vis donc je marche. Je marche, je marche,
je marche, je marche.
La route est longue, les rêves sont grands, la vie est courte même en chantant,
La route est longue, les rêves sont grands, la vie est courte, même en marchant.
et qu’est qui restera demain de nos petits pas dansant, un peu d’amour de poésie de la joie de temps
en temps.
On crapahute même si on butte sur nos limites, on cris la vie assez fort en espérant qu’elle nous
entende.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Gyslain.N - Welcome

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Plus dans News

Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.