Vidéo : An Pierlé – The House Of Sleep

An Pierlé - The House Of Sleep
Nouvel extrait de Strange Days, le cinquième album d'An Pierlé paru cette année où son piano et son grain de voix bousculent l'âme pour l'élever, juchée en apesanteur sur une bulle translucide. Ici, on visite une demeure abandonnée mais pleine de souvenirs après maintes déchirures, "Blown apart, I am standing in the ashes of my heart", le dormeur doit finalement se réveiller après cette âpre incantation.

An Pierlé

An Pierlé – The House Of Sleep

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]
Thx4cryingsuzane

2X1 places pour Thx4crying & Suzane au Fil

Venez profiter de la Pura Vida avec Suzane et admirer la montagne d’émeraudes du fatal picard Thx4Crying au Fil à Saint Etienne pour le festival Paroles et Musiques.

Plus dans Son du jour

Brune-cesttouslesjours

[EXCLU] Vidéo : Brune – C’est tous les jours

On le sait depuis longtemps, les brunes ne comptent pas pour des prunes. Mais avec c’est tous les jours, Brune sort les (g)riff(e)s avec un nouveau titre puissant, un hymne à l’amour viscéral.
Automaticcity-lament

Vidéo : Automatic City – Lament

Attention, dinguerie visuelle pour le premier extrait du nouvel album d’Automatic City qui sort ce jour. Lament est un fantastique collage qui mêle Méliès à Jeff Koones signé Pauline Bricout.
Themarshalssophiehervet13

Vidéo : The Marshals – How

Vous ne souhaitez pas attendre le 18 octobre pour voir les 206 minutes de Killers of the Flower Moon de Scorsese ? Alors écoutez The Marshals venus du far west auvergnat où l’Allier se jette dans le Mississippi ou vice versa.