Vidéo : Milena – Im Kaxak

Milena avec Im Kaxak nous fait voyager vers son Arménie natale, sa voix nous transporte à Erevan, sa ville de cœur et le notre se serre malgré la barrière de la langue.

En quête, enquête des origines. Milena nous propose une visite intime de la ville rose avec au loin le majestueux mont Ararat. Im Kaxak, ma ville est teintée d’une mélancolie lumineuse avec ses volutes de trompette et l’on se laisse emporter sur ce tapis persan de douceur.

Milena – Im Kaxak

Discographie

Yeramnerov lur galis enq
U nuyn jamin havaqvumenq
Mets axmuknerov, luyseri nerqo
Glorvelu poxocnerov
Karot mi krunk
Mer tan enq menq aysor

Andzrevnerov es tesnum em
Hin shenqere karotum em
Amen mi nshuyl, amen mi axbuyr
Indz hamar im ashxarhne
Baits chem havatum te vortegh em es aysor

Yeraznerov yes hishum em ayd vayre
Mer tune u baky, lousavor orery
Anurdjnerov yes hishum em ayd jame
Hishumem luysere, hishumem eraznere

Im kaxak im sirun sirun kaxak
Im kaxak im sirun sirun kaxak

Ev krkin menq ekel enq
U nuyn jamin havaqvel enq
Mets axmuknerov, luyseri nerqo
Glorvelu poxocnerov
Karot im hogin
Aprum e henc aysor

Yeraznerov yes hishum em ayd vayre
Mer tune u baky, lousavor orery
Anurdjnerov yes hishum em ayd jame
Hishumem luysere, hishumem eraznere

Yeraznerov yes hishum em ayd vayre
Mer tune u baky, lousavor orery
Anurdjnerov yes hishum em ayd jame
Hishumem luysere, hishumem eraznere

Im kaxak im sirun sirun kaxak
Im kaxak im sirun sirun kaxak

Im kaxak im sirun sirun kaxak
Im kaxak im sirun sirun kaxak

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.