Photos concert : Madjo @ Chapiteau, Nancy | 11 octobre 2010

Ce soir, retour au Nancy Jazz Pulsations avec une soirée prometteuse : Madjo, Jeanne Cherhal & Secte Humaine, et pour conclure, Jacques Higelin (mais si, vous savez, le père d’Izia).

Et c’est Madjo que je place en tête d’affiche de cet article. Eh oui, quitte à me faire démonter par les foules (« rââh lovely Higelin »), et même si son régisseur m’a refusé la séance portrait (ce n’est que partie remise, allez), c’est elle qui m’a enchanté par ses chansons et sa simplicité.

Madjo

Donc Madjo, pas grand chose à ajouter : j’ai aimé et j’espère qu’elle repassera par la région !

2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo
2010_10_11_madjo

Jeanne Cherhal

« Jeanne Cherhal & Secte Humaine » pour être précis. Concert efficace et dynamique, avec tout plein de grandes jambes avec au bout une tête et des bras. Distrayant, mais il ne faudrait pas oublier d’écouter les textes efficaces.

2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal
2010_10_11_jeannecherhal

Jacques Higelin

Tiens, bizarrement, la fosse se remplit d’une demi douzaine de photographes supplémentaires, snobant les premières parties et venant shooter uniquement Monsieur Higelin. Du coup à presque quinze dans un espace réduit, Jacques se retrouve face à une armada d’objectifs et essuie des rafales appuyées. Et comme il est un poil ronchonchon, Jacques a dit « Putain ça me gonfle, dehors les photographes », et nous fumes priés de déguerpir au bout d’une seule chanson. Jacques est là pour son public, avant tout !

2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
2010_10_11_higelin
Date : 11 octobre 2010
Photographe portrait, fana d'appareils argentiques, et basé à Nancy (mon dieu un provincial)
Partager cet article
3 réponses sur « Madjo + Jeanne Cherhal + Higelin @ Nancy Jazz Pulsations »

Superbe set de Madjo ! Claire est + belle que jamais en rouge… Par contre, t’as vraiment pas eu de chance pour la séance portrait : de mon côté, j’ai pu en faire une sans aucun souci, le samedi 16 aux Cuizines de Chelles ! (elle doit figurer sur mon photostream : à vérifier ;-)

Sinon, pour le reste… eh bien on peut résumer ça par un bootleg : coup de foudre pour Jeanne Cherhal (et le chiffre 8 qui te réussit particulièrement bien, à nouveau) !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Photos de concert

Martin Luminet et les enfants de l’ALAE

Fabrice Buffart s’expose aux Chants de Mars

Dans le cadre de la 14ème édition du festival Les Chants De Mars à Lyon, Fabrice Buffart proposait à l’espace d’art de la MJC du vieux Lyon, une exposition dévoilant son regard sur ce festival printanier qui irrigue d’habitude les salles lyonnaises d’artistes qui chantent en français. Il aurait été dommage vu les circonstances de…
Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.