Angus & Julia Stone au Transbordeur

Vidéo concert : Angus & Julia Stone au Transbordeur, Lyon - 22 novembre 2010
Alain G - 06/12/2010

Ceci est un billet spécial car je vais laisser la parole à un invité, le premier mais probablement pas le dernier. Anton est réalisateur et le boss d’une équipe qui réalise des captations de concerts, basée à Lyon, mais qui n’hésites pas à traverser la France pour filmer de bons groupes, ce sont Los Aficionados. J’ai proposé à Anton de prendre la parole sur Soul Kitchen pour deux raisons : pour l’avoir, lui et une partie de son équipe, rencontré plusieurs fois, ce sont des gens cools (autrement dit pas des parisiens qui ont une tête BIEN plus grosse que leurs qualités) et deuxièmement parce que Los Aficionados font partie des rares équipes françaises réalisant des captations de concert de qualité (avec Le HibOO et leurs HibOO d’Scène – si je connaissais le génie qui a trouvé le nom, je le féliciterais).

Cerise sur le gâteau : Anton nous propose sa vision d’un concert filmé au Transbordeur, à Lyon donc, d’un excellent groupe : Angus & Julia Stone.

Je laisse donc la parole à Anton que je remercie chaleureusement.

Angus & Julia Stone

Par Anton

los-aficionados

J’avais déjà eu le plaisir de rencontrer le duo australien Angus & Julia Stone, lors de leur passage par Paris en mai dernier. Alors quand j’ai eu la joie d’apprendre que Lyon figurait parmi leurs premières dates françaises, j’ai sauté sur cette occasion de les filmer à nouveau.
Pourtant, c’était pas gagné. Un Ninkasi Kao trop petit pour accueillir des fans trop nombreux, le concert avait été déplacé au Transbordeur, réputé difficile en ce qui concerne les captations vidéos. Toute la production du groupe, ainsi que le Discograph (leur label français) se réjouissaient de notre présence. L’évidence était de leur rappeler que je m’en réjouissais autant.
Quelques dizaines de mails et coups de téléphone plus tard, j’ai l’accord écrit de la-dite salle. 2h avant le concert, il était temps !

Une fois à l’intérieur de la salle, on est bien loin du décor du Café de la Danse. Un décor vintage chargé de petits bibelots et autres lampes à pieds qui rappelle l’artwork de leur site et de leur album. Et là, j’ai peur que leur succès – fulgurant mais mérité – ait eu raison de cette simplicité qui m’avait tant séduit lors de notre rencontre à Paris.

Dès leur arrivée sur scène, on sait qu’on ne regrettera pas d’être venu.

Le décor est alors sublimé par des ingénieurs lumière qui connaissent leur boulot. La salle est comble (la jauge de la salle est de 1500 personnes) mais tout concourrait à rendre le lieu intime et c’est sans doute la meilleure manière d’apprécier la musique d’Angus & Julia Stone. Simple et généreuse, je disais.

Lors du set au Café de la Danse, j’avais eu un sentiment d’embarras. Un sentiment de « trop ». « Trop » lisse, « trop » rôdé et finalement « trop » commercial, – pourtant à cent mille lieues de ce que le duo représentait. Et c’est sans nul doute cette fragilité entre une maîtrise quasi parfaite et le plaisir évident que le frère et sa soeur prennent à jouer ensemble (accompagnés des fidèles Matt Johnson à la batterie et Rob Calder à la basse) qui rend leur énergie contagieuse. On ne peut être que charmé. Quelqu’une heure et demi plus tard, la magie opéra, on attend déjà de les revoir.

On vous laisse maintenant découvrir deux titres filmés ce soir-là : Black Crow et Private Lawns.

A noter qu’Angus & Julia Stone reviendront sur la scène parisienne du Trianon pour 3 jours consécutifs. Bookez au plus vite vos 26, 27 et 28 Avril prochains !


Angus & Julia Stone – Black Crow


Angus & Julia Stone – For You


Angus & Julia Stone – Private Lawns

Date : 22 novembre 2010
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
Commentaires

    Ca, c’est une gentille introduction !
    Merci Alain, on remet ca quand tu veux !

    Bah c’est sincère :)

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Night Flight to Rouen

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Stupéfiant Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods in a good mood !

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».