Vidéo : Laurent Bardainne & Tigre d’Eau Douce – Oiseau avec Bertrand Belin

Sorti l'hiver dernier, Hymne au Soleil de Tigre d'Eau Douce continue de nous darder le corps et l'âme de ses rayons bienfaisants.

Laurent Bardainne (Poni Hoax, LOST) et son saxophone dépaysant sont une invitation au voyage. Sur les ailes de son Oiseau, Bertrand Belin pose sa voix suave et sa poésie décalée sur les glissades altières des Ladies of dogtown. Ce survol est doux et tendre, léger et gracieux et cet oiseau est volatil.

Laurent Bardainne & Tigre d’Eau Douce – Oiseau avec Bertrand Belin

Discographie

Si j’étais un oiseau
Je survolerais les villes
Je survolerais les campagnes, les parkings
D’autres parkings, des monuments, des chantiers
Je survolerais des chantiers
Si j’étais un oiseau
Même un tout petit
Je survolerais le pays
Avec le vent
Avec les nuages
Avec les avions de chasse
Les avions de chasse
Les avions de ligne
Je survolerais les vignes
Je mangerais les raisins
Je chierais les pépins
Le long des cours d’eau
Si j’étais un oiseau
Si j’étais un oiseau
Mais je ne suis qu’un serpent
Et ma vie est a terre
Mon ventre est sur la pierre
Je ferais ma tombe
Je ne suis qu’un serpent
De mues en mues
De prairies en prairies
Je perpétue mes hécatombes
D’ailleurs je mange les œufs de colombes
Si j’étais un oiseau
Si j’étais un oiseau
Cui cui cui cui cui cui (oh yeah)
Cui cui cui cui cui cui (oh yeah)
Cui cui cui cui cui cui (oh yeah)
Cui cui cui cui cui cui (oh yeah)

Tigre d'Eau Douce - Hymne Au Soleil
Tigre d'Eau Douce - Hymne Au Soleil
  1. Oh Yeah
  2. La vie, la vie, la vie
  3. Hymne au soleil
  4. Adieu My Lord
  5. Destination danger
  6. Jou en nou rivé
  7. Combly Family
  8. Verte gronouille
  9. Kenya Sunrise
  10. Sarang
  11. Oiseau

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.
Bertrand Belin - Tambourvision

Tambour-major !

Voir l’envers de l’homme est sans doute plus facile en skate. Bertrand Belin revient avec un disque intemporel et quasi dansant.
Midget-gavinbryars

2X2 places pour Gavin Bryars & Midget! et l’hommage à Moondog

En 2016, les Nuits de Fourvière nous subjuguaient avec une mémorable soirée Moondog, alias le Viking de la sixième avenue. Richard Robert récidive le samedi 14 mai à l’Opéra Undergound avec Looking for H’art Songs sous la direction d’Olivier Mellano et Qui Parle Ombre prochain album de Midget! avec Gavin Bryars et leurs invités.

Plus dans Son du jour

Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.