The Ting Tings : Jules de Martino et Katie White on mis le feu au Bataclan

The Ting Tings
C’est officiel : The Ting Tings dans son iPod, ça déchire. The Ting Tings sur scène, c’est juste mortel ! Le premier concert de la trilogie parisienne du duo british était hier soir, au Bataclan. SOLD OUT depuis des mois, of course.

Une première partie remarquable. Difficile de monter sur scène avant le phénomène indie/pop/electro actuel, mais la jolie blonde – accompagnée d’une batterie, d’un clavier et d’un tenori on avec lequel elle fait joujou – s’en est plutôt bien sorti. Un nom à retenir, Little Boots. Parce que, croyez-moi, on n’a pas fini d’en entendre parler. Opening terminé. Les fans s’impatientent. Quant à moi, je savoure mes dernières minutes où je suis encore vierge d’un concert de The Ting Tings.

Les lumières s’éteignent. Les bras se lèvent. Jules prend place derrière sa batterie, une guitare sur les genoux et ses fameuses lunettes de soleil vertes. Katie arrive sur les premières notes de We Walk. J’ai des frissons partout. Une ambiance incroyable. Un Bataclan inondé de fans en furie dont les cris se multiplient. Les paroles de chaque chanson se lisent sur toutes les lèvres, même sur celles du cinquantenaire à ma gauche. Un That’s Not My Name comme on en rêvait. Je ne parle même pas de Shut Up And Let Me Go… Une ambiance hallucinante. Un Bataclan dans tous ses états, comme jamais je ne l’avais vu auparavant. Une belle complicité entre Katie et Jules. Deux voix surprenantes. Une énergie, une présence scénique. La liste est longue. « Madonna et Mickael Jackson peuvent rentrer chez eux », dixit une bande de copines toutes auréolées jusqu’aux hanches. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties, comme on dit. Mais j’avoue être sortie de ce concert en me disant que c’était juste le meilleur de l’année. Oui oui, à ce point. Je confirmerai ce fait en sortant du Bataclan le 7 Mai prochain !

Discographie

Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « The Ting Tings : Jules de Martino et Katie White on mis le feu au Bataclan »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Top 2012 - SOUL KITCHEN

Top album & more 2012

Bon sang de bonsoir, pensais-je hier, en me renversant sur mon fauteuil en cuir, un verre de scotch dans une main et une attachée de presse dans l’autre, l’année 2012 était enfin terminée. Trois cent soixante-cinq jours de dur labeur à trimer pour le plaisir de vos oreilles, esclave de la musique enchaîné à mon […]
Photos concert : Les Déferlantes, Argelès-sur-Mer | 07-10 juillet 2012

photos : Les Déferlantes | 07-10 juillet 2012

C’est officiel : The Ting Tings dans son iPod, ça déchire. The Ting Tings sur scène, c’est juste mortel ! Le premier concert de la trilogie parisienne du duo british était hier soir, au Bataclan. SOLD OUT depuis des mois, of course. Une première partie remarquable. Difficile de monter sur scène avant le phénomène indie/pop/electro actuel, mais la jolie blonde…
Bloody Beetroots Dead Crew 77 @ Musilac 2011

photos : Musilac 2011 – 14-07-2011

Musilac célèbre ses 10 ans cette année avec un très bon programme. Pour cette première journée du festival rhône-alpin, des artistes comme Santana, Morcheeba, Angus & Julia Stone, The Ting Tings, Ben l’Oncle Soul, Scissor Sisters et The Bloody Beetroots Death Crew 77 ont fait vibrer la plage d’Aix-les-Bains hier soir.
Affiche Festival Musilac 2011

10ème cure pour Musilac !

10ème année pour Musilac à Aix-Les-Bains les 14, 15 et 16 juillet prochains, le plus gros festival généraliste de Rhône-Alpes.

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]