Du remue-ménage chez HAL

Le quartet de Dublin s'est enfin remis au boulot. Ils avaient gagné face aux Thrills et leur deuxième album par ko avec un premier album qui puisait dans le même fond de poche (Wilson, Bacharach and co).


Le type d’album qui se bonifie au bout de la cinquantième écoute.

Les choses bougent donc du coté de Dublin. En effet, ces bougres d’irlandais viennent de mettre en ligne quelques perles qui vont venir s’accrocher sur leur deuxième album.

Et c’est encore du tout bon. Magnificent pourrait passer une chute joyeuse de Desert’s song des Mercury Rev. C’est dire le talent de ces types.

On écoute la chose sur leur myspace: www.myspace.com/hal/music

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

HAL

All you need is HAL

Le premier disque des Hal a désormais 10 ans. En 2005, les frères Allen et Stephen O’Brien débarquèrent sans prévenir avec un grand disque. Ces garçons nous ont tellement peu prévenus que ce disque est tombé dans l’oubli. Sauf pour ceux qui l’ont entendu ne serait-ce qu’une fois…
Top 2012 - SOUL KITCHEN

Top album & more 2012

Bon sang de bonsoir, pensais-je hier, en me renversant sur mon fauteuil en cuir, un verre de scotch dans une main et une attachée de presse dans l’autre, l’année 2012 était enfin terminée. Trois cent soixante-cinq jours de dur labeur à trimer pour le plaisir de vos oreilles, esclave de la musique enchaîné à mon […]
Hal – The Time The Hour

Hal – The Time The Hour

Il était temps. Six ans pour donner une suite à leur premier essai (qui s’est avéré avec le temps être un premier chef d’oeuvre)… Les Irlandais ont un certain don pour le suspens et les mélodies.

Plus dans Son du jour

Ff-quelquepartfeat-luiza

Vidéo : Féfé – Quelque part feat. Luiza

Féfé saute en parachute depuis son récent Hélicoptère. On rêve tous de ce quelque part mais l’on se contente d’un quotidien où l’on a plus qu’a être amoureux comme des cons.
Nopreszow-priredenpasdranger

Vidéo : Noé Preszow – Prière de n’pas déranger

Noé Preszow n’est pas le cousin de Monsieur Preskovitch. Son nom, il le signe non pas de la pointe de son épée mais nous indique sa prononciation avec le titre de son deuxième album, [préchof] qui vient de sortir chez tôt Ou tard.