The Eyes In The Heat – ProgramMe

The Eyes In The Heat - ProgramMe (chronique) The Eyes In The Heat c'est Oliver Ho, fondateur du label de techno Meta (1997) et adepte de la minimale (voir son projet Raudive), accompagné de Zizi Kanaan, au chant, et Jerome Tcherneyan à la batterie. Son nouveau projet est teinté plutôt rock à tendance new-wave voire post-punk mais toujours électro et minimale. Ce mélange des genres fonctionne-t-il?

The Eyes In The Heat

Premier album de la formation, le tout commence par une intro atmosphérique et minimaliste qui mêle anglais et français dans un texte plus parlé que chanté. Puis le single du groupe, Amateur, fait son entrée avec des chuchotements qui vont laisser place à une alternance des voix, masculine/féminine, et à un rythme progressant, s’étoffant sans cesse au fil du titre. Un morceau assez froid grâce auquel on comprend, dès lors, l’utilité d’une voix féminine : rajouter un grain de sensualité, sensibilité dans un son assez froid, monochrome.

Avec The Upper Limits, l’harmonica fait son apparition et s’ajoute aux instruments bien réels qui parsèment l’opus. S’en suit Thinks In Loop qui apporte la touche dansante de l’album malgré un côté assez froid, typique de la new-wave, avec la réverb’ de la guitare électrique et la tonalité vocale de Zizi Kanaan. Puis Signal, qui porte bien son nom, nous entraîne dans une sorte de synth-pop, néanmoins assaillit, par une avalanche de sons, que l’on pourrait associer à ceux du quotidien, une fois que l’on a dépassé l’intro et sa saturation presque agaçante.

Pendant que Water laisse place au dancefloor avec un gros son de basse, une boîte à rythme et des claps qui font toujours leurs effets, Next stop crée la surprise puisque sur ce court morceau ce sont les percussions, peut-être due aux origines libanaises de la chanteuse, qui dirigent. Sur Stare, les chants se font mélancoliques alors que sur Blood, la voix se fait douce et sensuelle en nous dévoilant un versant totalement minimaliste. Enfin le synthé à tendance orgue de Taken nous rappelle les anglaises d’Electrelane, sa structure en fait un morceau intéressant et complet. A la fois répétitif et dansant, la progression est enjouée jusqu’à la saturation finale. On terminera l’album avec un titre à nouveau minimaliste, Lost, qui ralliera une fois de plus la guitare à l’électronique.

The Eyes In The Heat – Amateur

The Eyes In The Heat nous offre donc un album varié qui fait danser, ponctué de diverses influences dans lequel les paroles deviennent des textes chantés ou récités. En résumé, on a envie d’y retourner et d’en déterrer les mystères !

The Eyes In The Heat – ProgramMe
7/10

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.