Joey Beltram
Joey Beltram

L’autre jour je suis tombé un peu par hasard sur une photo de Joey Beltram qui a été prise assez récemment je pense. Ça m’a ramené 20 ans en arrière et j’ai eu envie d’écrire un petit article sur celui que je considère comme un dieu vivant.

Joey Beltram

A cette époque, les dj’s qui traversaient l’Atlantique n’étaient pas légion. Joey Beltram était une légende de la techno new-yorkaise au même titre que Frankie Bones, Tommy Musto, Lenny Dee. La techno s’est un peu radicalisée par rapport à ses débuts, fini le Second Summer Of Love, les américains et plus particulièrement ceux de la côte est créent une musique aux racines profondément européennes, ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les labels qui accueillent Joey Beltram les bras grands ouverts sont belges et anglais. La musique du jeune dj donne l’impression de se trouver à bord d’un train conduit par un psychopathe chargé en LSD jusqu’à la gueule, Richie Hawtin sera d’ailleurs le pendant canadien à cette vague avec « Train-Trac » par exemple. Beltram ne se départira jamais de cette noirceur qui atteindra des sommets d’abstraction sur des disques comme « Places » par exemple.






Partager cet article
6 réponses sur « Joey Beltram »

C’est cool, on apprend toujours des trucs en lisant tes chroniques, Fred… Merci de contribuer à l’éducation de novices comme moi !

Sapristi !! Ce pont de drums, dans « My Sound »… au moment où la jauge de lecture arrive sur le « y » de « My »… bah, toute ressemblance avec celui de « Kiss Me Forever » serait comme qui dirait, purement fortuite ! Yes, merci mon p’tit biiichon !!!!

Oui, je précise juste la pensée de Cécile ;-) et en même temps, j’essaie de retranscrire au clavier l’intonation très particulière d’Émilie du Mouv’, qui ne parvient pas à prononcer le titre de ce nouveau Julien Doré normalement… mais j’sais pas si j’y arrive !!! lol

@ Cécile : heureusement qu’il reste des vieux comme moi pour parler de Joey Beltram (un autre vieux) ;-)
@ Capitaine Johnny : désolé pas comprendre la référence…

http://www.youtube.com/watch?v=bY1ltjAaklI

Les drums en question de 2:50 à 3:07 !

Le pire, c’est que je suis persuadé que cette ressemblance EST fortuite !

By the way, suis-je le seul à voir dans « Criminal » de Britney Spears, un rip-off de la « Logical Song » de Supertramp ? Aussi bien pour les rimes en « al » que la mélodie… j’suis juste étonné de ne pas l’avoir lu sur YouTube, en découvrant ce titre, en ligne depuis le 11 mars, lundi matin ;-)

Pour apporter un peu plus d’infos « fraîche » , j’ai vu hier soir la légende de la techno Joey Beltram , j’ai fait 200 bornes pour le voir et l’écouter , mes premiers vynils c’était lui , et lors de son set Dj d’hier j’ai vraiment été décu , de la soupe techno enchainé de main de maître mais sans conviction et toujours avec le meme effet (flanger) . Bref le génie de ce producteur est loin désormais et c’est bien triste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Nick Talbot

[2007 – 2017] Gravenhurst passa à l’Ouest

Nick Talbot avait la particularité de tout faire très bien. Journaliste, producteur, Talbot était aussi un auteur de chansons hors pair. Signé chez Warp Records, Talbot officiait sous le nom de Gravenhurst au début des années 2000. Ultra prolifique, il signa en 2007 un album qui ne ressemble à aucun autre. The Western Lands dénotait…
Gravenhurst - Offerings

Gravenhurst à la fête

Gravenhurst – Offerings Nick Talbot, premier de la classe Warp Records, se voit gratifier en ce début d’année scolaire. En effet, son label réédite les trésors cachés que sont ‘Flashlight Seasons’ et ‘Black Holes In The Sand’. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin Warp publie des inédits de la période 2000-2004. Classe, bonheur et…
chronique : Autechre - Exai

Autechre – Exai

D shoQbx r5meri( bnc kjza8Mkrr… Tout ça pour dire qu’Autechre sort un nouvel album, attendu par toute une armée de blogueurs chiants et intellos comme si c’était l’album ultime du siècle de la décennie du millénaire.
PVT - Nightfall

Vidéo : PVT – Nightfall

PVT – Nightfall On était sans nouvelles de PVT depuis Church With No Magic en 2010 où le format pop avait pris le pas progressivement sur l’expérimentation. Le trio australien revient avec un quatrième album, Homosapien et un premier titre en écoute, Nightfall (avec une pointe de français…) à télécharger légalement ci-dessous.
Gravenhurst - Circadian

clip : Gravenhurst – Circadian

Si vous avez besoin de douceur, The Ghost in Daylight, le dernier disque de Gravenhurst est fait pour vous. Circadian possède assurément un pouvoir hypnotique et quasi thaumaturge des bleus de l’âme.
Grizzly Bear - Yet Again

clip : Grizzly Bear – Yet Again

Grizzly Bear – Yet Again Pour certains, un des disques de l’année, pour d’autres un des pires. L’ours sort du bois et chausse les patins avec Yet Again pour une symphonie de poche onirique et lynchienne mettant en scène un petit chaperon bleu.

Plus dans Son du jour

STRUCTURES - Robbery

Vidéo : Structures – Robbery

I know we’re all infected. Pendant que la horde ne jure que par Idles, Fontaines D.C, Protomartyr ou Shame, quatre amiénois font le casse du moment avec Robbery et ses guitares perforant nos coffres-forts.
Matt Berninger - One More Second

Vidéo : Matt Berninger – One More Second

Il est libre Matt. En solo, on quitte la nationale pour le suivre sur les chemins de traverse à émotions et à désillusions. One More Second sonne l’heure des adieux à jamais, des regrets mâtinés d’espoir.
Neptune - Stella

Vidéo : Neptune – Stella

On a tous rencontré une Stella, une pour qui le dernier verre est de trop, celui qui au choix fait perdre un peu de dignité ou gagner un peu d’humanité.
Rosemarie - Nuit d'été

Vidéo : Rosemarie – Nuit d’été

Hier c’était notre dernière Nuit d’été, et c’est un renouveau pour Rosemarie qui a rangé les Paillette et l’anglais pour chanter enfin en français.