Vidéo : Patriarchy – No Touch Torture

L’amour est aveugle, il faut donc toucher dit le proverbe brésilien. Le groupe azimuté californien Patriarchy mené par Actually Huizenga a fait remixer leur premier album, The Unself paru en 2022. Forcefully Rearranged disponible chez DERO Arcade fera bouger leur boule aux adorateurs et aux contempteurs du gros Gégé.

Start Soft, Get Hard. Avec No Touch Torture, Patriarchy nous inflige le plus doux des châtiments. On pense bien sûr au Monitor de Siouxsie And The Banshees. C’est divinement vénéneux et délicieusement dérangé pour vous faire danser lascivement un soir obligé de changement d’année.

Patriarchy sera en concert le lundi 15 avril au Sonic à Lyon.
Forcefully Rearranged est un album de remix de leur premier disque, The Unself disponible chez DERO Arcade.

Patriarchy – No Touch Torture (Baby Magick of Haex Remix)

Start Soft ; Get Hard.
Start Soft and Get Fucking Hard.
Uhuh
Start Soft ; Get Hard.
Start Soft and Get Fucking Hard.
No Touch Torture.
This is how I fucking force her…
Into my Design.
Are you Unsure ?
This is where I give you Power,
Then take it away.
No Touch Torture.
Let me be your second Father,
And yours will be Mine.
Are you Unsure ?
Everything I am surrounds her.
There’s no room to Cry.
Cry, Cry, Cry…
Alone in a Cave,
And I’m Chained to the Wall.
Start Soft ; Get Hard.
Start Soft and Get Fucking Hard.
Uhuh
Start Soft ; Get Hard.
Start Soft and Get Fucking Hard.
Look at Me.
Don’t Touch Me.
Look at Me Me Me Me
What are you doing ?
Don’t Touch Me.
Don’t Touch.
No Touch Touch Touch
No Touch Torture.
This is how I fucking force her…
Into my Design.
Waterboard Whore.
I’m the One to Hold You Under…
If you can’t Breathe you can’t Cry.

Patriarchy - Forcefully Rearranged
Patriarchy - Forcefully Rearranged
  1. Good Boy - The Soft Moon Remix
  2. No Touch Torture - Baby Magick Remix
  3. Sex Doll - Xavier Swafford Remix
  4. The Man for You - Houses Of Heaven Remix
  5. Heat Lamps - Rhys Fulber Remix
  6. Suffer - Zanias Hexmix
  7. The State of Undress - Automelodi Remix
  8. Lock Jaw - Kris Baha Remix
  9. Don't Fuck the Drummer - Pixel Grip Remix
  10. The Unself - MVTANT Remix
  11. Good Boy - Choke Chain Remix
  12. No Touch Torture - Odonis Odonis Remix
  13. The Man For You - Street Fever Remix
  14. Suffer - Kontravoid Remix
  15. No Touch Torture - Spike Hellis Remix
  16. Good Boy - The Marquis Remix
Patriarchy en concert
31
Oct
2024

Great American Music Hall

San Francisco (United States)
TICKETS
01
Nov
2024

Great American Music Hall

San Francisco (United States)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
2 réponses sur « Vidéo : Patriarchy – No Touch Torture »

Pourquoi Monitor de Siouxsie ? S’il fallait se replonger dans des sonorités occupées aujourd’hui à dépasser leurs 9 lustres, on envisagerait plus aisément un clash Gena X / DAF. Rien ici de l’urgence affolée, de la monomanie inquiète et glacée de Monitor. Mais je peux me tromper

Chaque point de vue est respectable, merci pour votre commentaire.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.

Plus dans Son du jour

Bebly-lesoleilporte

Vidéo : BEBLY – Le soleil à portée

Le soleil donne un coup de chaud à BEBLY qui se prend la tête et se démultiplie. L’hédonisme nombriliste estival fait place ici à un spleen solaire solitaire.
Grandgamin-poussire

Vidéo : Grand Gamin – Poussière

C’est aujourd’hui que tombent les masques et que possiblement nous retournons en poussière. Grand Gamin a l’âge de raison ou de déraison en nous mettant le nez dans la poussière en espérant ne pas suffoquer et croire aux lendemains qui chantent.