Wild Flag – Wild Flag

Si Wild Flag en est à son premier album, les musiciennes n'en sont pas à leur coup d'essai. Le groupe est composé d'ex Sleater Kinney puis d'un peu d'Hélium et de The Minders. Le line Up 100% féminin ressuscite un esprit Riot Grrrl.


Le rock de Wild Flag est rageur, plus Mia Zapata, Le Tigre, Suzi Quatro qu’Anna Calvi, mais c’est peut être aussi une question de génération. Ici le rock (quelques fois aux sonorités 80’s comme sur Boom) sent la sueur et le déo bon marché plus que la savonnette et le Coco Mademoiselle. Il va droit au but et évite de se dissoudre dans des considérations annexes.
Evidemment, il ne faut pas chercher de finesses dans les compositions du groupe. Mais très sincèrement, ce n’est pas ce qu’on leur demande.

Wild Flag ravive la flamme d’un punk féministe plus qu’un rock féminin. Une énergie brutale qu’on entendait plus depuis qu’un illustre imbécile avait décrété la fin des Riot Grrrls.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?