Alela jacta est !

Alela Diane au festival des 7 collines
Guimauve 12/07/2013
Alela Diane au festival des 7 collines
Alela Diane au festival des 7 collines

Alela Diane est de passage en France où le succès est né pour faire découvrir son nouvel album, About Farewell après un divorce et bientôt une pause maternité. Nous étions au festival des 7 Collines pour l’écouter.

Alela Diane

Alela Diane aime la France qui le lui rend bien, elle a choisi cet été des lieux hors norme pour poser ses valises et sa voix envoûtante. Avec ce nouveau disque, elle a repris le contrôle de la situation au moment où elle faisait le point sur sa vie. About Farewell est très proche de The pirate’s gospel, la voix et la guitare prédominent sans les fioritures de la production de Scott Litt pour le précédent album. Cela donne un disque lumineux et sombre (« Some things are best if kept in darkness » , mélancolique mais pas désespéré, où le spleen est transcendé par cette voix familière et généreuse. Elle se met à nu en jouant sur scène ces chansons si intimes avec cette écriture sèche à la Hemingway et l’on entre immédiatement en empathie tant la souffrance affleure. Mais ce disque cathartique n’est qu’une étape, un tremplin vers un avenir radieux, vers une nouvelle vie. Chaque titre semble être une libération « I heard somebody say / That the brightest lights /  Cast the biggest shadows / So honey, I’ve got to let you go » (About Farewell) ou quand elle scande ce « Honey, there is nothing I can do… to save you from yourself. »

Alela Diane au festival des 7 collines
Alela Diane au festival des 7 collines

Mais il n’y a rien de plombant là dedans et elle nous l’a confirmé dans le hall du musée d’art moderne de St-Etienne où elle jouait deux soirs consécutifs. Elle fut resplendissante s’amusant de l’averse soudaine après un soleil éclatant ou des menus problèmes de son. Elle était accompagnée d’Heather Broderick au clavier, à la flûte traversière, à la Gibson SG et aux choeurs. Le set fut essentiellement constitué des nouveaux titres précieux d’About Farewell, 9 en tout dont les somptueux The Way we fall ou Nothing I Can Do, mais encadrés par son panthéon personnel, Tired Feet, Dry Grass And Shadows, White as diamonds, Lady Divine, The Rifle et bien sûr son ode à la maternité heureuse, Oh mama.

A tout juste trente ans, elle semble ragaillardie et métamorphosée.

Alela Diane sera en concert le 12 juillet au théâtre Antique d’Arles et le 13 juillet au Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives.

Alela Diane – Oh Mama

Set list :
1. Tired Feet
2. Dry Grass And Shadows
3. White as diamonds
4. Colorado Blue
5. Lost Land
6. The Way we fall
7. Hazel street
8. I thought I knew
9. Rose & Thorn
10. Nothing I Can Do
11. Before the Leaving
12. About farewell

Encore :
13.Lady Divine
14. The Rifle
15. Oh mama

Date : 10 juillet 2013
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.

Jean-Louis Aubert

Aubert toujours vert !

Jean-Louis Aubert, solaire, seul mais pas solitaire, et surtout solidaire du monde, et de la vie. Une parenthèse enchantée d’un soir d’été, à Sète, un balcon sur la mer.

[MALN 2019] Balthazar nous a mis la fièvre !

« Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ! » pouvait on entendre dans les rues d’Amiens en juillet 2019. Onze mois plus tard, résonnaient dans les rues d’Amiens plus ou moins les mêmes paroles : « Ils sortent de nulle part, une classe de bâtard, on a Balthazar ! »

[MALN 2019] Merveilleux Andrew Bird

Revenu avec My finest Work Yet l’un des albums de l’année, Andrew Bird a fait des merveilles pour le premier soir de Minuit Avant La Nuit.

[MALN 2019] Fondants Foxwarren !

Deux ans après sa venue à Amiens pour défendre et surtout jouer l’album The Party, Andy Shauf était de retour hier soir à La Lune des Pirates. Et avec Shauf, le changement c’est maintenant.

Cool as Wilco

Après un break de deux ans, Wilco remet la gomme avec une mini tournée française qui n’est qu’une étape vers la sortie dans les mois prochains mois d’un onzième album et d’un concert parisien au Trianon.

Angèle @ Zénith Amiens - 05 juin 2019

Balance ton concert

Avant d’être la tête d’affiche du Main Square et du Paléo Festival (pour ne citer qu’eux), Angèle posait ses enceintes dans un Zénith d’Amiens qui affichait complet (comme les autres) pour faire danser et chavirer les cœurs de plusieurs générations.

Le Souldier Tour de Jain fait étape à La Halle Tony Garnier

« C’est la plus grande salle que j’ai jamais faite ! » s’est exclamée Jain devant le public de la Halle Tony Garnier. L’artiste, pourtant déjà détentrice d’une double victoire de la musique, à laquelle s’est ajoutée une nomination aux prestigieux Grammy Award, tout cela dans le cadre d’une tournée mondiale n’a pourtant rien d’une débutante. Elle…

Add to Jeanne Added

Quasiment quatre ans après son passage à La Lune des Pirates, Jeanne Added revient à Amiens. Entre 2015 et 2019, elle est restée la même.

Balthazar © Fabrice Buffart

Fièvre à l’Epicerie avec Balthazar !

Belle fête d’anniversaire pour Michiel, batteur du groupe belge Balthazar qui avait invité plusieurs centaines d’auditeurs pour célébrer fiévreusement l’événement à l’Épicerie Moderne de Feyzin.

Bryan’s Magic Tears : It’s Kind of Magic

Les Bryan’s Magic Tears étaient de passage à Amiens pour deux missions éminemment dangereuses. Ouvrir pour Le Villejuif Underground le vendredi soir et faire un goûter-concert le lendemain après-midi. Missions impossibles pour le gang de Benjamin Dupont, le Ethan Hunt de l’affaire ? Du tout. Attention, cet article s’auto-détruira dans 20 secondes.

Shaka Ponk © Elsa SCHULHOF

Shaka’Lyon : Beautiful Freak

Il y avait quelque chose dans l’air, comme une réminiscence d’un air de Eels et du fabuleux Beautiful Freak.

P’tit Gibus & Grand Dando

Point final d’une tournée européenne (triomphale), le concert des Lemonheads au Gibus Club a tenu toutes ses promesses.

The Wombats @ le Trabendo, Paris, 05/02/2019

The Wombats au Trabendo

En ce début du mois de février le Trabendo accueillait Circa Waves et The Wombats pour un show rock des plus déjantés !