Vidéo : Molly Burch – Unconditional

Nouvel extrait du prochain album de Molly Burch, Daydreamer à paraître le 29 Septembre chez Captured Tracks. Avec Unconditional, finie la morosité, ballons, plumes et soie sont de la party.

Molly Burch se Kate Bushise avec cette pop song sucrée et pailletée conquérante. Mais attention, les feux de l’amour peuvent provoquer des incendies ravageurs quand les sentiments ne sont pas partagés inconditionnellement. You’ll go and I’ll stay pretend it’s okay. Molly est ferme et avance « c’est une traditionnelle chanson d’amour non réciproque mais je l’ai écrite en pensant à ce que je ressens en tant qu’artiste dans le climat actuel. Une grande partie de la poursuite d’un travail créatif consiste à accepter les montagnes russes d’émotions. Parfois, les choses semblent positives et parfois on ressent beaucoup de rejet. C’est ma façon d’exprimer cela à travers un récit de ne pas être vu ou apprécié par une personne avec qui vous étiez amoureux. »

Molly Burch – Unconditional

Discographie

I chase the feeling of being your favorite
That’s why even when it hurts I’ll stay on
Like it’s my calling

I’m holding out for you to realize we’re a team
I’m your Marilyn you’re the silver screen
And you can hardly believe

I remember everything you tell me
To impress you I hope it’s working
Now we have these inside feelings
You can telling me all your secrets

I can be the one who consoles you
When you feel like you’re just a nobody
We can conquer the world together
Until you think you found someone better (better)

And now you’re gone I have to move on
(It wasn’t) unconditional
I’m right, you’re wrong and time will unfold
(And I’m like) barely hanging on
I’m gonna need a minute
Maybe more than that
To mourn this fantasy I had
You’ll go and I’ll stay pretend it’s okay
(It wasn’t) unconditional

I’m the one you text when you’re lonely
Until you find another then I’m ghosted
To be honest

But I’m the one who cleans up your messes
I’m the cure to your seasonal depression
I’m the fun idea until commitment
I know you think you tried but you didn’t (didn’t)

And now you’re gone I have to move on
(It wasn’t) unconditional
I’m right, you’re wrong and time will unfold
(And I’m like) barely hanging on
I’m gonna need a minute
Maybe more than that
To mourn this fantasy I had
You’ll go and I’ll stay pretend it’s okay
(It wasn’t) unconditional

Oh, remember when your mom said she liked me?
Oh, baby, I know you know this could be exciting
Oh, I’m not asking you for help
Anymore, just looking out for myself

Unconditional
Unconditional

Daydreamer de Molly Burch sort le 29 Septembre chez Captured Tracks.

Molly Burch - Daydreamer

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Molly Murch @ Groom

Le Groom ne Molly pas !

Deuxième très belle soirée au Groom à Lyon avec Grimme et Molly Burch qui avait répondu à nos questions en début d’année.
Groom Lyon

Zoom sur le Groom

Le Groom est un nouveau lieu à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse, 6 rue Roger Violi dans le premier arrondissement. Il mêle bar à cocktails, club avec des DJ reconnus et désormais à la rentrée, une salle de concert.
HOG HOG 2017

Hog Hog 2017 : Haut les cœurs !

On ne vous fera pas le coup du festival pas comme les autres et pourtant. Le festival Heart Of Glass Heart Of Gold, Hog Hog pour les intimes est un moment hors norme dans le paysage festivalier de l’été.

Molly à Paris

Nouvelle égérie du label Captured Tracks, Molly Burch ne perd pas de temps. Après un premier album publié cet hiver, là voilà qui nous rend visite cet été dans le cadre de sa première tournée européenne.

Plus dans Son du jour

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.